Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 14:33

Noel.gifédition 10/18 - 255 pages.

 

Mon avis :

 

Challenge NoëlPour commencer, je dirai que Noël en famille n'est pas une traduction fidèle du titre, il donne même une orientation sirupeuse à un récit qui ne l'est pas : la célébration de Noël prendre une tournure inattendue, et la famille est plutôt biscornue.

 

J'ai toujours du mal avec les romans de Jennifer Johnston mais je dois dire que j'ai trouvé celui-ci relativement accessible, en dépit de relations familiales tortueuses. Henry a survéci à un grave accident de voiture. Sa seconde femme Charlotte, qui conduisait, a-t-elle voulu le tuer ? Elle avait une solide raison de lui en vouloir, certes, mais elle n'est pas non plus innocente dans le conflit amoureux dont Henry est le centre.


Son ex-femme Stéphanie est à son chevet car il n'a qu'elle - son fils est fâché avec lui, sa fille est mineure. Elle est brute de décoffrage - même avec ses propres enfants et ce qu'elle dit n'est pas toujours agréable à entendre. J'ai beaucoup aimé sa dureté - ce n'est pas parce que son ex-mari est veut qu'elle envisage de faire à nouveau partie de sa vie. Elle a le sens du devoir, pas celui du mélodrame. En découvrant ce personnage, j'ai irrésistiblement pensé au personnage de Katharine Hepburn dans Devine qui vient dîner ? Elle aussi est très tolérante tant que cela concerne les autres. Quand cela vous tombe dessus, c'est plus difficile. Non, son fils ne s'est pas mis en ménage avec une jeune fille de couleur, il est homosexuel et vient d'emménager avec Brandon, son petit ami, qui se chargera de mettre Stéphanie en face de ses contradictions.

 

Pourquoi Henry est-il l'objet de tous les désirs ? Il n'est pourtant pas irrésistible, c'est juste que sa vie amoureuse souffre de ralentissements et de brusques accélérations. J'accorde une mention spéciale à Jérémy, à qui je dédierai volontiers une chanson de Jacques Brel (Beau et con à la fois). N'étais la tragédie (il vient de perdre sa soeur), ce personnage m'aurait presque fait rire. 

 

Je n'ai garde d'oublier Tash. Personnage fantasque, peintre boulimique, elle est l'exemple même de ses femmes qui ont eu des enfants parce qu'il le fallait et qui se révèle une mère intermittente et dominatrice, sermonnant parfois son fils comme un petit garçon (qu'il est encore par certains côtés). Dès qu'elle apparaît, elle devient le centre de la scène, bousculant tout sur son passage. Et si c'était elle, la véritable héroïne de ce roman ?

 

J'inscris ce livre au Challenge de littérature irlandaise au Challenge La Magie de Noël et au Challenge ABC.


 




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Peut-êtrezazy 05/12/2011 19:58

Tiens, je pourrais l'inscrire dans ma LAL !!! comment voulez-vous que j'y arrive !!!! trop de tentations

Sharon 06/12/2011 11:41



A qui le dis-tu ! Il faudrait se couper d'internet et ne plus aller en librairie.



Anne 04/12/2011 23:28

J'adore Jennifer Johnston, et cleui-ci est dans ma PAL ! Il m'en reste encore à lire, et ce Noël a l'air croustillant, chouette !

Sharon 06/12/2011 11:39



Ce n'est pas un NOël ordinaire, c'est sûr - pourquoi le serait-il ? La famille semble très classique, ce n'est vraiment pas le cas après analyse.



soukee 04/12/2011 20:19

Je note ce titre qui aiguise mon intérêt ! ;)

Sharon 06/12/2011 11:38



Merci Soukee.



valou 04/12/2011 19:59

ouh la la c'est un sacré bordel cette famille..un Noël pas si tranquille que ça manifestement...j'ai failli me prendre un Anne Perry pour ce Noël, histoire de me mettre dans le bain, en édition
limitée couverture cartonnée à 10 euros...
merci pour ta participation !

Sharon 04/12/2011 20:17



Ce n'est rien de le dire. je crois même que je vais rallonger mon article en ajoutant un petit paragraphe sur l'art de la séduction/manipulation/dissimulation/perversion (ça fait beaucoup tout à
coup), sans oublier finalement que je n'ai pas senti que le roman se passait en Irlande, il aurait pu se passer n'importe où. L'auteur parle plus de Toronto et de l'Australie, au final. Je n'ai
vu qu'une allusion à l'Irlande, dans les paroles de Stéphanie.



Mia 04/12/2011 19:31

ça a l'air sympathique en tout cas ! Merci pour ta participation au défi et la découverte de cet ouvrage, bises !

Sharon 04/12/2011 20:24



C'est assez surprenant en tout cas. La fête de Noël marque la fin du roman.


Bises.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton