Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 16:16

sous-les-mains-sanglantes.jpgEditions J'ai Lu - 510 pages.

 

Quatrième de couverture :

 

Grièvement blessé par un dément, le profileur Tony Hill doit en sus affronter la rapacité de sa redoutable mère, tandis que Carol Jordan est chargée d'élucider une série de mystérieux empoisonnements. La première victime, vedeette du football-club de Bradfield, déchaïne l'hystérie des foules. Quelque temps plus tard une nombe explose un jour de match... Des terroristes ? Malgré sa faiblesse, seul Tony Hill sera capable de faire le lien entre ces affaires apparemment distinctes.

 

Merci au forum Partage-Lecture et aux éditions J'ai Lu pour ce partenariat.

11966610

 

Mon avis :

 

Ce livre marque ma deuxième lecture d'un roman de Val Mc Dermid, après [i]Quatre garçons dans la nuit[/i]. Une différence de taille apparaît cependant : Sous les mains sanglantes fait partie d'une série, il s'agit de la cinquième enquête mettant en scène le duo Carol Jordan (inspecteur principal)/Tony Hill (psychologue et profileur). Prendre une série en cours de route ne m'a jamais dérangé, surtout que Val McDermid distille suffisamment d'éléments de leur passé commun pour donner de l'épaisseur aux personnages, sans que jamais ses allusions soient obscures au point que l'on se dise "flûte ! j'ai dû rater quelques chose".
 
Gageure supplémentaire : l'auteur aime nous lancer sur une fausse piste. En effet, en découvrant les premières pages, et l'acte héroïque de Tony, j'avais en tête de nombreux clichés sur la folie et l'influence des éléments extérieurs et je pensais qu’elles prendraient place dans l'action. De folie, il en sera bien question, mais pas du tout comme je m’y attendais. Même l'immobilisation de Tony, qui fait irrésistiblement penser à Jeff, le héros de Fenêtre sur cour, sera exploitée de manière très particulière : Tony ne sera pas un héros passif, obligé de sans cesse déléguer.

 

Si je compare ce roman à un film, c’est parce que son efficacité fait immédiatement penser à une adaptation possible à la télévision (ce qui a d’ailleurs été réalisé : Tony et Carol furent les héros pendant six ans d’une série télévisée outre-Atlantique). La narration, découpée en journée, alterne deux points de vue principaux, l’équipe des enquêteurs d’un côté, Youssef Aziz de l’autre, et j’ai bien sûr tenté de créer des liens entre ses deux récits parallèles et linéaires, en m’appuyant sur des indices, et tourné les pages rapidement, tant j’avais envie d’en savoir plus.

 

Carol et Tony ? Toujours par opposition avec d’autres couples d’enquêteurs célèbres, ils vivent ensemble (ils partagent le même appartement et la garde du chat, très régulièrement nourri ou autorisé à chasser de petits rongeurs – vous ne pensez tout de même pas que j’aurai passé Nelson sous silence ?) mais nous savons qu’une histoire d’amour est difficilement possible entre ces deux êtres aux blessures visibles par eux seuls.

 

Autre manière de se démarquer des lieux communs policiers : cette équipe qui n’en est pas vraiment une. La plupart des membres jouent les francs-tireurs (et tant pis pour les risques qu’ils prennent) ou passent outre les volontés de leur chef pour obéir à Tony – d’où des scènes mémorables qui font dire à Carol que Tony est bien heureux d’être à l’hôpital (pas parce qu’il évite ainsi une belle dispute, non, parce qu’il pourra être soigné immédiatement). Le point commun entre les membres de l’équipe ? Une vie sentimentale hors-norme, mis à part Kévin, marié et père de famille et qui ne leur pose pas de problème : même les lesbiennes ont des problèmes de couples, et la petite génie de l’informatique a une façon très « moderne » d’envisager une soirée d’amour.

 

Peu importe leur volonté de faire cavalier seul (très utile finalement quand une unité anti-terroriste entière vous retire une de vos enquêtes juste sous votre nez), les meurtres qu’ils ont à résoudre sont à la fois modernes et classiques. Moderne, l’attentat au stade municipal rappelle notre crainte du terrorisme et la peur de l’autre. Il montre aussi le poids des préjugés, et comment il est nécessaire aux enquêteurs de s’en défaire. Classiques, les empoisonnements rappellent les intrigues des romans d’Agatha Christie, entraînant proximité et éloignement de la victime. Tous deux entraînent une planification implacable, qui fait froid dans le dos, rétrospectivement.

 

Sous les mains sanglantes est un roman policier que je vous conseille chaudement.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Céline72 02/06/2011 20:18


Et bien merci pour cette belle critique bien constructive, comme tu le conseille, je me le note...Bonne soirée


Sharon 03/06/2011 10:47



J'ai l'impression de ne pas être très impartiale en ce qui concerne Val McDermid : j'aime beaucoup ses romans.



strawberry 31/05/2011 13:14


Coucou Nina

il a l'air pas mal alors pourquoi pas le noter.

Passe un bon mardi gros bisoux.


Sharon 31/05/2011 20:28



Coucou Cyndy


Il est bien mais j'adore cette auteur, je ne suis peut-être pas très objective.


Passe une bonne soirée.


Gros bisous



Syl. 29/05/2011 21:33


Je t'accompagne alors ! Tu me diras la date.


Sharon 30/05/2011 20:27



Le tout est de trouver une date, je serai très prise jusqu'au 16 juin.



Syl. 29/05/2011 19:17


J'ai lu "Le chant des sirènes", le premier avec ce couple qui n'en est pas un. Je pense continuer la série. Si tu lis le deuxième, me faire un petit signe, juste avant...


Sharon 29/05/2011 20:42



J'ai La fureur dans le sang, je crois que c'est le deuxième. Je pensais le lire pour le challenge Kiltissime.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton