Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 10:54

Couverture Tangente vers l'est

édition Gallimard - 128 pages.

 

Quatrième de couverture : 

 

Ceux-là viennent de Moscou et ne savent pas où ils vont. Ils sont nombreux, plus d’une centaine, des gars jeunes, blancs, pâles même, hâves et tondus, les bras veineux le regard qui piétine, le torse encagé dans un marcel kaki, allongés sur les couchettes, laissant pendre leur ennui résigné dans le vide, plus de quarante heures qu’ils sont là, à touche-touche, coincés dans la latence du train, les conscrits.»
Pendant quelques jours, le jeune appelé Aliocha et Hélène, une Française montée en gare de Krasnoïarsk, vont partager en secret le même compartiment, supporter les malentendus de cette promiscuité forcée et déjouer la traque au déserteur qui fait rage d’un bout à l’autre du Transsibérien. Les voilà condamnés à fuir vers l’est, chacun selon sa logique propre et incommunicable.

 

 

76012749 pChallenge en train de lire par Aux bouquins garnis

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis :

 

Je voulais lire ce livre depuis quelques temps, et je dois dire que je ne suis pas déçue par cette première rencontre avec Maylis de Kérangal.

Hélène prend la tangente, c'est à dire qu'elle prend ce train mythique, le transibbérien, afin de fuir Anton, son amant russe. Ce même train emporte des conscrits vers la Sibérie, et parmi eux, Aliocha, bien décidé à fuir la conscription et son cortège de brimades et autres maltraitance. Ils n'ont en commun que ce besoin viscéral de fuir leur situation personnelle, qui les rapproche peu à peu. 

Fuir, oui, mais la fuite est quasi-impossible. Les arrêts sont autant de station dans le calvaire d'Aliocha : le train, les gares sont des mondes clos dont il est impossible de s'enfuir. Et même Hélène qui se croit libre - libre de quitter son amant, libre de cacher la fuite d'un déserteur - se rend compte peu à peu à quel point ce sentiment était illusoire.

Le style lui-même épouse ce sentiment d'urgence, entre ses longues phrases qui épousent la sinuosité du parcours, et cette abondance de proposition très courte, qui marquent des accélérations dans le récit, au point de donner parfois l'impression de lire des notes prises à la volée. Le choix du présent de narration atténue la distance entre les personnages et le lecteur : j'ai eu l'impression d'être avec eux dans ce train en partance pour la Sibérie. Et s'il n'y a pas de dialogue, parce qu'Hélène et Aliocha ne parlent pas la même langue, parce que la parole n'est là, finalement, que pur donner des ordres, la compréhension s'établit autrement entre les deux protagonistes.

Tangente vers l'Est est un beau roman, et pas seulement pour ceux qui, comme moi, aiment la Russie, sa littérature et son histoire.



 

prix

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Une Comète 12/08/2012 17:50

Bonjour Nina, de retour de vacances, je note ta nouvelle contribution :) Merci encore. J'espère que tu vas bien. Bisous

Sharon 12/08/2012 19:22



Bonjour Béa. J'espère que tes vacances se sont bien passées.


Fatiguée (trop d'insominie, trop de lecture) mais je vais bien.


Bises !



zazy 01/08/2012 11:18

Il faut que je le sorte de ma PAL pour le lire

Sharon 01/08/2012 21:33



Il se lit relativement vite, tu verras.



Mistymiaou 30/07/2012 22:30

Entre chez toi et chez Catherine, je vais remplir ma liste de pense-bête sur Babelio ! :) Il y a de belles découvertes par chez vous deux. :)
Bonne semaine.

Sharon 30/07/2012 22:42



Merci beaucoup : faire partie de deux jurys en même temps me permet de faire de belles découvertes.


Bonne semaine à toi aussi.



Catherine 30/07/2012 12:47

Il est aussi dans ma LàL, je verrai bien si j'ai un jour l'occasion et le temps...
Bonne semaine !

Sharon 30/07/2012 13:56



Il se lit assez rapidement, c'est un avantage - j'ai juste eu un peu de mal pour rédiger cet avis.


Bonne semaine à toi aussi !



Céline72 30/07/2012 08:20

Pour le moment, je ne suis pas trop intéressée par la Russie et donc pour l'instant je ne pense pas que j'aimerai ce livre.

Sharon 30/07/2012 14:01



La Russie m'a toujours intéressée - ce doit être héréditaire.


Ce n'est pas grave : il est tant de livres à découvrir.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton