Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 17:40

422363030.jpgédition Le livre de poche - 224 pages

 

Mon avis :

 

Je termine le challenge des Nobel 2010-2011 avec ce roman que j'ai beaucoup apprécié. Le vagabond qui joue en sourdine est le narrateur. Il nous raconte l'histoire qu'il vit et observe, de son point de vue de simple domestique, ancien vagabond qui le redeviendra une fois la parenthèse refermée, sans amertume aucune.

 

L'intrigue est simple, en apparence : Knut revient, six ans après, au domaine où il a travaillé. Il a été épris de l'épouse du capitaine, maître des lieux, amour qui est bien sûr passé inaperçu : il n'était qu'un domestique. J'aimerai dire qu'en six ans rien n'a changé, ce serait faux. Le domaine partirait à vau l'eau sans l'acharnement des domestiques. La vie est rythmée par les saisons qui abîment les bâtiments et ramènent invariablement les mêmes travaux des champs ou des forêts. Le capitaine ne se préoccupe plus que des réceptions qu'il donne et des invités qu'il reçoit. Il délaisse sa femme, madame Falkenberg, qui joue du piano et a trois servantes pour elle seule. Ils n'ont pas d'enfants. Le narrateur y voit la cause de cet abandon dans lequel le capitaine laisse son domaine, tout en délaissant d'autant son régiment. Knut observe les intrigues amoureuses qui se nouent, les mensonges, les faux-semblants. Des couples se forment, d'autres se séparent.

 

Deux mondes s'opposent, bien forcés pourtant de cohabiter : les maîtres, les domestiques. Si les maîtres ont tout pouvoir et font preuve souvent de légèreté envers leurs employés, qu'ils renvoient pouir réembaucher aussitôt ou rétribuer avec négligence, les domestiques espionnent et s'espionnent, jalousent, se jalousent, toujours sous la menace d'une renvoi au gré des caprices de madame. Ils ont le tort de connaître des secrets inavoués, surpris ou confiés par leurs maîtres.

 

J'ai ressenti une curieuse modernité dans les décisions de madame : sa vie amoureuse, bien qu'elle soit mariée, est assez mouvementée. Elle la vit pourtant avec la bénédiction de ses parents. Pourtant, les femmes sont loin d'être privilégiées dans ce roman, et le regard des domestiques (encore eux) est sans appel : nous glissons lentement mais sûrement vers la tragédie. Elle était déjà présente, pourtant, y compris dans les descriptions (sublimes) des paysages. Elle était là, en sourdine.  

 

Roman délicat, Un vagabond joue en sourdine m'a rappelé les plus belles pages de Tchekhov. Grâce au challenge des Nobel, j'ai à nouveau fait une très belle découverte littéraire.  

 

challenge-Des-notes-et-des-mots-2

 Une nouvelle participation au Challenge des notes et des mots   dc3a9fi-scandinavie-blanche

 

Une belle découverte pour la Norvège

Ma dixième participation au challenge des Nbel.

Challenge Nobel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zazy 12/03/2013 16:51

Je ne sais si c'est en lisant ton billet que j'ai retenu ce livre. Je suis contente de l'avoir lu et j'ai mis ton commentaire en lien sur mon blogue

prune 07/10/2011 10:02


Contente de voir que tu te réconcilies avec la Norvège et en plus tu me donnes terriblement envie. Je vais me renseigner un peu sur cette trilogie...


Sharon 07/10/2011 13:16



Sincèrement, ce livre est très prenant : je n'ai pas vu le temps passé en le lisant, et j'ai hâte de lire les deux autres tomes.



Aucafelitterairedeceline 05/10/2011 10:54


J'ai terminé il y a quelques jours La Faim de Knut Hamsun, et je tombe sur ton article. La Faim est assez particulier mais j'ai apprécié la lecture. En tout cas ton article m'a donné envie de
découvrir un autre livre de cet auteur.


Sharon 05/10/2011 11:20



Merci Céline : je viens justement de commander les deux autres livres de cette trilogie, tellement le style de cet auteur m'a conquise.



Anne(De poche en poche) 04/10/2011 17:28


Maintenant, tu n'as plu qu'à me donner les titres des tomes 1 et 3 car je ne vais pas commencer par le second et y rester coincée si je n'ai pas la suite.


Sharon 04/10/2011 21:32



Le premier tome s'appelle Sous le ciel d'automne, je viens tout juste de le commander. Le troisième se nomme La dernière joie, et j'avoue qu'il est plus difficile à trouver.



jeneen 04/10/2011 17:19


Ah bon, et tu as lu le premier de la trilogie ? En tout cas, très beau billet, on sent que tu as aimé et je le note donc. Je connais très très peu la littérature scandinave...


Sharon 04/10/2011 20:12



Non, je n'ai pas lu le premier : j'ai trouvé le livre chez le bouquiniste. Je me demande d'ailleurs ce que peut donner les deux autres tomes, tant ce volume semble se suffire à lui-même.


Cette année, j'ai lu au moins 17 romans scandinaves - et je n'ai pas terminé, j'en possède encore une bonne douzaine dans ma PAL.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton