Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 20:56

J'adore ces rendez-vous qui mettent à l'honneur un pays. A peine La semaine celtique  s'est-elle terminé que le mois Cubain se profilait à l'horizon. Et le mois Cubain débute aujourd'hui ! Il est organisé par Lamalie et  Cryssilda .

 

Il est toujours possible de s'inscrire sur leurs blogs respectifs. Le mois Cubain se termine le 15 juin.

 

Cuba.jpg

 

Le principe est le même que pour la semaine celtique : il s'agit de publier des billets sur Cuba, la littérature, la culture, la cuisine, l'histoire, la musique.

 

Sur le blog de Lamalie, vous trouverez une petite bibliographie : link

 

Pour ma part, et sur les conseils de Cryssilda, je me suis tournée vers Leonardo Padura, auteur de romans policiers. Je suis en train d'écrire mon premier billet, j'espère qui sera suivi d'au moins deux autres. 

 

Note : Cryssilda et Lamalie organisent une lecture commune de Paradiso de José Lezama Lima le 30 juin. Je ne pourrai pas m'y joindre (j'ai déjà deux lectures communes prévues le 25 et le 29) mais pourquoi ne pas vous laissez tenter ?   

Repost 0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 20:18

ensembleTitre : Ensemble, c'est tout.

Auteur : Anna Gavalda.

Editeur : J'ai LU.

Nombre de pages : 580

 

Mon résumé : 

 

Paris, dans un immeuble cossu. Philibert, jeune aristocrate, vend des cartes postales dans un musée. Franck, cuisinier, est son colocataire. Un jour, Philibert vient en aide à une jeune femme, qui vit tout en haut de l'immeuble, dans une chambre de bonne. Cette rencontre changera leur vie.

 

 

Mon avis (challenge PL 17) :

 

Ce livre m'a été donné il y a quelques mois, et je l'ai sorti de ma PAL pour le challenge et pour mon régime amaigrissant d'avant l'été.


J'ai apprécié la facilité avec laquelle Anna Gavalda nous fait rentrer dans l'histoire. Gros livre, oui, mais elle a la sagesse de concentrer son intrigue sur quatre personnages. Ce ne sont pas des héros (encore que... l'attitude de Paulette à la libération a été particulièrement héroïque), ce ne sont pas des êtres brisés par de grandes tragédies, ce furent, dans leur jeunesse, des victimes de la maltraitance ordinaire. Philibert, l'aristocrate, est sans doute celui que j'ai trouvé le plus attachant, homme d'un autre temps, exquis, souffrant de la rigidité, du mépris et de l'intégrisme religieux de ses parents (la raison pour laquelle sa mère n'a pas voulu accoucher à l'hôpital est proprement sidérante). Qu'il parvienne à se libérer de leur affligeante tutelle est réjouissant. Franck est un "accident", et tout l'amour de ses grands-parents n'a pu réparer le saccage de sa mère. Camille ne se nourrit pas, tout simplement parce que sa mère, trop occupée à mettre en scène sa douleur, ne lui a donné aucun amour.  Camille sera heureuse, malgré sa mère et c'est en partie grâce à Paulette, la grand-mère de Franck.


Ses trois êtres se rencontrent, s'apprivoisent (alors oui, cela prend du temps, comme dans la vie) et parviennent à se libérer du passé. Le style est simple (et non pas simpliste), prenant, et donne envie de passer un long moment avec ses quatres personnages qui, grâce à une rencontre, renaissent.


Si ce roman n'est pas un coup de coeur, ce n'en est pas loin.

 

Book13/19 dans le cadre du régime d'été organisé par Leiloona.

Repost 0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 16:12

 

Mazetti.jpg

Editions Babel - 137 pages.

 

Mon résumé :

 

Linnéa est une adolescente de quinze, comme les autres, avec des parents divorcés, un beau-père artiste, un petit frère, une grand-mère excentrique. Elle aime parler de la mode, de Markus, le plus beau garçon qui soit, de Dieu avec sa meilleure amie Pia.

Mais Pia n'est plus là, elle s'est suicidée.

Ce roman est le premier volume d'une trilogie.

 

Mon ressenti : 

 

Je n'ai pas mis "mon avis" car ce n'est pas réellement un avis que je donne ici, mais vraiment l'expression d'une émotion. Ce court roman est bouleversant car il analyse avec une incroyable justesse le ressenti d'une personne dont un proche s'est suicidé, car les faits racontés, avec une fraicheur et une franchise désarmante parfois ont trouvé des raisonnances en moi.

 

Je me suis sentie très proche de Linnéa, la narratrice, parce que j'ai  vécu  ce que vit Linnea.  Elle est là, avec ses souvenirs, qu'elle passe au peigne fin. A quel moment n'a-t-elle pas été là pour Pia ? A quel moment n'a-t-elle pas compris que son amie avait besoin d'elle ? N'a-t-elle pas été égoïste, en lui parlant de ses petits problèmes, alors que Pia devait avoir des problèmes bien plus grands encore pour s'être suicidée ? Elle se révolte aussi, parfois, contre ses proches qui veulent la sortir de son isolement, contre Pia, qui la laisse seule, même si Pia est restée elle-même jusque dans les circonstances de sa mort. 

 

Un très beau roman.

 

 

 

dc3a9fi-scandinavie-blanche

 

 

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 04:32

9782013228671

Titre : De l'autre côté du miroir.

Auteur :Lewis Carroll.

Editeur : Le livre de poche jeunesse.

Nombre de pages : 156.

 

Livre lu dans le cadre d'une lecture commune avec  strawberry.

 

Quatrième de couverture :

 

Dans la maison du Miroir, tout est inversé. Alice, fascinée, s'empresse de passer de l'autre côté. S'ouvre alors à elle un monde merveilleux où les fleurs parlent, où un oeuf érudit marche sur un mur, et où, aux côtés de la Reine Blanche et de la Reine Rouge, elle devra prendre part à une partie d'échecs grandeur nature.

 

Mon avis :

 

Lire De l'autre côté du miroir, c'est basculer dans un autre monde, perdre tous ses repères, un peu comme Alice qui ne sait plus comment elle s'appelle. Comme dans le premier tome, Alice interroge et s'interroge : elle a sept ans et demi, elle a donc atteint l'âge de raison. Est-ce pour cette raison que chacune de ses rencontres l'amène à s'interroger sur ce qu'elle sait, sur ce qu'elle croit connaître ?

 

Ce classique de la littérature anglais contient de nombreux poèmes comme Le morse et le charpentier, (qui a donné une large séquence dans l'Alice au pays des merveilles de Walt Disney ou Jabberwocky(pour celui-ci, je vous renvoie à la version de Tim Burton). Il amène Alice à faire de nombreuses rencontres, toutes plus étranges et étonnantes les unes que les autres : un lion et une licorne qui ne cessent de se battre, des fleurs qui parlent, sans oublier les reines, rois et cavaliers qui l'entraînent dans une partie d'échec géante et vivante.

 

Passez de l'autre côté du miroir avec Alice !

 

Challenge-anglais      11/15 du Challene God Save the livre  organisé par  Antoni     Book 12/19. Antoni a lu lui aussi ce roman, vous pouvez découvrir son avis  ici

 

Repost 0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 16:16

Petit rappel : j’avais dit, j’avais promis que je ne m’inscrirai plus à un seul challenge avant d’avoir terminé ceux en cours.

 

Et bien, c’est raté.

 

Sur une suggestion de  Syl (je sais, ce n’est pas gentil de dénoncer ses petites camarades de blog), je me suis inscrite au défi « Au cœur de la Rome antique » organisé par  soukee .

 

Le but est de découvrir ou redécouvrir (je n’insisterai pas sur mes mauvais souvenirs de cours de latin) cette période à travers des romans, des nouvelles, des documentaires, des films, ou encore des séries, sans oublier bien sûr la littérature jeunesse.

 

Les premiers livres lus pour ce défi sont :

 

Les mystères de Pompéï de Christina Rodriguez

Meurtres sur le Palatin de Christina Rodriguez

 

Rome.png

 

Pour vous inscrire vous aussi, cliquez sur le lien : link 

Repost 0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 15:04

Meurtres.jpg

Titre : Meurtres sur le Palatin.

Auteur : Christina Rodriguez

Editeur : éditions du Masque, collection Labyrinthe.

Nombre de pages : 323.

 

 

Mon  deuxième livre lu dans le cadre du Challenge Au coeur de la Rome antique   link 

 

Rome

Quatrième de couverture :

 

Dans la Rome impériale, sous le règne de Tibère, on fait de bien étranges découvertes. Comme celle d'un cadavre, affreusement mutilé, sous la langue duquel on a glissé un denier. Paiemant pour son passage aux Enfers ?

Kaeso le prétorien, ami de Caligula et fils d'une prêtresse venue de Germanie, est chargé de l'enquête alors qu'il a déjà fort à faire. Outre protéger la famille impériale, il doit lutter contre la corruption des bas-fonds de la ville, se garder de la vengeance de ses anciens compagnons d'armes et... fuir les assiduités de la malicieuse Concordia, sa ravissante cousine.

Quand le mystérieux Apollonius, qui se prétend l'oracle d'Apollon, entre en scène, Kaeso est subjugué par sa beauté. Que cache vraiment cet éphebe qui a ses entrées dans la plus haute société romaine, avide de sangmants combats de gladiteurs et de paris truqués ? Kaeso, flanqué de Io, son inséparable léopard, n'aura d'autre choix que de le découvrir.

 

Mon avis :

 

Avez-vous déjà essayé de donner un bain à un chat ? Oui ? Et comment cela s'est passé ? Tirons un voile pudique sur une aventure qui a dû se terminer de façon sanglante. Vous mesurerez le courage de Kaeso en sachant qu'il fait prendre des bains réguliers à Io, son léopard.

 

Oui, j'avoue avoir été (encore une fois) plus fascinée par ce personnage (celui de Io, entendons-nous) que par les autres. J'aime beaucoup ses apparitions, ou les moments (courts) où Kaeso lui prête des pensées (lisez donc le début du chapitre 10 et son étude comparative des mollets qui passent à portée de ses mâchoires).

 

J'avoue ne pas être très fan de cette période historique (la faute à de mauvais souvenirs de cours de latin). Néanmoins, ce livre se lit très facilement : nous avons à portée de lecture tous les éléments historiques qui nous permettent de comprendre l'intrigue, sans que celle-ci en soit alourdie. Autre chance : les personnages sont fortement caractérisés, et ont des personnalités extrêmement intéressantes. Nous découvrons Rome et sa part d'ombre, ce qui se passe dans les coulisses de la haute société romaine, entre combats de gladiateurs clandestins et protitutions.


Roman policier ? Je me suis plus intéressé au personnage d'Apollonius, à son étrangeté, au devenir du jeune esclave Mnester qu'à la résolution de l'enquête. Et pourtant, celle-ci est résolue d'une manière telle qu'elle ouvre la voie à un troisième tome (que je lirai en juin).


Note : et si Concordia et Kaeso cessaient leur jeu du chat et de la souris ?  Kaeso est déjà assez vulnérable alors que Concordia n'est que sa cousine, alors si elle était sa femme, je n'ose imaginer.  

 

Book

 

 

 

11/19 pour le régime de Leiloona. Objectif

 

     

Repost 0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 21:30

ESpéranza


Repost 0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 18:24

pompei.jpg

 

Titre : Les mystères de Pompéï.

Auteur :Christina Rodriguez

Editeur : éditions du Masque, collection Labyrinthe.

Nombre de pages : 398

 

Quatrième de couverture :

 

En l'an 31, l'empereur Tibère, désabusé et las des intrigues de Rome, se retire à Capri. Une fin de règne délétère commence, sur laquelle plane l'ombre du terrible Séjan, préfet du prétoire, à qui l'empereur a confié le pouvoir, et dont l'ambition est sans limite... Personne n'ose s'opposer à ses hommes de main. Personne ? C'est oublier Kaeso, jeune centurion du corps des prétoriens impériaux, une tête brûlée, qui a le courage de s'insurger. Expédié à Pompéï comme chef de la police, il y découvre un climat de tourmente et plonge dans l'oeil du cyclone. Devant l'urgence, Kaeso se lance à corps perdu dans une enquête serrée et tente de déjouer un complot qui pourrait bien viser l'héritier du trône, un certain Caligula. Le jeune homme a heureusement de précieux alliés : Io, son fidèle léopard ; les gardes germaniques - ses frères d'armes ; Hildr, sa mère, guérisseuse le jour et magicienne la nuit ; et enfin sa propre cousine, la ravissante Concordia, très bien informée des secrets de la Cour... Le prétorien en aura bien besoin.

 

Mon avis :

 

La première chose qui me vient à l'esprit est  : y a-t-il un vétérinaire comportementaliste dans la salle ? Si oui, envoyez-le très rapidement pour Io, charmant léopard qui se prend pour un chien. Ce n'est pas pour elle que la situation est fâcheuse, c'est plutôt pour les personnes qu'elle côtoie - toutes ne sont pas au courant. Certes, je reconnais qu'elle est très pratique, pour arrêter un voleur, pour mener un interrogatoire, ou encore pour se défendre en cas d'agression. Elle est tout de même un peu (un tout petit peu) encombrante.

 

Ne croyez pourtant pas que Io soit la seule représentante de la gente féminine avec laquelle Kaeso a des soucis. Non : il a eu beau passer onze mois en prison, sa cousine Concordia n'a mis que trois jours avant de le retrouver à Pompéï. Elle est folle de lui et ne rêve que d'une chose : devenir sa femme. Elle est toujours prête à l'aider, même s'il ne cède pas à ses avances. Doté d'un tempérament volcanique, elle met le feu partout où elle passe. Point important : elle et Io s'entendent bien.

 

Je ne vous ai pas encore présenter Kaeso, l'homme qui est à la merci d'une léopard et d'une tigresse ? Ce vaillant centurion, parce qu'il avait le courage d'être honnête, a passé onze mois en prison. Il a tout perdu, sauf la vie et se retrouver à Pompéï, petite ville très tranquille, à la tête d'une garnison à réorganiser d'urgence. Kaeso n'a pas de chance. A peine vient-il d'arriver que les cadavres s'accumulent comme par plaisir dans cette charmante petite ville très tranquille - je crois vous l'avoir déjà dit. Ajoutons qu'en cette période où l'argent ne circule plus, la découverte d'un trafic de fausses monnaies n'arrange guère la situation. En plus de recevoir de mauvaises nouvelles de ses amis, il doit lutter contre un préfet Septimus, peu enclin à enquêter sur des affaires qu'il juge banales et protéger les siens (au sens large du terme).

 

Très bien écrit (nous sommes bien dans un roman historique, mais sans aucune lourdeur), mené tambour battant, ce livre se lit sans que j'ai eu l'envie de le reposer avant de l'avoir terminé.

 

Merci à  Syl. qui m'a offert ce livre et qui m'a permis de faire connaissance avec Io.  

Book

 

 

 

10/19 dans le cadre du régime organisé par Leiloona. Rome

 

Premier livre lu pour le défi Au coeur de la Rome antique organisé par  soukee .

Cliquez sur le lien pour vous inscrire : link

Repost 0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 18:14

A comme Association3

édition Rageot / Gallimard jeunesse - 198 pages

 

Quatrième de couverture :

 

Prénom : Jasper.

Age : 15 ans.

description : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbon.

Profession : agent stagiaire à l'Association et lycéen (à ses heures perdues).

Signes particuliers : pratique la magie et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval.

aime : les mauvais jeux de mots, Donjons et Dragons, l'Agent stagiaire Ombe.

Mission : faire ami-ami avec Erglug le troll et sauver la vie de l'agent Ombe.

 

Mon avis :

 

Pour ce livre, je n'écrirai pas une critique très longue, ou très étoffée car lire ce roman a tout simplement été un très bon moment.

 

Jasper est toujours le roi des jeux de mots foireux, même si cette fois-ci, ils sont moins nombreux mais tout aussi savoureux : "Ne manquez pas les prochains épisodes du bouffon contre les vampires". Il faut dire qu'il a trouvé un compagnon de jeu assez coriace : Erglug, le troll, avec lequel il sympathise. Soyons honnête : c'est surtout avec la soeur d'Erglug qu'il rêve de sympathise, voir plus si affinité (si déjà vous avez quelques soucis parce que le frère de votre copine est trop protecteur, imaginez ce que cela peut donner si le frère en question est un troll).

 

Si l'intrigue poursuit celle des tomes précédents (non, nous ne sommes pas encore débarrassés du magicien), il nous réserve cependant bien des surprises (ne croyez pas que tout le savoir que vous avez emmagasiné dans le tome précédent est acquis), et n'hésite pas à nous plonger dans un univers mi-conte de fée, mi-récit de chevalerie, dans lequel le magicien Jasper, s'adressant à un public conquis d'avance, s'adresse à ses fans éperdus (c'est à dire nous, si j'ai bien compris, nous qui sommes incapables de maîtriser des langages aussi simples que l'elfique).

 

Les deux tomes se rejoignent, pour sans doute ne former désormais qu'une seule intrigue : autant vous dire que j'ai déjà réservé le tome 5.

 

Book

 

 

 

9/19 dans le cadre du régime de Leiloona

Repost 0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 13:55

Filles-copie-1.jpgTitre : Les filles sont au café.

Auteur : Geneviève Brisac.

Editeur : Points.

Nombre de pages : 288.

 

Quatrième de couverture :

 

 Se réfugier derrière un café fumant, ou dans la « seconde vie », dans les livres et les rêves. Songer au temps qui passe plus vite qu’une cigarette ne se consume. Surtout, raconter des histoires : un chauffeur de taxi qui récite Baudelaire, un déjeuner à treize convives, une fillette qui devient aphone. Des histoires poignantes, loufoques, anodines, et qui disent tout. »

 

Mon avis (Challenge Partage-Lecture 15) :

 

Ce qui m'a frappé d'abord avec ce livre est son originalité : cinquante-deux textes, un par semaine (je serai assez tentée de relire ce livre ainsi sur une année), entre le conte, la dépêche et la nouvelle. Les personnages portent des noms improbables, comme si leur étrangeté participait à la construction du recueil.

 

Ce qui nous est raconté sont des histoires du quotidien, écrit dans un style si prenant qu'il est difficile de lâcher le recueil. Je me disais, en lisant "encore une, allez juste une, elles sont courtes" et c'est ainsi que je me suis retrouvée à la moitié du livres. Ces histoires ne sont pas de simples récits à chute (même si des allusions aux contes ou aux nouvelles les plus connues apparaissent, comme La Parure de Maupassant), elles sont tour à tour drôles, émouvantes, satiriques, elles abordent des sujets légers, ou graves. Le tout forme un recueil parfaitement homogène, grâce à l'écriture élégante de Geneviève Brisac.


Une belle découverte.

 

 Book

 Objectif 8 / 19 dans le cadre du régime organisé par Leiloona.  

Repost 0

Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton