Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 20:12

Indes.jpgLe mois Kiltissime touche à sa fin, et pour mon ultime participation, je voulais vous parler de mon roman préféré de Jules Verne, Les Indes noires.

 

Voici dix ans que la mine d'Aberfoyle a fermé car ses gisements sont épuisés. Pourtant, Simon Ford, ancien Overman, demande à l'ingénieur James Starr de revenir : il est persuadé qu'un autre gisement existe. Dès lors, on ne cessera de mettre des embuches sur leur chemin pour empecher Simon, Harry, son fils et James de poursuivre leurs explorations. Ils seront même emmurés vivants dans la mine et ne devront leur salut qu'à Jack Ryan, venu leur porter secours au bout d'une semaine. Je vous entends : pourquoi Jack n'est pas venu leur porter secours plus tôt ? Tout simplement parce qu'il avait failli se noyer en portant secours à des naufragés, et qu'il lui a fallu quelques jours pour se remettre ! Vous l'aurez compris, je préfère nettement Jack Ryan, le courageux et superstitieux piper, conteur hors pair, à Harry Ford sans-aucun-défaut.

 

Le titre du roman viendrait du surnom que les anglais donnaient  à leurs mines de charbon, leurs "Indes noires". Ce roman exalte le courage mais aussi l'obéissance des mineurs écossais (comparés aux mineurs français, trop prompts à se plaindre) et leur volonté de continuer à exercer leur métier, en dépit de leur dangerosité : les accidents ne viennent pas des économies réalisées par les patrons sur le bois pour étayer les galeries, sur la nécessité de faire toujours plus vite pour extraire le charbon. Non : les coups de grisou et les effondrements ne sont dus qu'à l'imprudence des mineurs. Partial, Jules Verne ? A peine : il avait un lectorat à soigner, et même si, comme Emile Zola, il a visité une mine pour écrire son roman, le résultat sera totalement différent. Kiltissime 2

 

Les douze premiers chapitres sont entrecoupés d'explications (comme presque toujours dans les romans de Jules Verne). Après les avoir lus, vous saurez presque tout sur la formation du charbon, le grisou, les pénitents et autres moyens de prévenir les coups de grisou. Trois ans passent entre la délivrance des héros et le chapitre XIII, où la nouvelle Aberfoyle est crée. Avatange : elle a crée de nouveaux emplois (piqueurs, boiseurs, remblayeurs) qui tous vivent dans la merveilleuse cité sous-terraine. Inconvénient : et bien, ils vivent tous sous terre et cela ne les dérange absolument pas. Jules Verne n'est pas tout entier tourné vers le roman scientifique, il n'oublie pas de citer Walter Scott, ou d'évoquer Marie Stuart. Il appuie également la construction du roman sur les superstitions écossaises,  les dames du Feu, qui fréquentent les ruines du château, ou les lutins errants. Ne serait-ce d'ailleurs pas un lutin qui est venu les nourrir, pendant les huit jours passés sous terre ?

 

N'en déplaise à Jak Ryan, le lutin prendra figure humaine, au cours d'une expédition organisée par Harry Ford : il avait cru entendre des battements d'ailes et des gémissements au fond d'un puits. Les gémissements, c'était Nell, une toute jeune fille, descendante du dernier pénitent Silfax et élevée par lui dans la mine. Les battements d'aile étaient ceux du harfang, dévoué à Silfax mais aussi à son arrière-petite-fille. L'histoire d'amour entre Harry et Nell est presque trop attendue, mais, que voulez-vous, il fallait bien qu'Harry trouve une jeune fille qui consente à vivre sous terre avec lui, dans la nouvelle Aberfoyle. Il n'allait tout de même pas épouser son ami Jack Ryan. les chapitres 17 et 18 seront consacrés à un grand voyage en Ecosse pour que Nell, qui n'a jamais quitté la mine, découvre le monde extérieur. Leur périple les mènera jusqu'au lac Katrine - le lac de la Dame du lac de Walter Scott et là, la catastrophe survient, menaçant de détruire la toute nouvelle mine.

 

A la folie de Silfax, qui donne un aura fantastique à ce roman s'oppose l'esprit rationnel d'Harry et surtout l'amour de Nell, amour qu'elle voue à la famille Ford, qui lui a offert tout ce que son aïeul ne lui a jamais donné. C'est elle qui sauvera la mine - et Jack Ryan pourra écrire la légende de Silfax. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

melodie 21/07/2011 03:40


Je n'avais jamais entendu parler de ce livre non plus! Je suis en train de livre "Voyage en Écosse et en Angleterre à reculons" et je stagne... Je me demande si c'est le livre ou si c'est l'auteur
qui ne clique pas avec moi... Mais merci pour ta découverte. J'adore apprendre de nouvelles choses :-)


Sharon 21/07/2011 11:34



J'avoue que les récits de voyage et moi, nous sommes un peu fâchés, pourtant j'en ai lu deux cette année (Victor Hugo et Théophile Gautier). Le rythme est souvent très très lent - je pense
que Jules Verne a dû s'inspirer de ce voyage pour les chapitres 17/18 qui décrivent vraiment l'Ecosse.


Merci pour ta visite Mélodie.



Céline 20/07/2011 19:44


Je compte bien le lire un de ces jours enfin pour moi la plupart des Jules Verne sont a lire au moins une fois dans notre vie.


Sharon 21/07/2011 11:29



Pour moi aussi : il me reste encore un roman de Jules Verne dans ma PAL, mais il est peu connu (Les aventures de maître Antifer).



Cryssilda 19/07/2011 22:42


Jules Verne est sacrément à l'honneur pour ce mois kiltissime :) Je ne savais pas qu'un autre de ses romans se passait en Ecosse, je le lirai bien, même si je ne suis pas certaine d'accrocher au
thème... mais bon, c'est l'Ecosse, alors.... ;-)


Sharon 20/07/2011 09:50



A ma connaissance, il y a aussi Le rayon vert, qui se passe au large de l'Ecosse, mais cet opus est encore moins connu : il détonne car il est
davatange un roman d'amour qu'un roman d'anticipation scientifique.


Le personnage de Jack Ryan est vraiment emblématique dans Les indes noires, tout comme les chapitres 17-18 - maintenant, comme souvent chez Jules Verne, certaines explications sont un peu
pesantes.



jeneen 16/07/2011 12:07


Je ne connaissais pas ce Jules Verne ! ça change, à noter !


Sharon 17/07/2011 20:13



J'ai vraiment l'impression que ce roman est peu connu, sans doute parce qu'il a été eclipsé par des oeuvres plus spectaculaires comme Le tour du monde en 80 jours ou Vingt mille lieues sous les
mers.


J'ai lu le tiers des romans écrits par Jules Verne, je pense qu'ils seraient bons que je fasse des articles sur les moins connus.



Mivava 14/07/2011 21:55


Ah oui, des passionnés de culture en herbe ! De Verne j'ai lu Voyage au centre de la terre et Le château des Carpates. Toujours un peu difficile au début et pourtant toujours convaincue à la fin ^^


Sharon 15/07/2011 10:15



J'ai lu ces deux livres également, et j'ai fait étudier des extraits de Voyage au centre de la terre cette année à mes 5e (les joies du nouveau programme). J'ai beaucoup aimé aussi les moins
connus Les voyages du capitaine Hatteras ou Les cinq cents millions de la Bégum.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton