Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 09:31

automne.jpg

édition Serpent à plumes - 476 pages.

 

Quatrième de couverture :

 

Jerry Petersson est un riche avocat parvenu. Tout le monde le déteste. Aussi, quand on retrouve son cadavre dans les douves du château qu'il vient d'acheter, personne n'est étonné. Malin mène l'enquête, qui l'amène sur l'île de Ténérife. Un dépaysement dont elle a bien besoin. Rien ne va plus chez elle. C'est l'automne à Linköping. Il pleut, le temps est maussade et froid. Malin, maintenant bien connue du public français, est toujours aussi fragile. Elle devra affronter ses vieux démons et sa solitude pour se lancer aux trousses du tueur.

 

Challenge des quatre saisons

challengeQuatreSaisons

Mon avis :

 

 

J'ai réussi à le terminer et croyez-moi, c'est un exploit. J'ai mis plus de deux semaines à en venir à bout, alors qu'il ne m'avait fallu qu'une journée pour lire chacun des précédents tomes. Que s'est-il passé ?

Déjà, l'indigestion n'est pas à prendre en compte : abondance de biens ne nuit pas. J'aime toujours autant entendre les voix de l'enquête, ces voix des morts, lucides, bien qu'elles ne sachent pas tout. J'aime aussi quand Malin se laisse aller à enfin, les écouter, et écouter ses intuitions. Mais je n'aime pas ce que Malin est devenue.

Le personnage du flic alcoolique, cliché s'il en est, très peu pour moi. J'en ai soupé. Comme Malin le dit elle-même, ce n'est pas tant ce qui est arrivé à sa fille qui l'a rendu alcoolique, non, c'est bien plus pervers : ce qui est arrivé à sa fille lui a enfin donné l'autorisation de boire qu'elle attendait depuis longtemps. J'ajoute qu'il ne faut vraiment pas compter sur moi pour lui trouver ses excuses pour la manière inqualifiable dont elle se comporte envers Tove. La différence entre la mère et la fille est simple : Tove, qui a du mûrir plus vite que prévu à cause du comportement de sa mère, voit les choses en face et les dit. Malin ne supporte pas d'être confrontée à ce qu'elle est réellement et lui oppose ce qu'elle pense être son image véritable, quitte à agresser violemment celle qu'elle aime le plus au monde, tout en se le reprochant amèrement après, sans jamais reconnaître en face ses torts, sans jamais écouter les appels de sa fille. Mécanisme pervers, dont Malin ne peut se sortir à elle seule : tant qu'elle ne se reconnaîtra pas comme alcoolique, elle ne pourra guérir.

Bref, tous ses développements, qui mettent même l'enquête en péril et obligent son supérieur à composer avec les errances de Malin, m'ont ennuyée. Quant à l'enquête elle-même, je ressens un incommensurable gâchis. Nous avons d'un côté Jerry, un homme qui s'est fait tout seul et qui est presque le personnage le plus sympathique de l'enquête. Il est seul, absolument. Sa jeunesse n'a pas été facile, il s'en est sorti, peut-être aussi parce que son père l'aimait, malgré tout, et parce qu'il a su user des qualités qui lui avaient été donnés en partage. Il appartient à ce monde des sans-grade, des domestiques, des serfs presque que méprisent les Fagelsö, l'illustre famille dont il a racheté le château. Le fils a tout fait pour être aimé par son père : ses échecs leur ont fait perdre le château. Il a néanmoins réussi à imposer la femme qu'il aime. La fille a toujours tout fait comme son père le lui demandait, sauf peut-être en divorçant. Son absence de courage n'aura pas gâcher que sa vie. Axel, le père, est un homme d'un autre temps, qui croit en la justesse de tout ce qu'il fait et de tout ce qu'il ordonne. Même son amour pour Bettina, sa défunte épouse, ne parvient qu'à peine à l'humaniser.

Automne est finalement l'histoire d'hommes, de femmes, que le passé vient rattraper, de pères qui, comme dans les deux précédents opus, ont maltraité leurs enfants, de mères qui les ont aimés - ou pas, de parents qui n'ont pu protéger leurs enfants, renvoyant Malin à ses propres échecs.

J'ai commencé Printemps. J'avance tout aussi lentement.

 

dc3a9fi-scandinavie-noireDéfi Scandinavie noire et blanche

Le challenge Voisins voisines organisé par Anne.Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc

 

Nordique.jpg

Challenges littératures nordiques par Myuiki

 

destin.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne 15/08/2012 10:30

Mouais... je ais tester Hiver (en septembre, je crois) et après on verra... les alcooliques me débecquetent dans la vraie vie, alors... en roman on verra...

Sharon 15/08/2012 10:57



Même sentiment pour moi : me débectent plus encore ceux qui me disent, quand je dis que je ne trouve aucune excuse à ceux qui se saoulent devant leur enfant : "Tu n'y comprends rien. Es-tu sûre
de ne pas faire un jour la même chose ?" Oui, j'en suis sûre.



Lystig 14/08/2012 23:10

je ne lis pas ton billet ! parce que ce titre est dans ma PAL !

Sharon 14/08/2012 23:15



Je comprends ! Bonne lecture !



Catherine 14/08/2012 22:51

Trop gros ! Une série... Je passe !

Sharon 14/08/2012 23:16



Et encore, le tome 4 est plus gros encore, un tome 5 est en cours d'écriture.



Asphodèle 14/08/2012 17:56

Ouch, je n'aime pas ces rivalités mère-fille, pas du tout !!! Je n'ai jamais connu ça (et tant mieux), et j'en ai un peu "soupé" également...

Sharon 14/08/2012 19:30



Ce n'est pas tant une rivalité qu'un énorme conflit : sous l'emprise de l'alcool, Malin a frappé Jan, le père de sa fille, devant sa fille. Jan est donc parti, et Tove a suivi son père, bien plus
équilibré. Malin veut donc récupérer sa fille et quand enfin, Tove vient la voir, Malin se saoule devant elle. Tove le lui reproche, Malin lui dit qu'elle va finir tout l'alcool parce qu'elle en
a envie et met sa fille à la rue, le soir. Tove trouve donc refuge à la caserne où son père travaille : il est en mission, mais les autres pompiers l'accueillent. Jan explosera le lendemain au
téléphone envers Malin, pour le danger qu'elle a fait courir à leur fille.



Asphodèle 14/08/2012 17:48

Hum...comme toi le cliché du flic "obligatoirement" alcoolique commence à me donner des nausées, dommage, la couverture était belle... Ca m'a l'air un peu tordu quand même !

Sharon 14/08/2012 17:51



C'est surtout sa relation à sa fille qui me met hors de moi. Personne n'a le droit de parler à son enfant ainsi.


C'est complètement tordu. Tant pis, je fais un spoiler, mais dans le tome suivant, Malin n'a pas réussi à regagner la confiance de sa fille (vu la manière dont elle lui parle) fille qui n'a
qu'une envie : fuir sa mère.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton