Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 10:40

Secret.jpg

 

Titre : Le secret de l'abbaye.

Auteur : Brigitte Aubert.

Éditeur : 10/18.

Nombre de pages : 406.

 

Quatrième de couverture :

 

Louis Denfert, dynamique reporter au petit éclaireur, est toujours sur la brèche, à la recherche d'un scoop palpitant. La découvert du corps mutilé de nouveau-nés siamois dans les sous-sols d'une clinique parisienne le scandalise et le lance sur une nouvelle affaire, plus glaçante que jamais. Son unique piste : l'Homme Gris, entrevu dans l'ascenseur de l'hôpital... Accompagné de sa fiancée, la ravissante comédienne Camille De Saens, et aidé de ses inséparables acolytes, le rugueux Emile,ex-sergent et champion de boxe, et le délicat Albert, brillant médecin légiste, Denfert mène l'enquête, de sordides cités de chiffonniers parisiens aux fastes de Cannes et de la Côte d'Azur, et jusqu'à la mystérieuse île de Saint-Honorat, au coeur d'une abbaye millénaire. Ils croiseront la route des personnalités les plus illustres du siècle finissant, mais aussi de redoutables monstres.

 

Mon avis :

 

Je commence chaque livre en redoutant d'être déçue, et je le termine en me disant : "vivement la suite !".

 

Louis Denfert n'est vraiment pas chanceux. Il faut toujours que sa route croise celles de cadavres. Nous avions déjà franchi un degré dans l'horreur, avec la mort des jeunes bergers dans Projections macabres, nous descendons un peu plus dans le sadisme avec des expériences scientifiques effectuées sur des nouveaux-nés siamois, expériences effectuées de leur vivant.

 

Curieusement, il faudra vraiment que Louis motive ses amis pour qu'ils se lancent avec lui sur la piste du tueur. En effet, Emile juge normale leur élimination , pour leur éviter une vie de souffrance, et Albert pencherait plutôt vers des tentatives de séparations qui auraient échoué. Même l'opinion public ne s'émeut guère. Ah ! si cela avait été des nourrissons "normaux".... Louis repense sans arrêt, tel un leitmotiv entêtant, aux circonstances de son propre abandon. Le sort funeste qui lui a été évité grâce au capitaine Denfert le pousse à rendre justice à ses jeunes morts.

 

Parfois, les questions éthiques soulevées me semblaient presque anachroniques, même en ce 19e siècle finissant.  Les moines qui dénient toute humanité à Fonfon, le jeune trisomique, j'ai l'impression qu'ils pourraient participer à un concile  nommé "tous les êtres humains ont-ils une âme ?" Quant aux médecins qui s'arrogent un droit de vie et surtout de mort sur des "monstres", ils annoncent l'eugénisme et rappellent qu'il n'y a pas si longtemps, dans l'ex-Union soviétique, des expériences étaient menés sur des siamois (j'ai vu un documentaire à ce sujet, voici quelques années).

 

Le moins que je puisse dire est que les péripéties se succèdent à un rythme soutenu. J'aurai volontiers dit "infernal" si ce n'est que l'enquête mène Louis et ses amis, enfin gagnés à sa cause, au sein d'une confrérie millénaire, dont certains membres essaient de renouer avec un culte bien antérieur au christianisme. Les passages secrets et autres cachettes improbables n'ont plus de secrets pour Louis. Ses amis reconnaissent son don pour les trouver ... et pour les en sortir, il faudra plutôt compter sur des artistes tels que Reynaldo Hahn, ou un certain Marcel Proust, qu'il est amusant de retrouver en figure frileuse et téméraire.

 

Par contre, je tiens à vous préciser que sur certains sujets, Louis reste toujours aussi naïf : les preuves ont tendance à lui être soustraites systématiquement, bien qu'il prenne bien plus de précautions que dans ses précédentes enquêtes (Complot ? Complicité ? Le dénouement apporte des réponses si simples qu'il aura l'impression qu'elles lui crevaient les yeux). Camille a le don de se mettre en danger, ou d'être prise en otage, plongeant ainsi Louis dans un dilemme insoluble. Puis, s'il se félicite des conquêtes amoureuses d'Emile, il ne comprend toujours absolument pas pourquoi un homme peut sortir au petit matin de la chambre d'Albert....

 

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre. Je vous conseillerai simplement de ne pas le lire avant d'aller dormir...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Syl. 21/01/2011 20:44


Une découverte que je note avec plaisir.


Sharon 21/01/2011 22:36



Merci Syl.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton