Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 23:53

meurtres.jpgédition 10/18 - 386 pages.

 

Mon résumé :

 

Promener son pékinois adoré est une activité dangereuse - Mrs Peabody ne se remettra pas de sitôt de sa promenade avec son Clarence chéri et indiscipliné. Il a en effet trouvé un morceau de cadavre. La police retrouvera tous les morceaux de ce puzzle sanglant. Thomas Pitt est sur l'affaire. Pendant ce temps, Emily Ashworth, sa belle-soeur, souffre de l'infidélité de son mari. Elle songe à se confier à sa soeur Charlotte.

 

 

mod_article4704216_11.jpg

Challenge polar historique organisé par Samlor

 

Mon avis :

 

Ce qui peut être certain avec les romans d'Anne Perry est sa capacité à se renouveler tout en conservant ses personnages fétiches. Cette enquête nous permet de retrouver Lady Vespasia, à Cardington Crescent, où elle séjourne chez son gendre Eustache March. Elle avait prévenu sa fille Olivia : l'homme qu'elle épousait était un idiot. Chacune de ses interventions, chacun de ses actes confirme l'étendue de sa bétise et de son conformisme. Vous ne serez pas déçu, mieux, vous serez horrifié de découvrir jusqu'où de tels principes peuvent conduire un homme bien déterminé à perpétuer son nom et à obtenir le titre de pair.Le sujet central est bien là, en filigrane à la série de meurtres sur laquelle enquête Thomas Pitt et qui touche directement sa famille.

En effet, après le meurtre de Sarah dans L'étrangleur de Carter Street, c'est un autre drame familial qui touche Charlotte et Emily. Pire : ce drame met en cause directement Emily : autant vous dire que Thomas et Charlotte n'épargneront rien, se mettant parfois dans des situations grotesques, pour sauver la jeune femme. Elle ne risque pas la pendaison, elle est une lady, mais son internement serait si pratique.

Comme toujours, le beau monde côtoie la pauvreté la plus extrême, et Anne Perry nous fait découvrir une autre facette de la détresse humaine dans cet opus. Heureusement, il est des personnes pour vouloir faire bouger les choses, comme lady Vespasia ou comme Tassie March, sa petite fille, prête à accomplir par amour pour un tendre vicaire des actes qui ulcère son père mais montre sa réelle générosité. Toutes les Tassie March d'Angleterre n'ont malheureusement pas eu une Charlotte March pour les aider.

A noter, pour les fans de la série, l'apparition de Jack Radley. 

 

anneperry2-copie-1.jpgChallenge Anne Perry par Syl

logo-challenge-victorienChallenge Victorien par Aymeline

Challenge-anglais 

Antoni : challenge God save the livre. 

 


 


 

Repost 0
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 10:41

Franz Joseph Austria with Brothers

 

Je poursuis ma série d'article avec un autre frère de François-Joseph 1er d'Autriche : Ludwig Viktor. Il est très difficile de trouver des photos de lui. J'ai donc choisi une photo sur laquelle les quatre frères sont réunis. Elle aurait été prise entre 1860 et 1863. 


Nous avons donc, de gauche à droite Karl Ludwig (si vous regardez le film Sissi, vous entendrez abondamment parler de lui), Franz Josef, Maximilian et Ludwig Viktor.

 

De lui, nous savons fort peu de choses et sa biographie est souvent résumée en une ligne. Je ne vous cache pas que je me livrerai donc à quelques interprétations.

 

Ludwig Viktor naît en 1842, douze ans après son frère aîné. Il est le quatrième garçon. Deux ans plus tôt, Sophie avait perdu à l'âge de cinq ans sa fille unique Marie Anne Caroline Pia. Je pense qu'elle souhaitait ardemment une fille, et non un garçon.

 

Un projet d'union eut lieu entre Ludwig et sa cousine Sophie de Bavière - elle refusa. C'était avant ses fiançailles officielles avec un autre Ludwig. Les raisons de son refus me sont inconnus, mais le fait est que personne n'a insisté pour que ce mariage ait lieu.

 

Puis vient le seul événement dont on nous rebat les oreilles au sujet de Ludwig Viktor : à la suite d'un scandale, l'archiduc fut exilé par son frère de la cour de Vienne, où il ne remit jamais les pieds.

 

Quel était ce scandale ? Il semblerait que Ludwig, qui ne se maria jamais, préférait les hommes, et qu'il s'était montré un peu trop entreprenant avec un homme qui, lui, aimait les femmes. Des photos de Ludwig travesti auraient même circulé dans Vienne. J'utilise le conditionnel, je n'y étais pas, et les historiens semblent peu passionner par ce jeune frère de l'empereur. 

 

Il mourut en 1919.

 

Je rajoute cette photo car elle montre les membres de la famille impériale vers 1860.

 

Franz_Josep.jpg

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 18:10

 

Challenge-Douce-France-bis-copie.jpg Je me suis inscrite à un nouveau challenge. Oui, je sais, cela faisait longtemps (une semaine, je crois). J'ai découvert ce défi grâce au blog de  Malou . Je suis allée immédiatement m'inscrire.

 

Il est proposé par Evy. En effet, il y a quelques semaines, elle a constaté que ses lectures étaient tourné à 90 % vers des auteurs anglophones. (Moi, non, juste 25 % l'année dernière, et 20 % étaient scandinaves). Elle s'est donc dit que ça serait sympa de créer un petit challenge pour se motiver à lire plus de romans français ou se passant en France.

 

Les règles de ce challenge sont simples : il s'agit de lire des romans soit écrit par des auteurs français (peu importe le genre : classique, BD, bit-lit, chick-lit, jeunesse, contemporain, faites vous plaisir !) ou dont le récit se passe exclusivement en France, d'en écrire un petit billet et de lui en donner le lien sur l'article récapitulatif du challenge.


(Note : le fait que ce challenge soit si ouvert m'arrange bien, et je ne pense pas être la seule dans ce cas).

 

Il existe trois niveaux :  

 

Le challenge libre

Lire et chroniquer un ou plusieurs livres se passant en France et/ou écrit par un auteur français

 

Le challenge Mont Saint-Michel

Lire et chroniquer 5 livres se passant en France et/ou écrit par un auteur français

 

Le challenge Chateau de Versailles

Lire et chroniquer 7 livres se passant en France et/ou écrit par un auteur français

 

Le challenge Tour Eiffel

Lire et chroniquer 10 livres se passant en France et/ou écrit par un auteur français

J'ai choisi cette catégorie, même si j'aime bien le Mont Saint-Michel.

 

Le challenge débute aujourd'hui et se termnera le 15 avril 2013.

Repost 0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 00:00

Un article où... tout est dans le titre.

 

Merci à toutes celles et à tous ceux qui viennent régulièrement lire mes articles, car c'est grâce à vous que ce blog vit.

 

Merci aux maisons d'édition qui m'ont fait confiance. Merci aux écrivains qui sont venus, toujours de manière très courtoise, visiter mon blog.

 

Maintenant, les chiffres :

 

- 694 articles (en comptant celui-ci).

- 3770 commentaires (mais là, je n'y suis pour rien).

- 4 challenges organisés.

 

Je note, et ce n'est une surprise pour personne, la domination de la littérature anglo-saxonne et de la littérature scandinave. Mais la grande surprise (pour moi) de ce début d'année 2012 est la montée en puissance du manga.

 

Merci à tous ! Logo Sharon


Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:28

jardinier.jpgédition Points -  516 pages.

 

Mon résumé :

 

Le diplomate Justin Quayle est affecté à Nairobi, Kenya, au haut commissariat britannique. Tessa, son épouse est retrouvée assassinée dans sa Jeep près du lac Turkana. Le médecin africain Arnold Bluhm qui l'accompagnait, et que la rumeur considère comme son amant, est porté disparu. Deux policiers venus de Londres interrogent Justin, soupçonné d'avoir placé un contrat sur la tête de sa femme et de l'amant de celle-ci. Finalement disculpé, il rentre à Londres en ayant soustrait aux autorités une partie des documents de Tessa. Il décide de se lancer à la recherche des assassins.

Challenge-cinema.jpg

Challenge la littérature fait son cinéma par Will

défi jusqu'au 5 avril 2013

Mon avis :

 

J'ai eu du mal à commencer ce livre, puis à le lire, puis à relire le début parce que j'avais tout oublié ou presque. Oui, je sais, ce n'était pas brillant. Pourtant, ce livre est très bien écrit, très soigné, très châtié, comme ses diplomates britanniques qui font tout pour qu'aucun scandale ne vienne compromettre leurs relations commerciales avec les états africains.

Mon soucis est que je pensais constamment à l'excellent roman La quatrième plaie de Patrice Bard (si vous ne l'avez pas lu, je vous le recommande). Celui-ci parle du même sujet, mais pas seulement, avec une force et une justesse qui ne souffrent pas la comparaison.

Bref, je reviens au sujet de mon billet, la constance du jardinier, même si l'écriture de ce billet s'avère aussi ardue que sa lecture. Les points de vue se multiplient, alors que j'aurai aimé que nous ne connaissions que celui de Justin.

La constance du jardinier est le roman d'une absence. Celle de Tessa. Il serait faux de dire que de son vivant, Justin ne l'aimait pas. Son amour était au contraire si absolu qu'il lui vouait une confiance absolue, respectant chacune de ses décisions, ne remettant jamais en cause sa parole. Et l'amour de Tessa ? Absolue lui aussi, puisqu'elle a tout fait pour le protéger. Maintenant qu'elle est morte, il ne se contente pas de cultiver précieusement chaque souvenir qu'il a d'elle, ou de partir à la recherche de ceux qui l'ont connue et aimée. Il veut littéralement comprendre pourquoi elle a été tuée et poursuivre ce qu'elle et son inséparable ami avaient entrepris.

La constance du jardinier, ou le chant d'amour et de mort de Justin à Tessa.

 

 

Challenge-anglais 

Antoni : challenge God save the livre. 

Le challenge Voisins voisines organisé par Anne.Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc


 

 

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 15:56

Je n'ai pas rédigé de "portraits royaux" depuis quelques semaines. Comme le mois Mitteuleuropa se prolonge, je profite des circonstances pour vous parler du frère de François-Joseph Ier, Maximilien.

 

Maximilien.jpgIl est né le 6 juillet 1832, il avait donc deux ans de moins que son frère. Il était le fils préféré de sa mère, l'archiduchesse Sophie. La rumeur voulait qu'il soit en réalité le fils du duc de Reichstad -  l'Aiglon. Ceci expliquerait que Napoléon III lui ait apporté d'abord son soutien lors de ce qui deviendra la tragédie mexicaine. 

 

Il épouse Charlotte de Belgique, fille du roi Léopold Ier et de Louise-Marie d'Orléans en 1857. Elle est très ambitieuse. La même année, il est nommé vice-roi du royaume de Lombardie-Vénitie. Il fait construire le château de Miramar, près de Trieste. Il semblerait que les deux époux ne s'entendent pas. Il est difficile d'en savoir plus sur les causes de cette discension.

 

Mais l'aventure mexicaine dont je parlais plus haut commence. La France a participé en 1862 à l'expédition contre le Mexique avec les anglais, les espagnols et les belges. Maximilien, qui croit avoir le soutien du peuple, accepte la couronne du Mexique. Mais la situation se dégrada très vite, au point que Maximilien envoya son épouse en Europe afin qu'elle obtienne le soutien des souverains régnants. Il est aussi possible (mais ce n'est que mon point de vue) qu'il ait cherché à la protéger. Napoléon III, qui l'avait soutenu lors de l'accession au trône,  refusa son aide. Il n'aurait pas été le seul. Charlotte trouve refuge au Vatican. Son frère l'empereur d'Autriche tenta de le protéger, en vain aussi. Maximilien fut fusillé sur ordre de Juarez (il deviendra président du Mexique) le 19 juin 1867, "pour l'exemple". François-Joseph fit rapatrier le corps de son frère et le fit enterrer dans la nécropole familiale.

 

Et Charlotte ? Elle sombra peu à peu dans la folie et finit sa vie en Belgique, au château de Tervueren semble-t-il, en 1927.

 

Pourquoi n'ont-ils pas eu d'enfants ? Le mystère est entier. Une thèse soutient que Maximilien aurait été homosexuel. La plupart des biographes de la famille impériale n'en font pas état. Comme on ne prête qu'aux riches, Charlotte aurait eu, à son retour en Europe, un enfant illégitime (comme Mathilde de Bavière et Sissi avant elle).

 

chateau-baviere

le blog de Schlabaya


Repost 0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 19:20

Cherry.jpgédition Rivages/noir - 410 pages.

 

Quatrième de couverture :

 

Sous le territoire indien des pieds noirs se trouvent des réserves de gaz naturel que l'on estime à plusieurs millions de dollars. La compagnie de forage, qui les convoite, n'hésite pas à éliminer les militans indiens qui se dressent contre elle. En voulant aider un de ses amis impliqué dans l'affaire, Dave Robicheaux se trouve pris dans un tourbillon de violence et n'a pour soutien que "le peuple de l'eau" et " les voix qui parlent sous la pluie", celles de sa femme assassinée et de son père déchiqueté dans une explosion. Black Cherry Blues a remporté le Grand Prix de la littérature policière 1992, ainsi que le Prix mystère de la critique.

 

Mon avis :

 

J'adore, j'adore et j'adore.Ne me demandez pas d'être objective quand je lis un roman de James Lee Burke, car je suis une fan absolue de cet auteur. Je n'ai qu'un regret quand je le lis : avoir terminé le livre.

Le reste de mon billet risque d'être à l'avenant. Le style est très riche, très nuancé, l'auteur est attentif à ce que le lecteur se trouve vraiment baigné dans l'atmosphère de la Louisiane, avec ses couleurs, ses odeurs, ses bruits, sa vie quotidienne. De ce très beau texte se dégage pourtant une extrême violence, celle que subisse les gens de peu : ouvriers, indiens, tous ceux qui se dressent contre les puissances injustes.

Nous pourrions y lire l'éternelle bataille du pot de terre contre le pot de fer, si ce n'est que les puissants sont tranquilles, très tranquilles car ceux qui devraient faire régner la justice ont deux activités majeures : fermer les yeux et écouter les clichés locaux. Autant dire que Dave Robichaux risque fort de se retrouver emprisonné, et pour longtemps.

Nous sommes des années avant La nuit la plus longue .Dave est hanté par l'assassinat de sa première femme. Il veille de son mieux sur Alafair, leur fille adoptive à qui il a sauvé la vie - autant dire qu'il se démène pour que tout aille bien pour elle. C'est sa voix que nous entendons tout le long du récit, lui qui lutte avec ses fantômes - et non pas contre eux - pour s'en sortir. J'aime cette irruption du fantastique dans une intrigue qui aurait pu être sordide, sans la force du personnage central et de quelques-uns de ses proches.

J'ai hâte de me plonger dans un autre roman de James Lee Burke.


Ma treizième participation au Challenge Thriller organisé par Cynthia

Ma participation pour l'état de Louisiane au défi 50 Etats, 50 billets de  Sofynet.

Repost 0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 00:00

Logo-STAR-4-Les-lectures-de-Liyah

 

Une semaine déjà est passée. Voici ce que j'ai lu ou relu et chroniqué cette semaine :

 

Fatima ou les Algériennes au square de Leïla Sebbar

Mort à Devil's Acre d'Anne Perry

Gravure d'argent de Yasmine Galenorn

Trois lumières de Claire Keegan

Les silences du professeur de Colin Dexter

La douleur de Manfred de Robert McLiam Wilson

Black cherry blues de James Lee Burke

(pour ce dernier, seulement les 180 dernières pages).

 

J'ai terminé aussi Laura de Laurent Herrou, mais vu la difficulté que j'ai à rédiger mon article (et ce n'est pas Anne qui vous dira le contraire), je ne sais pas du tout quand ma chronique paraîtra.

 

J'ai chroniqué un autre livre mais je l'ai lu avant le STAR, il n'apparaît donc pas dans cette liste. J'ai également d'autres livres commencé cette semaine (Serment d'automne, la constance du jardinier) mais pas encore terminé. J'en parlerai donc la semaine prochaine, si je parviens à les terminer.

 

Repost 0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 21:42

41MHQDM9KYL._SL500_AA300_.jpgédition 10/18 - 262 pages.

 

Mon résumé :

 

Manfred est un vieil homme. Il souffre, et sa douleur est sa compagne. Depuis vingt ans, il rencontre sa femme (ils ne sont pas divorcés) une fois par mois, sur un banc, à Hyde Park. Il n'a pas le droit de voir son visage. Emma l'a quitté un jour, parce qu'il l'avait battue plus fort que d'habitude. Pourquoi battre la femme que l'on aime ?

 

Défi les douze d'Ys

  2012

 

Mon avis :

 

Depuis combien d'années n'ai-je pas lu de romans de Robert McLiam Wilson ? Trop. J'avais sans doute aussi peur d'être déçue, après avoir adoré Eureka Street. Bien au contraire, ce roman est tout aussi réussi, et qui plus est, il parle de plusieurs thèmes difficiles.

Il parle, il raconte, il ne juge pas, mais en aucun cas il ne justifie les actes de Manfred. Toute l'histoire est raconté de son point de vue, les chapitres alternent entre le présent morose de Manfred, et les retours en arrière. Après une enfance et une adolescence pendant lesquels il est témoin de la mésentante de ses parents, des échecs de son père et de la montée de l'antisémitisme, Manfred subit l'épreuve de la guerre et devient témoin des pires choses dont l'être humain est capable. Il ne sait pas que d'autres vivent pire encore, en Europe.

Il se marie, il devient père, mais comme il a été incapable d'aimer réellement ses parents et ses frères, il est incapable d'aimer sa femme, de lui montrer, et les coups pleuvent. McLiam Wilson ne nous fait pas de cadeaux - et pourquoi en ferait-il ? - et s'étend longuement sur les conséquences physiques de ses coups. Les plaies, les meurtrissures, les hématomes, les cassures jalonnent le corps d'Emma. Son silence effarant est sa dignité.

J'aimerai en dire plus sur les causes de ce silence, sur les conséquences aussi de sa parole, je ne voudrai surtout pas gâcher votre lecture en en dévoilant trop.

Je dirai simplement : âme sensible, préparez-vous au pire de ce que l'homme peut offrir.

 

 

Challenge-irlandais

Challenge de littérature irlandaise    

Le challenge Voisins voisines organisé par Anne.Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc


 


Repost 0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 08:28

Trois-lumieres.jpgEdition Sabine Wespieser - 100 pages.

 

Merci à Leiloona d'avoir fait voyager ce livre jusqu'à moi.

 

Quatrième de couverture (extraits) :

 

Par une radieuse journée d'été, un père emmène sa fillette dans une ferme du Wexford, au fond de l'Irlande rurale. Le séjour chez les Kinsella semble devoir durer. La mère est à nouveau enceinte, et elle a fort à faire. Son mari semble plutôt désinvolte : il oublie le bagage de la gamine dans le coffre de la voiture en partant. Au fil des jours, la jeune narratrice apprivoise cet endroit singulier. Livrée à elle-même au milieu d'adultes qui ne la traitent pas comme une enfant, elle apprend à connaître, au gré des veillées, des parties de cartes et des travaux quotidiens, ce couple de fermiers taciturnes qui l'entourent de leur bienveillance.

 

Mon avis :

 

Trois lumières est un très beau roman de Claire Keegan, tout en douceur et en retenu. Je n'ai pas envie de raconter cette histoire, ou de faire des révélations au sujet de l'intrigue, car tout le texte est nourri par une extrême pudeur. Certes, il est des personnes qui sont indiscrètes mais, comme le dit Edna Kinsella, d'autres ne disent que ce qu'elles ont à dire, rien de plus.

John, Edna et la toute jeune narratrice sont de ceux-là. Cette dernière a beau être toute jeune, il est des choses qu'elle comprend sans qu'il soit besoin qu'on le lui dise. Ainsi, en observant la douceur de la vie de famille auprès des Kinsella, elle comprend qu'elle a été négligée par ses parents. La vie qu'elle mène auprès des Kinsella est pourtant simple, mais c'est aussi ce que nous raconte ce livre : retrouver les plaisirs les plus simples, surtout quand, comme notre héroïne, on ne les a jamais connus. En arrière-plan, la situation en Irlande est évoquée, notamment celle des grévistes de la faim.

Ce roman est à lire et à relire, à savourer sans fin. La fin est ouverte, extrêmement émouvante, elle laisse espérer beaucoup pour notre héroïne.

 

 

Challenge-irlandais

Challenge de littérature irlandaise    

Le challenge Voisins voisines organisé par Anne.Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc


 


 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton