Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 10:47

cercle.jpg

Un grand merci à Livraddict et aux éditions XO pour ce partenariat

 

Quatrième de couverture :

 

Un coup de fil surgi du passé, un e-mail énigmatique, qui signe peut-être le retour du plus retors des serial-killers, précipitent le commandant Martin Servaz dans une enquête dangereuse, la plus personnelle de sa vie.
Un professeur de civilisation antique assassiné, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux... Pourquoi la mort s acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest, et son cercle d étudiants réunissant l élite de la région ?
Confronté à un univers terrifiant de perversité, Servaz va rouvrir d anciennes et terribles blessures et faire l apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.

 

 

 

 

 

 

Mon avis :

 

Il est difficile à rédiger, non parce que je n'ai pas aimé ce livre, mais parce qu'il est difficile de ne pas glisser des spoilers dans celui-ci. Il y en aura cependant quelques-uns, mais sur Glacé, la première enquête de Martin Servaz.


Il est toujours agréable de retrouver un enquêteur que l'on a apprécié. Il est agréable aussi de le retrouver non tout de suite après une très grande affaire criminelle, mais presque deux ans plus tard. En effet, contrairement à ce que l'on peut lire dans certains romans ou voir dans certaines séries télévisées, les tueurs en série ne courent pas les rues, du moins, pas les rues de Marsac, petit ville universitaire qui vise à l'excellence.


Martin Servaz est un policier qui n'est pas sans rappeler les stéréotypes du genre. Sa vie privée n'est pas des plus réussie - il est divorcé, comme maints policiers avant lui, et sa vie sentimentale tient du désert affectif le plus complet. Il a une fille unique, comme beaucoup de ses homologues (voir Kurt Wallander ou Malin Fors - même Jules Maigret fut le père d'une petite fille) qui est intelligente, suffisamment pour saisir la nuance entre prendre des risques et se mettre en grand dager mais aussi légèrement excentrique. Sa capacité de raisonnement la met cependant à l'abri de la provocation gratuite, dans tous les sens du terme.


Quant à l'équipe qui entoure Martin Servoz, deux des membres sont entièrement dévoués à leur chef, sans doute parce qu'ils sortent des clichés établis, entre Vincent, trop élégant pour n'être qu'un époux et un père exemplaire, et Samira, dont la laideur n'a d'égale que sa pugnacité. Il ne manque plus qu'Ingrid, personnage qui ne fait à proprement pas partie de l'équipe - elle est rattachée à la brigade de gendarmerie d'Auch. Cependant, son attachement à Martin, qui prit de grands risques pour elle, la pousse à intervenir dans l'enquête, de manière "cachée" et efficace.

 

Martin Servaz connaît bien Marsac, pour y avoir fait ses études avant de devenir policier. Sa fille y est elle-même en prépas, elle connaît même le principal suspect, Hugo, qui se trouve le fils du premier amour de son père. Le monde est petit. Hélàs oui.

 

Ce n'est pas pour cette raison que Martin doit enquêter sur le meurtre atroce de cette jeune et séduisante professeur de lettres. Il semblerait que le tueur en série qui s'est évadé deux ans plus tôt ne serait pas étranger à cette affaire. Les indices sont infimes, ils sont pourtant là et bien là. Un disque de Mahler, un étrange e-mail, des initiales gravées....Martin se demande sincèrement pourquoi ce tueur apparaît à nouveau, pourquoi il serait mêlé à cette affaire. Il se demande surtout comment protéger sa fille, qu'il ne tient surtout pas à voir dans la longue liste des victimes du tueur. Quant à ses enquêteurs, ils se demandent surtout si Martin n'est pas devenu paranoïaque, jouet trop facile d'un tueur manipulateur. Reste à découvrir l'identité de ce tueur, s'il n'est celui que Martin redoute...

 

Pour enquêter, le commandant Servoz se replonge dans ce passé cauchemardesque, mais aussi dans sa jeunesse, moment où il était heureux, moment en tout cas où les souvenirs qui lui restent sont heureux. Je ne vous en dirai pas plus sur ce qu'il va découvrir, ni sur les mobiles du tueur, ni sur son propre questionnement. Je ne vous dirai rien non plus de certains chapitres qui servent "d'interlude" mais qui laissent présager un troisième tome, dans lequel nous retrouverons les protagonistes de cette seconde enquête de Martin Servaz. Je vous dirai simplement que j'ai aimé ce livre, en dépit de toute la désespérance éprouvée par certains personnages, par leur volonté de toute entreprendre, même le pire, pour parvenir à leur fin. Je parlerai aussi du sort de certains animaux, qui auraient mérité mieux, et à ceux qui me diraient : "ce ne sont que des animaux", je leur dirai que martyriser ou se servir d'êtres qui dépendent entièrement de l'homme est tout sauf un signe de courage.

 

Le cercle, qui donne son titre au roman, est aussi le symbole de l'enfermement dans lequel se trouvent certains personnages, et leur impossibilité, quoi qu'ils fassent, d'éprouver un quelconque soulagement. La mort hante chacun des protagonistes, même Martin, et pas seulement à cause de son métier. Constat de l'échec de chacun, Le cercle montre que les blessures d'enfance ne se surmontent pas - ou presque pas. Et à l'aune de ce qui se passe dans ce roman, je me dis que Martin ne s'en est pas si mal sorti.

 

 

77158541_o.jpgChallenge Thriller et Polar chez Liliba

 

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bibliométrique 18/12/2012 23:09

Bonjour, vous trouverez de nombreux auteurs de romans policiers/thrillers sur le nouveau site polar/noir bibliometrique.com que je vous invite à visiter. A bientôt

Sharon 19/12/2012 10:14



Bonjour


Merci pour l'info !



Liliba 18/12/2012 11:00

Jamais lu... je note !

Sharon 18/12/2012 11:17



Merci : Jo Nesbo a ses fans... et ses lecteurs qui n'aiment pas (comme moi).



Liliba 18/12/2012 08:32

C'est qui Harry Hole ???

Sharon 18/12/2012 09:15



Le héros de Jo Nesbo. Dans le premier tome, L'homme chauve-souris, il se sert de la femme qu'il aime comme appât pour un tueur en série. Elle se fait massacrer.



Liliba 17/12/2012 11:57

Martin ne s'en sort pas trop mal, en effet, mais ça n'est pas fini... pour notre plus grand plaisir !

Sharon 17/12/2012 22:03



Exactement ! Il a encore de l'espoir au bout, contrairement à Harry Hole, à la fin du premier opus de ses enquêtes.



Arieste 16/12/2012 19:50

j'ai lu ton billet en diagonale parce que je ne connais pas le premier tome mais du coup j'ai bien envie de tester :)

Sharon 17/12/2012 06:47



Le premier tome, je l'avais acquis à Rennes ;).



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton