Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 22:08

brillant-avenir.jpg

Titre : Un brillant avenir.

Auteur : Catherine Cusset.

Editeur : Folio.

Nombre de pages : 370

 

Quatrième de couverture :    

 

En 1958, malgré l’opposition de ses parents, Elena épouse Jacob, un Juif. Elle réalise son rêve : quitter la Roumanie communiste et antisémite de Ceaucescu et émigrer aux Etats-Unis.

 

Elle s’y fait appeler Helen et rompt avec son passé. Mais, vingt ans plus tard, elle se retrouve confrontée à une réalié qui lui échappe : l’indépendance de ce fils à qui elle a tout sacrifié, et qui épouse Marie, une Française. Compte-t-il partir à son tour ?

 

Helen n’aime pas la jeune femme, qu’elle trouve égoïste et arrogante. Marie a peur de cette belle-mère dont le silence recèle une hostilité croissante. Pourtant, entre ces deux femmes que tout oppose - leur origine, leurs valeurs et leur attachement au même homme -, quelque chose grandit qui ressemble à de l’amour.  

 

Mon avis : 

 

J’ai laissé passer du temps entre la lecture de ce livre et la rédaction de mon avis, car je ne peux pas vraiment dire que je l’ai apprécié. Je n’ai pas été touché par le destin de cette femme. Pourtant, le livre est remarquablement écrit, le texte est techniquement parfait, ciselé au cordeau. Serait-ce cette précision technique, jointe à la difficulté qu’à l’héroïne à exprimer ses émotions, qui font que je n’ai ressenti que peu d’émotions en lisant ce livre ?

 

Dès le départ, le dénouement nous est connu, ce qui ôte une dimension au roman : je n’ai eu strictement aucune inquiétude pour l’héroïne, je savais que quelles que soient les épreuves qu’elle traverserait, elle et sa famille les surmonteraient. L’intérêt est plutôt de savoir comment Elena, douce petite fille aimant le français, est devenue Helen, américaine aisée et extrêmement stricte.

 

Helen a réduit la cellule familiale à sa plus simple expression : son mari et son fils. La venue de sa belle-fille est ainsi une intrusion intolérable puisqu’elle perturbe le « brillant avenir » qu’elle avait programmé pour son fils, et ce, depuis fort longtemps. Helen n’a pas d’amis non plus, si ce n’est deux collègues de travail. Au moindre affront (ou supposé tel), elle coupe immédiatement toute relation de manière définitive. Le fait qu’elle ait vécu une enfance solitaire, sans ami et quasiment sans amour, la nécessité de cacher son amour puis la nécessité de dissimuler ses véritables opinions font qu’elle est incapable de se confier ou même de dire, simplement, ce qu’elle a sur le cœur. Helen a beau trancher dans le vif, elle reproduit sur son propre fils ce qu’elle a elle-même vécu - et son fils, tout comme elle, choisira avec détermination sa nouvelle cellule familiale. Ce n’est que parce que son fils est le seul amour de sa vie qu’elle passera outre et parviendra à « créer un pont » entre elle et sa belle-fille. Helen a appris à enfouir au plus profond d’elle-même le moindre signe de faiblesse, si bien qu’elle ne l’admet pas non plus chez les personnes qu’elle aime.

 

Avec Elena, nous avons un aperçu des atrocités de ce siècle : la Shoah, le communisme, les conflits au Moyen-Orient. Avec Helen, nous découvrons que la vie aisée aux Etats-Unis n’empêche pas les sacrifices, petits ou grands, ni les souffrances.

 

Camille est comme l’aboutissement de tous ses efforts et elle est promise elle aussi à un «brillant avenir ». Pourra-t-elle le choisir ?

 

                                          challenge                   Objectif

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anis 24/02/2011 11:52


Merci de ta participation sans faille à ce challenge, Sharon. J'ai ressenti exactement les mêmes choses que toi et les autres blogueuses ont eu des avis similaires. D'ailleurs c'est le seul qui m'a
déçue dans cette liste.


Sharon 24/02/2011 22:42



Merci à toi Anis d'avoir organisé ce challenge.


Pour l'instant, il est aussi le seul qui m'a déçu, je ne m'attendais pas à ce que j'ai lu.



antigone 21/02/2011 20:13


J'ai trouvé ce roman très brillant et agréable à lire mais tu as raison (comme tu le dis sur mon blog) peu d'émotions et beaucoup de froideur se dégage du style.


Sharon 22/02/2011 21:30



J'ai parfois eu l'impression que ce roman tournait à l'exercice de style : si la narration n'avait été aussi brillant, si la chronologie n'avait été déconstruite, le récit lui-même n'aurait pas
eu le même impact.



Anne Sophie 21/02/2011 10:52


il est dans ma PAL, j'espère que je serai plus touché que toi quand je le lirai...


Sharon 22/02/2011 20:54



Je l'espère aussi - le fait que l'héroïne ait dû renoncer à exprimer ses émotions (sauf à la fin du roman) explique peut-être mon absence d'émotion.



Syl. 21/02/2011 10:00


Je passerai pour celui-ci.

Je n'ai pas vu de billet sur "Les larmes de Tarzan", tu n'as pas dû le lire. Tu nous diras si c'est bien...


Sharon 22/02/2011 20:53



Il se lit très vite (enfin, pour moi) : j'ai lu les 250 dernières pages d'une traite.


Ce n'est pas que je n'ai pas lu Les larmes de Tarzan, c'est juste qu'il est dans ma LAR (Liste des Avis en Retard).



emmyne 21/02/2011 08:56


Ah, celui-ci aussi est dans ma Pal et, finalement, tes bémols quant à cette lecture m'en rendent encore plus curieuse. Il est temps que je le mette en haut de la pile !


Sharon 21/02/2011 09:29



J'ai hâte de lire ton avis !


Disons que j'ai rencontré dans ce livre ce que je n'aime pas dans la vie : l'absence de communication réelle. Si je ne devais retenir qu'un extrait de ce livre, ce serait le bref séjour en
Israël d'Elena et des siens.


 



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton