Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 22:34

Présentation de l'éditeur :

Uno Chiyo mena dans le Tôkyô des années vingt la vie d'une môga - ces "modern girls" éprises de liberté et de plaisirs -, fréquentant artistes et écrivains de renom qui allaient bientôt saluer sa personnalité et son style littéraire inimitables.

Ohan, qu'elle a mis plus de dix ans à écrire, est considéré comme son chef-d'œuvre. C'est la confession d'un bon à rien, d'un homme qui a le diable au corps, prisonnier de ses attachements, hors d'état de choisir entre son amour pour sa femme et sa passion pour une geisha. Un homme au cœur indéchiffrable, qui s'abandonne à ses désirs comme si sa vie n'avait pas plus de consistance qu'un rêve. Et un récit dénué de toute morale, rythmé par les saisons et les signes prémonitoires de la tragédie à venir, où le temps parfois s'arrête pour capturer la beauté d'une femme émergeant de la bruine, la tête et les épaules inondées de pétales de fleurs de cerisier -des femmes douces et volontaires qui, l'espace d'un instant, adoptent la grâce éblouie d'une estampe du monde flottant.

 

Mon avis :

 

Je me suis laissée séduire par le quatrième de couverture. J'ai eu tort. Les quatrièmes de couvertures qui en disent trop, pour ne pas dire qu'elles récrivent l'histoire, sont catastrophiques.

Le narrateur a quitté sa femme, Ohan, sans divorcer. Il a un fils, qu'il n'a jamais vu. Il a une compagne, une geisha. Il ne sait s'il doit s'installer définitivement avec sa compagne, ou se remettre en ménage avec sa femme. Tout le récit est construit sur le fait que cet homme se laisse baloter par le destin, par les femmes qui l'entourent, incapable non de prendre une décision - rien n'est plus facile - mais de la mettre en application.

La tragédie qui dénoue le récit, malgré le narrateur, était prévisible, inscrite dans le fil du récit par les commentaires du narrateur. La manière dont elle s'est déroulée ne m'a même pas surprise, dans les ingrédients étaient déjà disposés pour qu'elle ait lieu. Je n'irai pas jusqu'à dire qu'elle était souhaitée par les personnages, les rendant enfin libres, mais presque.

Un livre à lire si vous voulez connaître la littérature japonaise du XXe siècle.

 

Repost 0
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 18:36

the-sherlock-holmes-story--tome-2-3012012-250-400.jpg

édition Kwari - 177 pages.

Mon résumé :

 

Comment Watson et Holmes se sont rencontrés ? Quels sont les affaires qu'ils ont élucidés ensemble ? Comment une dessinatrice coréenne s'est-elle pris de passion pour Holmes ? C'est ce que vous saurez en lisant ce manwha.

 

 

Dragon2012feu

Le challenge Dragon 2012 organisé par Catherine

 

Mon avis :

 

Plus de six mois sont passés depuis que j'ai lu le premier volume The Sherlock Holmes Story de Kyo-Jeong Kwon. Comme je n'aime pas rester sur un sentiment d'inachevé, j'ai voulu lire aussi ce second volume.

Et j'ai eu raison. Ce que je reprochais au premier volume est largement atténué ici. Si les dessins n'ont toujours pas la richesse des meilleurs mangas, en revanche ils se sont largement étoffés, Watson est beaucoup plus présent (il n'est pas réduit à être une voix off) et la narration est beaucoup plus riche. En effet, le premier chapitre est consacré au récit, en flash-back, de la rencontre entre Holmes et Watson, avant de voir nos deux héros se lancer dans une nouvelle enquête, celle qui oppose Sherlock à LA femme, Irène Adler. Elle est réellement mise en valeur dans les dessins, elle est vivante, elle bouge - alors que même en mouvement, Watson a toujours l'air statique.

Il faut dire que c'est Holmes qui fascine l'auteur plus que Watson : il a vraiment les honneurs de ses dessins, notamment lors de ses transformations physiques.

Ne ratez surtout pas à la fin du volume les explications de l'auteur, et notamment son point de vue sur les relations entre Watson et sa femme. Hilarant !

Un tome trois devrait voir le jour, ne serait-ce que pour terminer cette intrigue....

77158740 p

Challenge petit bac par Enna

petit bac

 

 

logo-challenge-victorien

Challenge Victorien par Aymeline

Repost 0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 16:33

Ru.jpgTitre : Ru.

Auteur : Kim Thuy.

Editeur : France Loisirs.

Nombre de pages : 247.

 

Quatrième de couverture :

 

Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l’enfance dans sa cage d’or à Saigon, l’arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d’un bateau au large du golfe de Siam, l’internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec. Récit entre la guerre et la paix, Ru dit le vide et le trop plein, l’égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragi-comique, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d’un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d’argent ou la puissance d’une odeur d’assouplissant, Kim Thuy restitue le Vietnam d’hier et d’aujourd’hui avec la maîtrise d’un grand écrivain.

 

Mon avis :

 

Il m'est difficile d'écrire un avis sur ce livre simple et touchant. Les chapitres sont courts, le style est fluide, facile à lire. Le récit n'est pas linéaire car la narratrice se laisse porter par le fil de ses souvenirs. Une sensation, une odeur peuvent lui rappeler un événement enfoui, dans le passé.  J'ai souvent eu l'impression qu'elle nous parlait comme à des amis, avec pudeur et simplicité.

 

Pas de colère, pas d'amertume, elle rapporte des faits, cruels parfois. Elle montre le pire de la nature humaine, sans juger, mais aussi le meilleur. Par petites touches, comme un peintre crée son tableau, elle compose un récit délicat et émouvant.

 

Un très beau livre à lire et à faire découvrir.

 challenge

 

Repost 0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 14:25

la-couleur-du-bonheur.gifTitre : La couleur du bonheur.

Auteur : Wei-Wei.

Editeur : Points.

Nombre de pages : 359. 

 

Mon résumé  : 

 

Quand son gendre a été envoyé en camp de rééducation, Mei-Li a tout quitté pour s’occuper de sa fille et de ses deux petits-enfants. Aujourd’hui, âgée de quatre-vingt ans, elle raconte à Fan-Fan, sa petite-fille, les bouleversements qui ont jalonné sa vie.  

 

Mon avis :  

 

J’ai déjà lu ce livre il y a deux mois, et je n’avais pas réussi à écrire un avis sur celui-ci, tout simplement parce que je n’ai, dans l’absolu, que deux choses à en dire :

- ce roman est un GROS coup de cœur.

- lisez-le !

 

Mei-Li est un personnage comme j’aimerai en croiser plus souvent dans mes lectures. Elle n’est jamais résignée, quels que soient les bouleversements que traverse la Chine vont apporter à elle et à sa famille. Là où certains personnages se complaisent dans la douleur, accusent le destin, la fatalité (j’en passe et des meilleurs), puis cherchent à tout prix à  justifier les choix qu'ils ont faits comme s'ils demandaient l'absolution de leurs péchés, Mei-Li se confie d'une manière particulièrement pudique à sa petite-fille. Pas de regrêts : Mei-Li a retenu précieusement chaque moment de bonheur pour qu’il lui donne la force de surmonter les épreuves et cherche toujours une solution pour les surmonter, un moyen pour apporter un peu de bonheur aux siens (sa fille, ses petits-enfants, ses proches). Elle donne à sa petite-fille une véritable leçon de sagesse (la dernière page du roman, à ce titre, est magnifique) avec une pudeur rare. Les pages se tournent toutes seules, tant cette prose chatoyante et colorée nous incite à poursuivre notre lecture. 

Qu’attendez-vous pour découvrir ce livre ?

 

Objectif

 

Repost 0

Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton