Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 23:28

guerre_catherine.jpg

édition L'école des loisirs - 299 pages

 

Présentation de l'éditeur (extraits) :

 

Nous allons changer de nom, et nous devrons tous oublier, le temps de la guerre, ceux qui nous ont été donnés par nos
parents. Rachel s'appelle désormais Catherine, Catherine Colin. Lorsque les lois contre les Juifs se sont intensifiées, ses parents l'ont confiée à la Maison des enfants de Sèvres. Mais bientôt il ' n'y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistance organise la fuite des enfants juifs en zone libre. Ils doivent du jour au lendemain quitter l'école, leurs camarades et partir avec des inconnus. Ils ne savent pas comment feront leurs parents pour les retrouver. Ils ne savent même pas si leurs parents sont encore en vie. Dans sa fuite, Catherine emporte avec elle un Rolleiflex et quelques rouleaux de film. La directrice de la pension qu'elle quitte lui a confié une mission : Fais des photos, collecte des images et rapporte-nous tout cela à latin de la guerre. Nous en aurons besoin.

 

Mon avis :

 

Si ce livre est dans votre PAL, sortez-le immédiatement et lisez-le.

Je manque cruellement de superlatif pour vous dire à quel point ce livre est merveilleux. Je l’ai adoré de bout en bout. Il aborde des aspects de la seconde guerre mondiale qui sont rarement traités dans la littérature jeunesse : la vie quotidienne en France sous l’occupation et le devenir des enfants juifs, séparés de leurs parents.

Le quotidien de ses années quarante est de trouver de quoi se nourrir, entre tickets de rationnement et système D, où se loger, et même dénicher une institutrice pour l’école du village – qu’elle soit compétente est quasiment un luxe.

La force de ce roman est de ne pas céder à la facilité, c’est-à-dire aux clichés et au manichéisme. Quoi qu’en disent certains esprits chauvins, le danger ne vient pas que des allemands. Si les membres des réseaux sont sûrs les uns des autres, la dénonciation peut venir de n’importe qui : le voisin, les parents d’un élève, et même le curé. A contrario, le salut peut venir d’un soldat allemand, qui avertira d’une rafle soudaine.

J’ai ressenti une profonde empathie pour Catherine, sans doute parce qu’elle est un personnage extrêmement sensible, touchée par la détresse et la générosité des personnes qu’elle rencontra dans ses refuges successifs. Le récit est de plus très bien écrit, ce qui ne gâte rien.

La guerre de Catherine est mon premier coup de cœur du mois.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire 13/09/2012 22:00

Je viens de finir ce très beau roman. Un vrai coup de coeur!
J'ai beaucoup aimé le style de Julia Billet dont je n'avais rien lu auparavant!
Et j'ai trouvé qu'elle abordait des épisodes méconnus de la Seconde Guerre mondiale avec sensibilité et émotion, sans jamais tomber dans le pathos.
J'en suis ressortie aussi avec l'envie de me mettre à la photographie et de devenir à mon tour "passeur d'images"

Sharon 18/09/2012 11:28



Je suis ravie que ce livre ait été un coup de coeur pour toi aussi.


Je ne peux que te conseiller le très beau Sayonara Samouraï, un livre de littérature jeunesse particulièrement prenant, qui a beaucoup plu à mes élèves.



Une Comète 15/08/2012 14:15

La littérature jeunesse pas mon truc en general mais ton billet est super convaincant...bisous Nina

Sharon 15/08/2012 19:18



Ce n'est pas vraiment de la littérature jeunesse, ou alors de la littérature jeunesse de grande qualité. Julia Billet évite tous les clichés liés à la littérature jeunesse justement, et son style
est impeccable.



Anne 10/08/2012 11:51

J'ai un lu un Julia Billet, il y a longtemps, et j'aimais bien (dans mon souvenir !) Les livres de Robert Bober n'ont pas été publiés en jeunesse mais peuvent convenir aux ados, sur ce thème des
enfants juifs séparés de leurs parents : Berg et Beck, et Quoi de neuf sur la guerre ?

Sharon 10/08/2012 20:46



Pour ma part, j'en ai lu trois, et les trois m'ont plu.


Effectivement, les livres de Robert Bober ne sont pas publiés en jeunesse, mais ils étaient (avant les changements de programme) recommandés par l'Education Nationale.



Mistymiaou 09/08/2012 22:20

Si tu dis qu'il est si bien, je retiens alors. :)

Sharon 09/08/2012 22:29



Merci Mistymiaou ! J'en avais entendu beaucoup de bien, sa lecture a confirmé sa bonne réputation.



evalire 06/08/2012 21:36

je ne suis plus une jeune adulte mais ton résumé de ce livre m'attire , alors pourquoi pas ...
evalire

Sharon 06/08/2012 23:29



Je pense que les très bons livres n'ont pas d'âge, et celui-ci évite pas mal d'écueil de la littérature jeunesse.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton