Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 12:16

couv1087595.jpg

Merci à Edith (les livres d'Ed-en) qui a fait voyager ce livre jusqu'à moi.

 

 

 

Challenge rentrée littéraire chez le blog de Herrisson : délivrer des livres


Quatrième de couverture :

 

Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms, et une photographie retrouvée dans des papiers de famille qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père.

Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant leurs archives familiales, scrutant des photographies, cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu’on leur avait dit. Et leurs découvertes, inattendues, questionnent à leur tour le regard qu’ils portaient sur leur famille, leur enfance, leur propre vie.

 

Circonstance d'écriture :

 

Je rédige cet avis en retard - comme souvent. Même très très en retard. Là, je ne compte même plus. 

 

Mon avis :

 

Je suis toujours fascinée par la place que les secrets de famille tiennent dans la littérature française, et par la capacité qu'ont certains personnages à ne pas se poser de question. La mère d'Hélène est morte alors qu'elle était toute enfant, son père s'est remarié et alors qu'elle arrive au porte de la quarantaine, elle ne s'interroge que maintenant sur ses origines, alors que certains faits auraient dû déclancher cette recherche plus tôt - à mon sens.

 

Ce qui fait la force de ce roman épistolaire là où d'autres se sont cassés les dents (j'ai un titre en tête, et je pense que certains penseront au même), c'est que, si les deux personnages ne se connaissent pas au début autrement que par leurs lettres, ils ne vont pas se contenter de cet échange ad vitam aeternam et se rencontreront dans la vie réelle, donnant ainsi plus de véracité à leurs échanges.

 

Bien sûr, je n'en dirai pas trop sur ce "secret" qui va les réunir. Je dirai simplement qu'Hélène Gestern a su ne pas verser dans le romantisme à l'eau de rose et raconter une histoire, ma foi, tristement crédible et possible. Tous les personnages, sans exception, ont subi les conséquences, directes ou indirectes de ce non-dit, nous replaçant dans ces années soixante finissantes bien plus moralisatrices que la nostalgie de certains peut le laisser croire.

 

Ce qui fait l'intérêt de ce roman est aussi le style : il est simple, facile à lire, ce qui demande bien plus d'effort qu'une prose ampoulée. Hélène Gestern est une auteur à suivre.

 

 

Defi-PR-4Défi premier roman chez Anne

 

Challenge-Douce-France-bis-copie

Challenge douce France par Evy


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soma 29/08/2012 16:00

Je suis d'accord, un roman superbe que j'ai vraiment adoré...
Un style qui est doux & délicat sur un sujet si lourd & profond.

Sharon 29/08/2012 21:22



Le sujet était vraiment délicat, et il est rare de voir une romancière qui l'exploite aussi bien.


Merci de ta visite.



zazy 22/07/2012 22:23

J'avais beaucoup aimé ce livre

Sharon 23/07/2012 01:01



Je suis ravie qu'il t'ait plu.



Valou076 19/07/2012 14:27

ce livre ne m'a pas inspiré du tout...ce que je retiens, en positif, ce sont les descriptions de photos, aussi réalistes que la présentation des photos même..

Sharon 19/07/2012 19:13



C'est vrai que le traitement réservé aux photos est intéressant, et surtout leur exploitation. Hélène Gestern reste cependant pour moi une romancière à suivre.



mimipinson 18/07/2012 19:37

Je l'ai aussi beaucoup apprécié

Aymeline 18/07/2012 18:40

je suis ravie que tu l'ai aimé autant que moi, c'est une bonne histoire de famille ! concernant le livre auquel tu fais référence je suis tout à fait d'accord ;)

Sharon 18/07/2012 19:31



Et bien nous sommes trois (avec Anne !). C'est rare de ne pas verser dans l'histoire à l'eau de rose.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton