Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:32

Je poursuis ma semaine celtique en lisant un polar écossais : 4 garçons dans la nuit de Val McDermird.

 

4_gar29754.jpg

 Editions Le grand livre du mois - 450 pages.

 

Quatrième de couverture : 

 

St Andrews, 1978. Quatre étudiants passablement éméchés rentrent chez eux après une fête. La découverte de Rosie la barmaid, poignardée dans la neige, va bouleverser à jamais le cours de leur vie. Car chacun sait que celui qui a trouvé le corps est le principal suspect d'une enquête, et même si leur culpabilité ne peut être établie, ils sont désormais des parias. trente ans plus tard, grâce aux techniques d'analyse de l'ADN, le dossier peut être repris. Ziggy, Gilly, Weird et Mondo ont fait leur vie, mais n'ont jamais oublié cette nuit-là. Et cette nouvelle enquête, tel un écho lointain, les replonge dans le drame avec des conséquences funestes.

 

63108769 p

 

Mon avis :

 

Ce roman est un excellent roman policier, sans doute l'un des meilleurs que j'ai lu. L'auteur s'écarte des clichés, des facilités : nous savons dès que le prologue que l'enquête ne serait pas résolue dans un premier temps et qu'elle sera réouverte plus de vingt ans plus tard, grâce aux avancées technologiques. Le roman est donc divisé en deux parties, 1978 (période du crime) et 2003 (conclusion de l'enquête).

 

De ces quatre garçons qui donnent leur nom au titre, je préfère garder les surnoms qu'ils s'étaient donné dans leur adolescence : Ziggy, Weird, Mondo et Alex. C'est lui qui découvre le corps, par hasard, et j'ai immédiatement senti de l'empathie pour lui, d'autant plus que leur premier mouvement est de tout faire pour sauver la victime, Rosie (Ziggy est étudiant en médecine) et d'aller chercher du secours. Fort heureusement, une voiture de patrouille était garée non loin, et l'agent Jim Lawson se montre particulièrement efficace. Commencent néanmoins pour ces jeunes gens le début d'un calvaire subtile. Oui, ces quatre jeunes gens ont quelque chose à cacher, rien de très grave, mais ce "quelque chose" les rend suspect, de même (ironie du sort) que le fait qu'ils aient porté secours à la victime.  

 

L'enquête piétine, alors que l'inspecteur chargé de l'affaire jette toutes ses forces (et plus encore) pour la résoudre, et si l'on pense souvent que c'est horrible pour la famille de la victime (et c'est vrai), ce l'est encore plus pour les quatre jeunes suspects dont la police ne peut prouver ni la culpabilité, ni l'innocence. Les réactions de chacun sont finement analysés, les conséquences dans leur vie banale d'étudiant sont racontées, sans pesanteur (la narration est toujours extrêmement vive) et, bien sûr, leur amitié est mise à l'épreuve.

 

Alex, qui prendra plus d'importance dans la seconde partie, est celui qui résiste le mieux, envers et contre tous, tout comme Ziggy. Le drame changera profondément Weird, quant à Mondo, il  se laisse aller à ses pires faiblesses. Autre transgression avec les clichés, les quatre personnages, s'ils ont vu leur vie profondément changée par la non-résolution du crime, ont pourtant des vies équilibrées. Ils ont tous des métiers qui les satisfont, certains (Ziggy, Weird) mènent de brillantes carrières, tous ont une vie sentimentale heureuse. La réouverture de l'enquête est plutôt pour les ravir. Enfin, leur innocence sera reconnue !

 

C'est compter sans des rebondissements humains surprenants, qui éclairent d'un jour nouveau le meurtre de Rosie. La technique aide, oui, mais Val Mc Dermid ne se perd pas en longues explications techniques prétentieuses ou ennuyeuses. La technique ne sert que si elle est au service de l'humain, et la focalisation sur différents personnages montre inquiétudes, tourments, force ou lente montée de la folie. L'étau se resserre autour Alex et le révérend Tom Mackie (Weird) : quelqu'un leur en veut, et si ce quelqu'un est sous nos yeux depuis le début (attendez-vous à un coup de théâtre lors du dénouement), il ne se doute pas de la réactivité des deux amis, même quand le pire survient.  

 

Un excellent roman policier, rempli de suspens.

 

 

  Book

 

 

5/19 dans le cadre de mon régime d'été organisé par  Leiloona . Challenge-anglais

10 livres lus dans le cadre du challenge d'Antoni.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emma 03/05/2011 19:07


Ouah ! Il a l'air bougrement plus intéressant que celui que j'ai lu !


Sharon 03/05/2011 19:34



Je n'ai pas lu ton article... volontairement : je lirai ce titre prochainement, je ne veux pas être influencée.



anjelica 02/05/2011 09:43


je l'ai inscrit dans ma LAL depuis belle lurette, je pense que je vais l'en sortir bientôt vu ton billet !


Sharon 02/05/2011 18:36



Merci Anjelica. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi.



Anne 29/04/2011 20:08


Je rêve ou ce livre a été adapté "à la française" pour la télé ? Cette histoire me dit quelque chose !! Mais je ne connais plus le titre du téléfilm en deux parties, vu sur France 2 je crois. Un
mois écossais quelque part sur la blogosphère ? J'ai un Ian Rankin qui m'atend aussi quelque part dans les profondeurs de ma PAL !!


Sharon 29/04/2011 20:57



Oui, ce livre a été adapté pour France 2, sous le titre "quatre garçons dans la nuit", tout simplement. Comme depuis novembre, je regarde très peu la télévision, autant dire que je ne l'ai pas
vu.


Le challenge kiltissime est organisé par Cryssilda et Lou du 15 juin au 15 juillet. Pour l'instant, j'ai trois titres prévus.



Syl. 28/04/2011 15:08


Musique géniale. J'aime beaucoup cette chanteuse. Quant au livre, de cette auteure, je n'ai lu que le premier avec le mot sirène. Effrayant, captivant, surprenant... J'aimerai beaucoup continuer la
suite.


Sharon 28/04/2011 21:49



J'ai mis cette musique parce que c'est celle que j'écoutais en rédigeant l'article.


J'aurai dû remercier dans mon article ma bibliothécaire préférée qui m'a recommandé ce livre.


J'ai un autre Val McDermid dans ma PAL, et j'attends un partenariat avec les éditions J'ai lu.



Céline72 28/04/2011 11:08


Et bien voilà encore un bon policier tentant, merci pour cette belle critique. Je me le rajoute dans ma LAL.
Bonne journée.


Sharon 28/04/2011 21:33



Merci Céline.


J'aime beaucoup ces romans où l'humain l'emporte sur la technique.


Bonne soirée.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton