Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 08:29

Fanu.jpgéditions mille et une nuits n° 406 - 77 pages.

 

Quatrième de couverture :

 

Lady Margaret est une jeune fille orpheline de mère. A la mort de son père fortuné, elle est placée chez son oncle et tuteur, le sinistre sir Arthur Tyrell, qui a une réputation de meurtrier. A son arrivée dans sa nouvelle demeure, retirée, elle se lie immédiatement d'amitié avec sa cousine Emily. En revanche, elle nce cessera de nourrir méfiance et répulsion à l'égard de son cousin Edward, individu détestable qui cherche à la contraindre au mariage. Elle soupçonne qu'on en veut à son héritage. On veut la tuer.

 

Challenge-irlandais

 

Mon avis :

 

Je me suis replongée dans la littérature irlandaise avec cette nouvelle de Le Fanu, que je connaissais simplement comme étant l'auteur de Carmilla. Dès le début du récit, nous savons déjà l'issue. En effet, le texte se présente comme la transcription (par qui ? Le mystère n'est pas levé) du récit rétrospectif de la jeunesse de la comtesse D*. Restent à savoir comment les événements se sont déroulés.

 

Ce qui me frappe d'abord est l'absence de mère. Margaret n'a aucun souvenir de la sienne, celle d'Emily est décédée également. Les deux jeunes filles sont donc livrées à la merci des hommes, qu'ils soient leur père, leur oncle ou leur frère. Je n'éprouve guère de sympathie pour le père de Margaret. Sa piété, son sens du devoir, sa volonté de préserver son nom sont causes de la tragédie qui suivra. Margaret semble toujours vouloir dédouaner son père, sa douceur ne fait que renforcer l'incroyable aveuglement de celui-ci.

 

Margaret est isolée, toujours, durant son enfance, puis pendant l'année qu'elle passera chez son oncle - cette volonté de se tenir à l'écart du monde est un trait commun aux deux hommes. Qui dit isolement dit aussi enfermement. Margaret ne quitte la demeure de son enfance que pour être enfermée dans le domaine de Carrickleigh, à la merci du plan très bien conçu de son oncle et de son cousin. Les seuls issues qui s'offrent à elle sont le mariage avec son cousin ou la mort - ou bien le mariage puis la mort.

 

Sauf que la foi de Margaret la sauvera - mais elle n'épargnera pas son innocente cousine. Serait-ce une volonté de Le Fanu, d'opposer le discours religieux hypocrite et efficace d'Arthur Tyrell contre la foi sincère et la volonté de rester sans tache de Margaret ? Quel serait alors le crime d'Emily, avoir été droguée par son père - ou avoir trop aimé sa jolie cousine, dont elle n'hésite pas à partager le lit, préfigurant ainsi Carmilla ?

 

Des zones d'ombre subsistent donc, et assure la complicité avec le lecteur qui sait comment se sont terminées les vies d'Arthur et d'Edward. Plus qu'une nouvelle fantastique, Comment ma cousine a été assasinée m'a fait penser à un conte de fée qui aurait mal tourné. Si j'en crois la postface, il réutilisera le thème de cette nouvelle treize ans plus tard, dans Uncle Silas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mivava 14/07/2011 21:33


Ah c'est vrai ? Je commande toujours mes livres sur Amazon (même si c'est mal je sais ^^)et il y est disponible :)


Sharon 14/07/2011 21:48



Non, je fais pareil si, après avoir fait le tour de mes librairies habituelles, je ne le trouve pas. Je connaissais un excellent libraire, qui a quitté la région et a été remplacé par une maison
de la presse (difficile d'y trouver autre chose que des magazines ou des classiques Larousse). Je me fournis aussi chez un excellent bouquiniste mais, forcément, il ne peut pas tout avoir.



Mivava 14/07/2011 21:09


J'ai eu presque un coup de coeur pour Carmilla alors je compte bien lire celui-ci !


Sharon 14/07/2011 21:29



Avantage : il est vraiment très bref, il se lit donc très rapidement. J'ai eu du mal à le trouver par contre.



Syl. 27/06/2011 20:18


J'étais passée au travers de ce billet aujourd'hui ! (obnubilée que j'étais de ta robe). Ce livre a l'air vraiment étrange.


Sharon 27/06/2011 22:32



Il l'est mais, comme le dénouement est connu, l'impact est moins fort que pour Dracula ou Carmilla. Puis, le dossier à la fin donne quelques clés pour comprendre le récit.



Anne 27/06/2011 11:25


Oh la jolie couverture !! Et un auteur à découvrir, je ne connaissais même pas son nom !


Sharon 27/06/2011 11:59



Je l'ai connu parce que Carmilla était en extrait dans l'édition abrégée de Dracula.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton