Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 10:37

Logo Sharon

Le challenge touchera bientôt à sa fin - encore quinze jours, à peu près. Il me restera alors à dresser un long bilan de tout ce qui aura été lu durant ces dix-huit mois de challenge, et à remercier toutes les participants.

 

Pourtant, je n'ai pas envie que le challenge s'arrête là, j'ai bien l'intention de le prolonger, de manière à allier de nouveau mes deux passions, les animaux et la lecture.

 

Le challenge ne repartira pas de zéro, mais je sens qu'il faudra que je trouve une cinquième catégorie ! J'attends vos propositions pour les noms, après Garfield, Chat du Cheshire, Bagheera et Roi Lion.

 

Je pense aussi créer une catégorie spéciale : "animaux du monde imaginaire", qui regroupera dragon, licorne et autres pégase.

 

Qui souhaite continuer l'aventure ?

 

Repost 0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 16:53

 

couv68038029.jpg

Merci au forum Livraddict et aux éditions Hachette jeunesse pour ce partenariat.

 

Synopsis :

 

Londres à la fin du XIXe siècle...
Une série de crimes particulièrement atroces tient la police en échec. Et voilà que le mystérieux assassin va jusqu'à lancer un défi à Sherlock Holmes en personne ! Une femme de la haute société, la bonne d'un prêtre, une couturière un égyptologue de renom, mais qui seront les prochaines victimes ?

 

Mon avis :

 

Il sera bref : Défi à Sherlock Holmes est un bon livre de littérature jeunesse. Certes, il n'a pas la saveur exacte des enquêtes écrites par Sir Arthur Conan Doyle mais il s'en rapproche néanmoins.


Et là, bizarrement, alors que cette lecture fut très agréable et très rapide, je sens que mon avis est en train de basculer lentement mais sûrement vers une tonalité plus négative. Pour quelles raisons ? Elle est toute simple : je ne pense pas que Sherlock Holmes aurait attendu autant de temps pour trouver l'identité du coupable, surtout en déployant autant d'énergie et de réflexion. Watson et lui nous entraîne sur des fausses pistes, oui, mais de manière très traditionnelle - on trouve un suspect, puis on l'innocente, et on passe au suivant. Les rapports entre Watson, le narrateur-aide-souffredouleurs et Holmes montrent le léger mépris qu'Holmes a pour son adjoint. Dans les intrigues de Sir Arthur Conan Doyle, Watson est LE souffre-douleur officiel, le chien battu qui aime tant son maître qu'il ne le quitte jamais. Ici, Holmes est presque sympathique, il s'humanise en montrant des faiblesses. Est-il alors vraiment Holmes ?


L'auteure en profite pour citer quelques personnalités de l'époque - beaucoup, à vrai dire. J'ai aimé l'évocation d'Amelia Edwards, auteuer injustement méconnue de nos jours mais j'aurai également aimé que ces noms illustres ne soient pas seulement des citations au cours de soirée mondaine . De même, l'allusion à la mort de l'archiduc Rodolphe permet de situer historiquement la scène tout en n'apportant pas grand'chose à l'intrigue.


Défi à Sherlock Holmes est une enquête sympathique, qui permet à de jeunes lecteurs de découvrir le Londres du XIXe siècle et l'univers de Sherlock Holmes. J'espère surtout qu'il leur donnera envie de lire les enquêtes de l'illustre détective.

  

logo-challenge-victorien

Challenge Victorien par Aymeline


Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 09:31

 Voici mon bilan pour le challenge Halloween 2012, organisé par Lou et Hilde.

 

J'ai donc lu :

 

Creuser sa tombe de Jeaniene Frost

Coraline de Neil Gaiman

Fièvre Fae de Karen Marie Moning

Dark Shadows tome 2 de Lara Parker

 

et j'ai chroniqué deux films :

 

L'étrange pouvoir de Norman

Abraham Lincoln, chasseur de vampires  

 

J'ai lu aussi les tomes 2 à 6 de Vampire knight, mais j'ai oublié de les chroniquer. Je m'en aperçois seulement maintenant. 

 

 

 


Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 17:58

Le livre de poche organise un concours à la suite de la sortie en poche d'Instinct de survie de Jeffery Deaver, le 31 octobre. Un mini-site a d'ailleurs été crée pour l'événement.

 

Le quizz Spécial Jeffery Deaver qui se déroule du 7 au 14 novembre permettra aux quinze gagnants tirés au sort de recevoir un exemplaire d’Instinct de survie  ou bien le titre de Jeffery Deaver de leur choix dans le catalogue.

 

Je ne vous cache pas que j'ai beaucoup aimé Instinct de survie, dont vous pouvez lire mon avis ici et que je suis en train de lire Des croix sur la route.

 

Bonne chance à tous les participants !

 

 

 

 

Repost 0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 17:55

dark-shadows--tome-2--reminiscences-2739612-250-400.jpg

Merci aux édtions Michel Laffon et au forum Livraddict pour ce partenariat.

 

Présentation de l'éditeur :

 

Barnabas Collins est de nouveau humain, libéré de sa condition de vampire grâce aux efforts de Julia, une brillante scientifique. Dans un élan de gratitude, il lui a demandé sa main, mais son cœur ne bat que pour la mystérieuse Antoinette, nouvelle propriétaire des ruines de l’ancienne demeure familiale de Collinwood.

Il apprend vite que cette femme étrange s’est installée dans la région pour être au côté de sa fille tourmentée jusqu’à la démence par les réminiscences d’une prétendue vie antérieure, où elle aurait été brûlée vive pour sorcellerie lors des procès de Salem… et condamnée par un des ancêtres de Barnabas !

Pourtant, l’ancien vampire est prêt à tout pour gagner l’amour d’Antoinette, réparer les erreurs du passé et, surtout, protéger son nouvel amour et sa fille. Car, après avoir découvert un corps exsangue dans son ancien tombeau, il en est désormais certain, un nouveau vampire rôde à Collinsport…

 

Mon avis :

 

Vous ne pouvez pas l'ignorer si vous me lisez régulièrement, j'adore écrire des histoires de vampires. J'aime aussi en lire, à condition qu'elles sortent des sentiers battues. Ce tome 2 de Dark Shadow est une bonne surprise.


Imaginez qu'un vampire ait la possibilité de redevenir humain. Barnabas a cette chance, grâce à Julia, une scientifique qui lui a permis de retrouver son humanité. Se pose alors à lui les soucis liés à son humanité. Se nourrir, d'abord, et pas au cou d'une victime potentielle. Vieillir, ensuite, et constater que l'on n'est plus aussi séduisant qu'on l'était. Perdre cette acuité sensorielle à laquelle il était si agréable de se fier. Ne plus être invulnérable.


Barnabas se penche sur son long passé, sur les causes de la malédiction, et sur ses conséquences dans le présent. Antoinette et sa fille Jacqueline (respectivement Toni et Jackie) sont attachantes, vulnérables, et je comprends qu'il ressente le besoin de les protéger, et de faire toute la lumière sur ce qui les unit.

 

La lumière, ou plutôt les ténèbres, nous les trouvons dans les chapitres consacrés à Salem, 1692. Ce qui est raconté ne peut que faire frémir, tant il est évident pour moi que les femmes accusées de sorcellerie n'avaient aucun moyen véritable de se défendre. Leur tort était d'être des femmes, trop libres, trop indépendantes pour la société de l'époque - elles n'avaient pas d'hommes pour les défendre. Surtout, elles avaient du bien, une ferme, des terres, que certains accusateurs étaient ravis de leur confisquer. Miranda du Val aura beau faire tout son possible, nous savons dès le départ que sa cause est perdue d'avance.

 

Je me suis attachée à ses personnages, Barnabas, mais surtout Antoinette, Jacqueline (encore une victime de la toute puissance que des personnes bien pensantes veulent imposer aux plus faibles) et David. Je me demande de quoi le troisième tome sera fait.

 

  Voyage de Lou et Hilde, destination Halloween

 


Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 08:03

couv36876985.gif.jpg

éditions 10/18 - 390 pages.

 

 

 

Quatrième de couverture : 

 

En ce mois de Janvier 1774, Nicolas Le Floch, le célébre Commissaire au Châtelet, est d'humeur sombre. Sa maîtresse, la belle et capricieuse Julie de Lastérieux, est retrouvée empoisonnée et tous les indices le désignent comme coupable.
Qui cherche à compromettre le protégé du Roi et du Lieutenant Général Sartine?
Pour prouver son innocence et démêler les écheveaux de cette affaire qui met directement en péril la sureté de l'Etat, Nicolas doit se cacher.
Au service du Secret du Roi, il découvrira les cruelles subtilités des complots de Cour. Avec l'aide du fidèle Inspecteur Bourdeau, tandis qu'entre Londres, Versailles et Paris les factions rivales s'affrontent, il devra déjouer bien des pièges.
Après "Le Fantôme de la Rue Royale", c'est avec le même plaisir que nous retrouvons l'intrépide et talentueux Nicolas Le Floch dans une aventure sur fond de fin de règne, alors que la colère du peuple commence à gronder.

 

 

mod_article4704216_11.jpg  Challenge polar historique organisé par Samlor

 

Circonstance de lecture :

 

Je me suis inscrite à une lecture commune des enquêtes de Nicolas Le Floch, organisée par mademoiselle Globe Lectrice. C'est un vrai plaisir de retrouver le commissaire au Châtelet. J'ai rédigé cet article avant le changement de blog, et j'ai décidé de le laisser.

 

Mon avis :

 

Que dire ? J'adore !


Il est des moments dans lesquels je n'ai absolument pas envie d'être objective ou de disséquer quoi que ce soit. J'ai été emportée par la lecture de ce livre, j'ai passé un excellent moment en sa compagnie, est-ce vraiment nécessaire de chercher la petite bête ?

Non.


J'ai aimé la rigueur de la construction, j'ai aimé aussi que les personnages soient égaux à eux-mêmes. Si Nicolas peut se sortir du complot formenté contre lui, c'est grâce à l'amitié de Bourdeaux et de Sartine, non grâce à une justice qui instruisait uniquement à charge.


Tout est inquiétant en cette fin de règne, dont la reconstitution est si bien faite qu'à aucun moment je n'ai eu l'impression de lire un pensum, vous savez, ces écrits dans lesquels les auteurs se croient obligés d'écrire de longues et ennuyeuses digressions histoire (!) de bien nous montrer qu'ils maîtrisent leur sujet.

 

Nicolas, lui, n'a guère le temps de s'apesantir sur l'horreur de l'assassinat de sa maîtresse, ni sur l'horreur de sa traîtrise qu'il doit remplir une mission qui le mènera en Angleterre, au service de sa Majesté, et surtout, aux intérêts de la favorite, pendant que ses proches continuent de mener l'enquête et que le danger se fait plus pressent.

 

Plus que tout autre volume de la collection, l'affaire Nicolas Le Floch (et non l'affaire du marquis de Ranreuil), implique d'avoir lu les enquêtes précédentes, surtout L'énigme des Blancs-Manteaux, ouvrage initial, qui prend le temps de présenter les personnages et surtout, de créer des liens entre eux, toujours plus forts au fil des enquêtes. Ce qui arrive à Nicolas dans ce tome, est la conséquence, longtemps retardée, de cette toute première affaire, que ce soit en positif, ou en négatif.

 

Je noterai enfin la présence d'un tout nouveau personnage, que nous retrouverons dans les tomes suivants. Je veux parler bien entendu de Mouchette, charmante complice du commissaire au Châtelet au cours d'une de ses filatures.


Paris

Challenge Paris je t'aime

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 20:48

220px-Abraham_Lincoln_-_Vampire_Hunter_Poster.jpgAvertissement :

 

Non, je ne vais pas me remettre à écrire un article tous les jours sur ce blog. C'est juste que là, c'est Halloween ! Sachant que je vais très peu au cinéma, et que j'avais gardé la rédaction de cet article pour ce jour, vous comprenez cette soudaine recrudescence.

 

Mon résumé :

 

Vous croyez tout savoir sur Abrahmam Lincoln ? (Baillements) Eh bien non (soupirs). Figurez-vous qu'il était chasseur de vampires, alors que les arrière-grands parents de Buffy n'étaient pas encore nés ! Comment ça, vous avez déjà l'impression de connaître mon avis ?

 

Mon avis (et vous êtes libres d'avoir adoré ce film) :

 

L'action commence dans l'Indiana. Le jeune Abraham est témoin de scènes choquantes, d'où viennent peut-être son engagement futur contre l'esclavage (non, je ne baille pas. Presque pas). Puis, sa mère est assassinée et Abraham jure de se venger. Ce n'est pas bien, il ne faut pas se venger. Enfin, voici le résumé des propos que lui tiennent son mentor. Je précise, bien sûr, qu'il ne s'agit pas du VRAI mentor qu'Abraham, non juste d'un personnage dont on avait un besoin urgent pour développer certaines péripéties. J'ajoute que le mentor en question, c'est le rocker un peu zinzin de Tamara Drewe - j'y ai pensé chaque fois que je le voyais.


Si j'excepte deux scènes tragiques (deux assassinats, en fait, j'en ai évoqué un plus haut), ce film était très drôle. Je me demande même s'il n'y aurait pas une suite, un jour à condition que celui-ci ait eu assez de succès, ce que j'ignore totalement (flemme de faire des recherches, merci d'éclairer ma bougie). Je ne dirai même pas que certaines péripéties étaient téléphonées. Même moi, dans V comme vampires, je n'oserai pas écrire de telles incohérences. 

 

Pourquoi suis-je allé voir ce film ? Parce que je suis fan d'un des acteurs qui jouent dedans, et que j'aime beaucoup soutenir les acteurs qui jouent toujours des rôles de méchants parce que les réalisateurs manquent d'imagination et ne leur proposent pas des rôles de gentils, ou pas souvent.

 

Rufus-vampire.jpg

 

Les vampires, dans ce film, sont méchants - et tant pis pour Twilight. Ils sont même du côté des Sudistes, c'est vous dire à quel point ils sont méchants. D'ailleurs, ce sont les vampires qui attaquent les gentils abolitionnistes, pas les sudistes. Récrire l'histoire en se couvrant de ridicule ... je crains que nous n'en soyons capable aussi en France. Note : vous remarquerez que j'ai évité des jeux de mots pourtant tentants. Imaginez-vous si un réalisateur français voulait lui aussi récrire l'histoire avec des loups-garous, des zombies ou des Trolls ?

 

Sinon, je n'ai pas tout à fait perdu mes deux heures de film, il y a une scène charmante d'attaque de train (baîllements), avec beaucoup de feu (re-baîllements) - j'ai lu mieux dans l'agence Pinkerton. 

Halloweem 2012.jpg


Repost 0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 10:17

L_Etrange-pouvoir-de-Norman-Paranorman-Affiche-France.jpg 

 

Je sais ce que vous allez dire (enfin, si vous êtes abonné à mes deux blogs) : Sharon ne sait pas ce qu'elle veut. Si, si : étant donné que cette période est difficile pour moi, j'ai enfin trouvé que faire de mon ancien blog, à savoir un blog cinéma/portrait/musique, le nouveau restant consacré à la lecture et à l'écriture.

 

Mon résumé :

 

Norman est un petit garçon ordinaire, dans une petite ville du Massachussets : un père, une mère, une grande soeur et une grand-mère. Seul soucis, et de taille : sa grand-mère est morte et Norman continue à lui parler. Elle n'est pas la seule : Norman peut voir les morts et leur parler. Quand une malédiction est sur le point de s'abattre sur la ville, lui seul est en mesure d'y remédier.

 

Mon avis :

 

J'ai vu ce film en août, je le chronique aujourd'hui, pour le challenge Halloween.


Norman me fait penser à beaucoup de personnages qui voient et s'entretiennent avec des fantômes. Si sa mère prend bien les choses - la douce dinguerie vient de son côté, ce n'est pas le cas de son père. Je vous rassure néanmoins : il ne rejette pas son fils, ne se détourne pas de lui complètement. Un fils qui se comporte ainsi, c'est dur à assumer ! Moins qu'une fille qui passe des heures au téléphone tout en se faisant les ongles.

 

Certes, j'inscris ce film dans le challenge Halloween et il n'est pas vraiment effrayant, de prime abord. Les fantômes sont plutôt sympathiques, même s'ils sont condamnés à rester à l'endroit où ils sont morts. Non, les choses se corsent réellement quand l'ancienne malédiction refait surface et que Norman se retrouve à être le seul à empêcher la sorcière de jeter sa malédiction sur la ville.

 

Là, nous avons un sujet d'avoir peur sur ce que soulève cette malédiction : elle dénonce l'obscurantisme le plus absolu et pas tout à fait disparu des siècles plus tard, si j'en crois certaines scènes contemporaines. Si j'en disais plus, je vous révèlerai la partie la plus importante du film. Disons que les monstres ne sont pas ceux qu'on croit.

 

Ajoutez que Norman reçoit comme aide une belle brochette de bras cassé, son meilleur ami, le grand frère de celui-ci (par la taille, pas par les neurones) et sa soeur bling-bling et vous comprendrez qu'on a parfois besoin d'un petit zombie chez soi.

 

Halloweem 2012.jpg

 




 

 

 


Repost 0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 20:51

Il revient ! Qui, il ? Le challenge ABC Babélio !

 

critiquesABC2013.jpg

 

Le but est de lire 26 livres, écrits par 26 auteurs dont les initiales sont celles des 26 lettres de l'alphabet.

 

Je ne dresse pas de liste préalable. Le but pour moi est de réussir le challenge, non de souffrir inutilement en s'imposant des lectures qui, dans six mois, ne nous feront peut-être plus envie. J'ai simplement tracé une piste, parsemée d'auteurs qui me tienennt à coeur. Ke verrai bien si je la suivrai ou pas :

 

A – Les lisières d’Olivier Adam
B –
C- Agatha Christie
D – Siobhan Dowd
E – Louise Erdrich
F – Lorraine Fouchet
G- Tess Gerritsen
H- Charlaine Harris
I – Arnaldur Indridason
J – Craig Johnson
K – Harry Kemelman
L –
M – Henning Mankell
N-
O – Kate O’Riordan
P – Arto Paasilina
Q –
R –
S –
T –
U – Arthur Upfield
V-


W – Per Wahlöö et Maj Sjöwall – les terrorists.
X –
Y-
Z

 

J'ajoute, pour corser les choses, que Syl et moi nous lançons un défi personnel : réussir le challenge en 9 mois !

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 18:34

La reprise sera timide.Ce n'est pas pour tout de suite, l'écriture d'articles quotidiens. Néanmoins, avoir trouvé un graphisme qui me plaît contribue grandement à me permettre de ... changer de blog en douceur.

 

Vous pouvez donc me retrouver désormais (et définitivement) sur des livres et Sharon.

 

Merci à tous ceux qui me lisent  : ceci est le 887e article du blog, et ce ne sera sans doute pas le dernier. J'aimerai fêter mes trois ans sur OB !

Repost 0

Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton