Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 09:27

Sula.jpgédition 10/18

 

Mon résumé :

 

Au coeur de l'Amérique profonde des années 20, Sula et Nel, deux petites filles noires,  deviennent amies. Leurs familles sont très différentes, leur vie le sera également.

 

Challenge Nobel

 

Mon avis :

 

J'ai eu du mal à rédiger cet avis, et l'une des premières raisons est l'influence des autres lectures que j'ai effectuées juste avant ou juste après. Je reproche à certains livres de contenir trop de thèmes, trop de pistes narratives, et de ne pas avoir su les exploiter.

Rien de comparable dans l'oeuvre de Toni Morrison. Sula est un roman relativement bref, eu égard aux pavés que l'on rencontre régulièrement en librairie, pourtant il est extrêmement riche et par conséquent inclassable.

Femmes-du-monde3-jpgSula raconte quatre-vingt années de la vie au Fond, aujourd'hui (en 1965) banlieue de Médallion. En tête des chapitres est notée l'année pendant laquelle le récit s'est déroulé. S'il commence en 1919, il remonte pourtant bien plus loin dans le passé, en 1895 notamment, année où Boyboy, mari d'Eva, est parti en la laissant seule avec ses trois enfants.

Sula est avant tout un roman de femmes - et non un roman féminin. Les femmes, dans ce roman, se montrent fortes, déterminées, capables de surmonter tous les obstacles, alors que les hommes, à de rares exceptions près, abandonnent très vite leurs responsabilités, se lamentent sur leur sort au lieu d'agir - ou du moins, d'essayer. A leur décharge, leur impossibilité de trouver du travail valorisant, voir du travail tout court - un blanc, même chétif, sera toujours préféré. A la décharge de Shadrack et de Plum, la guerre qu'ils ont faite, loin de leur pays et qui leur a fait perdre la raison. 

Les superstitions et autres interprétations d'événements naturels prennent une grande place dans le récit, au point que, parfois, je me suis crue projetée dans un conte particulièrement cruel.

Je reviens aux femmes, et surtout aux deux familles qui se trouvent unies par l'amitié entre Sula et Nel. Sula, fille d'Hannah, petite-fille d'Eva. Nel, fille d'Hélène, petite-fille d'une prostituée créole. Nel est la réussite d'Hélène puisque, comme elle, elle s'est mariée, a eu des enfants, n'a jamais failli à ses devoirs. Sula semble être l'exacte opposée de Nel. Eva s'est démenée pour élever ses trois enfants. La violence marque sa lignée - et le feu, sans que j'ai ressenti dans cet élément les symboles qui lui sont associés. Sacrifice ? Peut-être. Purification ? Je n'y crois pas vraiment. Punition et folie ? Peut-être, encore une fois.

L'amitié qui unit Sula et Nel n'est pas plus facile à définir, tout comme il serait trop facile de poser un jugement manichéen sur leur comportement. Les notions de bien et de mal semblent leur être étrangères. La différence essentielle vient que Nel mène une existence conforme aux normes en vigueur et accepte d'avoir un destin ordinaire alors que Sula n'obéit qu'à ses propres exigences. Pourtant, Sula est le double de Nel, son indispensable complément, plus que ne l'a été son mari et si Nel continue seule son chemin, elle se rendra compte que la seule personne qui lui manque, la seule personne qui lui était indispensable est Sula.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

denis 14/08/2011 20:31


une auteure majeure qui a bien mérité son Nobel
je n'ai pas lu ceui-là et ton avis est intéressant à prendre en compte pour une future lecture.


Sharon 14/08/2011 22:25



Merci Denis.



Anis 14/08/2011 11:40


Encore une fois génial. Tu fais bien ressortir le fait que ce roman est un roman de femmes et non un roman féminin. J'aimais déjà beaucoup Toni Morrison mais je ne connaissais pas ce roman-là, je
le lirai bien sûr comme je crois je lirai tous les livres de cette auteure. merci encore pour cette contribution.


Sharon 14/08/2011 13:59



Merci beaucoup Anis : je l'ai trouvé un peu par hasard, chez mon bouquiniste.


Je suis heureuse d'avoir réussi à faire ressortir que Sula est un roman de femmes, et non un roman féminin, ce qui n'a strictement rien à voir. Pour moi, une femme qui écrit doit pouvoir toucher
tous les lecteurs, hommes ou femmes indiféremment.



Anne(De poche en poche) 09/08/2011 12:08


J'ai lu "Le don" et j'avoue avoir apprécié. Maintenant, je serais plus attirée par la lecture de "Beloved" que celui que tu chroniques mais c'est peut-être un erreur de ma part...


Sharon 09/08/2011 13:30



Non, ce n'est pas une erreur de ta part : sincèrement, je te conseillerai plutôt Beloved que celui-ci.



antigone 09/08/2011 11:53


Ah oui tiens, je l'ai lu aussi "l'oeil le plus bleu", il est plus léger il me semble...;)


Sharon 09/08/2011 13:31



Je n'ai pas dépassé la page 40 : je ne suis pas arrivée à entrer dans le livre (je ne l'ai pas lu au bon moment).



antigone 09/08/2011 11:33


J'avais beaucoup aimé "Beloved" dont je conserve un souvenir très fort, mais "le don" n'avait pas réussi à m'accrocher...


Sharon 09/08/2011 11:36



J'ai aussi gardé un souvenir très fort de Beloved. Par contre, je n'arrive pas à accrocher à L'oeil le plus bleu, son premier roman.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton