Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 09:50

chats 025Je commence mon Challenge "Vie de château" par ce qui me semblait au départ le plus difficile, et se révèle au contraire le plus facile, étant donné la somme de lecture qui m'est impartie pendant les vacances : un film. Je ferai preuve également de logique dans le déroulement de mon challenge, en mettant d'un côté Versaille et sa cour, de l'autre Elisabeth d'Autriche et sa descendance.

 

J'ai choisi de vous présenter Saint-Cyr (2000) de Patricia Mazuy parce qu'il apporte un point de vue singulier sur un personnage historique que vous rencontrerez à nouveau durant mon challenge, à savoir Madame de Maintenon.  

 

Nous la retrouvons à un moment très particulier de sa vie, au sommet de sa réussite si j'ose dire. Françoise d'Aubigné, veuve Scarron (Isabelle Huppert) est devenue l'épouse morganatique de Louis XIV (Jean-Pierre Kalfon). Elle a obtenu du souverain la création de la maison de Saint-Cyr, pour recueillir les jeunes filles nobles et pauvres, dont les pères, les frères sont morts pour le roi. Elle souhaite que ses jeunes filles reçoivent une bonne éducation, puissent se marier et deviennent la gloire du royaume, bref, échappe  à la vie qui a été la sienne (elle est devenue à seize ans l'épouse du poète infirme Scarron, qui a eu la charité d'épouser une orpheline sans dot). Que de compromission a-t-elle dû faire pour en arriver là ! Sa première apparition au côté du roi nous renseigne assez là-dessus, sans qu'il est besoin de grande démonstration. Saint Cyr

 

L'arrivée des toutes jeunes filles est une des scènes phares du film. Elle montre assez dans quel état de désolation les guerres perpétuelles du roi ont laissé la France. Chacune, dans son patois (ces jeunes aristocrates ne maîtrisent pas le français) raconte qui la mort de son père, qui la mort de frère, qui la ruine de sa famille. Une amitié se noue pourtant, entre Lucie de Fontenelle (Nina Meurisse) et Anne de Grandcamp (Morgane Moré).

 

Le temps passe, les jeunes filles s'épanouissent grâce à une éducation relativement moderne (pour l'époque) etle point d'orgue doit en être la représentation d'Esther, pièce écrite tout spécialement par Racine (formidable Jean-François Balmer). La scène de la représentation est une de mes préférées : musique, décor, lumière, interprétation, j'ai vraiment eu l'impression d'être replongée dans un spectacle du grand siècle.

 

Point d'orgue, et point de chute : madame de Maintenon mesure son erreur. Ses petites protégées ne sont pas vues comme des jeunes filles d'exception, mais comme un réservoir de chair fraîche pour une cour en manque de nouveauté. Dès lors, la maison se replie sur elle-même. La part d'ombre ne cesse de croître. Madame de Maintenon impose de nouvelles règles, bien plus strictes, qui font la part belle à la religion, et si Anne rêve de liberté, Lucie, qui voue une admiration sans borne à madame de Maintenon, sombre et se mortifie chaque jour davantage. Il faut dire que Saint Cyr a été construit sur des marais, et que la fièvre emporte les jeunes pensionnaires (voir l'évolution de la taille du cimetière, entre le milieu et la fin du film, révélatrice de l'hécatombe). chateau16

 

Lapalissade : la mort n'est pas perçue de la même manière à cette époque qu'à la nôtre, elle est envisagée comme une délivrance, par rapport à une vie de souffrance et de compromission. Dernière scène phare : la prise d'habit d'une demi-douzaine de jeunes filles, dont certaines ont participé à la création d'Esther. Elles deviendront à leur tour les maîtresses de Saint-Cyr. L'éducation qu'elles ont reçue les rend-elle inaptes à s'adapter à la vie réelle ? Ou bien le peu qu'elles ont vu de la Cour leur a-t-elle fait comprendre qu'elles ne souhaitent pas cette vie-là ? Madame de Maintenon a atteint ses deux buts : gagner son salut et éviter à ses filles la vie qu'elle a dû mener.

 

Saint-Cyr est le film réussi d'un échec. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

strawberry 10/07/2011 10:44


Coucou Nina

j'espère que tu vas bien

ça a l'air pas mal les histoires de vie de châteaux avec des fantômes ou pas ? Non je pense pas hein lool !
Devien un peu je ne travaille pas que de nuit mais podt du matin maintenant j'ai du mal à m'habituer argh !
Ah bon tu me crois pas que j'achèterais plus de livres,ta bien raison loool
Passe un bon dimanche et gros bisoux


Sharon 10/07/2011 11:43



Coucou Cyndy


Un peu enrhumée à cause des changements de température, sinon, ça va.


Pas de fantômes effectivement, même si, à partir d'un moment, les morts commencent à se succéder.


Le changement ne doit pas être facile, effectivement. C'est provisoire ou définitif ?


Passe un bon dimanche toi aussi.


Gros bisous,


Nina



jeneen 09/07/2011 23:57


Ce film m'avait dérangée, mais je ne sais plus pourquoi. Ton billet me donne envie de le revoir...Pour retrouver ces impressions confuses. Je te dirai !


Sharon 10/07/2011 04:31



C'est sûre que certaines scènes ne sont pas faciles , et que je suis souvent tentér d'arrêter après la représentation d'Esther - à la fin de la période réellement heureuse.



Syl. 05/07/2011 20:30


Très belle critique. Les images doivent être belles. Tu as retrouvé Lully ?


Sharon 05/07/2011 20:32



Merci Syl. Les tonalités sont assez sombres, beaucoûp de scènes se passent au crépuscule.


Non, pas dans ce film (impossible de me souvenir du nom du compositeur d'ESther.) Par contre, pour le suivant (le film suivant), je le retrouve.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton