Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 10:00

Memoire1.jpgédition Julliard - 84 pages.

 

 

Mon avis :

 

Je reste dubitative après la lecture de ce roman, dont le sujet est le devoir de mémoire. Le héros est garçon dont nous allons suivre l'itinéraire, de son enfance à l'âge adulte. Son parcours a été bouleversé par sa découverte fortuite de la Shoah, entr'aperçu à la télévision, dans des circonstances dont il ne se souvient pas vraiment. Soit. Lui qui n'est pas concerné, il sent peser sur lui le poids, la culpabilité de la Shoah. Lui qui n'est pas juif, lui qui ne descend pas de déporté, lui qui n'a rien à voir avec ces six millions de morts s'invente alors une histoire, se donne quasiment une légitimité pour justifier sa souffrance.

 

Le premier mot qui me vient à l'esprit est complaisance. Le narrateur se délecte des détails de la Shoah, s'en enivre presque jusqu'au vertige. Devoir de mémoire oui, ressasser sur 84 pages les crimes des nazis, non. Faut-il qu'il ne communique pas avec ses parents (le roman ne comporte strictement aucun dialogue), faut-il que son existence soit vide pour qu'il la remplisse avec la disparition d'autrui ? Du coup, il veut expérimenter les souffrances des déportés, se rapprocher au plus près de la nature humaine, dépourvue de toute culture (ou assimilé). S'il se contente de les imaginer dans un premier temps, d'imaginer également des actes d'héroïsmle, il devient anorexique, comparant la façon dont il est dorloté à l'hôpital aux douleurs éprouvés par les déportés, condamnés à mourir d'épuisement sans que personne les soutienne. J'ai eu l'impression désagréable que l'auteur enfonçait une porte ouverte en énonçant ses faits. Surtout, j'ai eu l'impression qu'elle ne connaissait rien au mécanisme de l'anorexie (voir Jours sans faim de Delphine de Vigan pour un récit criant de vérité sur le sujet). Est-ce à cause du procédé narratif ? La narration est faite à la seconde personne du singulier, et ce "tu" ne crée aucune intimité avec le personnage principal, au contraire, il a accru la distance entre lui et moi.

 

Le second mot qui me vient à l'esprit est : pourquoi ? Quel est le but de ce roman ? Notre vie ne sera jamais comme avant à cause de la Shoah ? Je le savais déjà, comme je sais aussi que les crimes contre l'humanité ne se sont pas arrêtés en 1945, comme je sais aussi que l'imagination des hommes a toujours été sans limite en ce qui concerne la cruauté. Le personnage principal constate que les personnes qui l'entourent continuent à vivre normalement tout en sachant que six millions de personnes sont mortes dans les camps. J'aurai envie de lui dire qu'il confond devoir de mémoire et blocage dans le passé. Cette connaissance entraîne un repli sur lui-même, pas même une désespérance au sujet du genre humain, non, une absence quasi-totale d'action, ou, encore une fois, des constatations en forme de lieux communs, que je vous épargnerai. Le véritable sujet du livre semble l'analyse d'une névrose (je n'ose dire dépression, tant elle s'étend sur plusieurs décennies), mais une analyse pas assez fouillée, sans véritable issue. Bref, cette lecture n'est même pas décevante, elle ne me laissera sans doute bientôt aucun souvenir, au contraire d'autres oeuvres, bien plus puissantes. 

 

Rentree-litteraire.jpg

Challenge rentrée littéraire chez Hérisson

Partager cet article

Repost 0

commentaires

filou49 10/11/2011 12:24


tiens voilà un livre que j'ai lu et chroniqué aussi il ya 2 mois, et je vois que nous partageons un peu le même avis sur la question de la nécessité de ce livre :
http://www.baz-art.org/archives/2011/09/23/22105570.html


zazy 08/11/2011 16:44


J'avais commencé et laissé au bout de 10 pages son premier roman, du sous-sous-sous Françoise Sagan, donc je ne lirai certainement pas celui-là


Sharon 08/11/2011 17:07



Le moins que je puisse dire est que ton avis a le mérite d'être concis et franc. Je te rassure : tu ne perds rien !



George 08/11/2011 14:03


ah bon ? mais moi je suis sûre que tu vas très bien t'en sortir, avec tes mots à toi !
Il est déjà 14h !!! je vais aller lire un peu pour avancer dans "la ferme africaine" il me reste 200 pages hier soir je me suis endormie dessus alors que je m'étais couchée super tôt !


Sharon 08/11/2011 16:35



Merci George !


Pour l'instant, j'ai écrit la moitié de l'article mais j'ai l'impression de ne pas avoir encore débuté la partie la plus importante de l'analyse.


Ce soir, je risque de m'endormir sur mes copies. Glups !


Bonne lecture !



George 08/11/2011 13:58


c'est pas grave c'est bien les billets longs et argumentés ! et ça prouve que le roman a suscité des réflexions !


Sharon 08/11/2011 14:00



Oui, il en suscite, j'ai envie de dire "pas de soucis la-dessus". J'ai lu sur Babelio une critique à son sujet, et je dois dire que je pourrais difficilement faire mieux !



George 08/11/2011 13:44


je l'ai acheté pendant mes vacances mais pas encore lu ! j'ai hâte de lire ton billet !


Sharon 08/11/2011 13:57



J'aimerai réussir à écrire mon billet d'ici la fin de la semaine, mais il risque d'être un peu long.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton