Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 09:43

bureaudemariagedemaliédition France Loisirs - 381 pages.

 

Inde

Ma troisième participation au Challenge Inde en fêtes organisé par Hilde et Soukee.

 

Quatrième de couverture :

 

Comment s'occuper à la retraite, surtout si l'on a du bon sens à revendre ? Ouvrir une agence matrimoniale, bien sûr ! Aussi M. Ali, originaire de la ravissante ville de Vizag, dans le sud de l'Inde, voit-il son affaire prospérer sous les regards attentifs de son indomptable épouse et d'Aruna, son assistante hors pair. Si la plupart de leurs clients s'en retournent satisfaits, des problèmes ne s'en profilent pas moins à l'horizon.... Une comédie tendre et joyeuse sur le mariage et l'amour dans l'Inde d'aujourd'hui, entre tradition et modernité. Une version à l'orientale d'Orguiel et Préjugés, d'où il ressortira que l'amour sincère ne s'avoue jamais vaincu....

 

Mon avis :

 

... mais que dans l'Inde du XXIe siècle, ce n'est pas si facile que cela en a l'air. M Ali a ouvert une agence matrimoniale dont les caractéristiques ressemblent à nos agences occidentales : mettre en relation des hommes et des femmes selon les critères qu'ils ont définis. L'énorme différence est que le mariage sera arrangé par les parents et que l'amour n'est pas du tout obligatoire. L'amour viendra après le mariage. Il n'est pas question de goûts communs mais de caste, d'éducation, de famille (le jeune ménage vit le plus souvent avec ses beaux-parents, aussi les frères et soeurs non mariés sont rédhibitoires) et de dot, bien que cette pratique soit interdite par la loi (mais pas dans la pratique). Un peu plus, et je me serai crue dans une comédie de Molière, où le "sans dot" est un argument de poids, où l'absence de belle-mère est une qualité indéniable.

 

Si la plupart des candidats finissent par trouver la candidate de leur rêve, si le ton du récit est souvent enjoué, si nous découvrons deux cérémonies de mariage (les heureux mariés invitent rarement monsieur et madame Ali - ils n'ont pas envie de dire comment ils se sont rencontrés), les problèmes et les mutations de la société indienne sont bien présents en toile de fond. Si nous ne voyons aucune jeune femme mourir de façon inexpliquée après son mariage, les jeunes mariées sont impitoyablement chassées si leur mari décède subitement, accusées qu'elles sont d'avoir apporté le mauvais oeil. Les dissensions entre belle-mère et belle-fille sont monnaie courante, surtout si la belle-fille veut travailler, ou ne donne pas tout de suite l'hériter escompté. Quant au divorce, il est impossible d'y songer, à moins de vouloir être renié par sa famille - si un veuf ou une veuve peut difficilement espérer convoler à nouveau, un divorcé doit y renoncer. La religion bouddhiste ne reconnaît pas le divorce.

 

Intéressons nous plus particulièrement à un personnage clef de ce récit. J'aurai pu vous parler de Rehman, fils unique de M. et Madame Ali, militant acharné des droits des paysans, prêt à tout, y compris à jouer sa liberté et sa santé, pour les aider. Non, je m'intéressais à la secrétaire-assistante de M. Ali, Aruna. Elle a vu ses fiançailles rompues parce que son père est tombé subitement malade et que sa famille n'était plus en mesure de payer la cérémonie. Tout espoir de mariage s'est évanoui pour elle puisque ses parents et sa soeur Vani, étudiante, dépendent de son salaire pour vivre. Nous qui bénéficions de la sécurité sociale, nous oublions souvent que nous sommes des privilégiés : la belle-fille de Leela, la domestique des Ali, doit vendre ses rares bijoux et s'endetter pour que Kush, son fils de trois ans, soit opéré d'une tumeur au cerveau. Et encore, elle a eu la chance d'avoir un chirurgien compréhensif et compétent, qui a respecté les règles de l'hôpital public : le docteur Ramanujan, de la caste des brahmane, a tout d'un personnage de conte de fée. Pourtant, sa très éxigeante famille ne lui trouve pas de fiancée, et c'est pour cette raison qu'elle inscrit le beau docteur au bureau de mariage de M. Ali.  

 

Tout ira bien qui finira bien, grâce aux conseils de monsieur et madame Ali. Elle a beau ne pas travailler officiellement pour l'agence matrimoniale, elle s'y entend pour résoudre des problèmes en apparence insolubles.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Schlabaya 02/11/2011 22:34


J'avais bien aimé ce roman aussi ! Par contre c'est l'Inde du XXème siècle, pas du XIXème ;)


Sharon 03/11/2011 19:06



Non, c'est une simple faute de frappe : l'Inde du XXIe siècle.



soukee 30/10/2011 18:11


Mince... Je ne pensais pas que c'était à ce point là tes soucis d'ordi... Courraaaaaaagggggeee ! :)


Sharon 30/10/2011 18:13



Oui, c'est à ce point. Je vais sûrement en acheter un autre parce que j'en ai ras-le-bol -pour rester correcte. Il a même failli passer par la fenêtre.


Meeeeeeeeeeeeeeerci !



soukee 30/10/2011 17:55


Un roman qui me tente ! Merci de ta participation, mais n'oublie pas de rajouter le logo et un lien vers la page du Challenge L'inde en fêtes pour ceux que ça intéresse ! (ici :
http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2011/01/05/20046411.html)


Sharon 30/10/2011 18:04



Il est assez amusant, j'aurai presque envie de le classer en chick-litt indienne.


J'ai mis une heure (non, je ne plaisante pas !) avant de réussir à poster le lien vers ton blog tellement mon ordinateur est naze en ce moment. J'essaie de mettre le lien, mais pour l'image, je
ne garantis pas qu'elle soit très bien positionnée (trois tentatives pour mettre la couverture du livre, que du bonheur je vous dis).



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton