Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 22:17

que-serais-je-sans-toi-guillaume-musso

XO éditions - 299 pages.

 

Mon avis :

 

Ce roman est le tout premier livre que je lis de Guillaume Musso, il sera aussi le dernier. Je l'ai choisi hier dans le but de passer un bon moment de détente, et j'ai surtout passé un long moment à me hérisser devant l'avalanche de clichés. La première histoire d'amour, inoubliable, le rendez-vous manqué, volontairement (puis, ce n'est pas la faute de celle qui n'est pas venue, non, c'est celle de celui qui a traversé l'Atlantique et n'a même pas cherché à la recontacter après), le travail, obsessionnel, la seconde chance, treize ans après, la mère qui perd la vie en se sacrifiant pour que son enfant vive (j'ai immédiatement pensé à une réplique du docteur House, parce que je ne supportais déjà plus l'avalanche de guimauve), petite fille qui sera prénommée Gabrielle.

 

J'aurai envie de m'arrêter là et de vous parler Archibald, père de Gabrielle et voleur émérite. Comme par hasard, personne n'a pu l'arrêter pendant vingt-cinq ans et comme par hasard, Martin, charmant flic français obsédé par son travail, parvient tout seul comme un grand à l'identifier (là, j'ai pensé à Santa Barbara, le feuilleton des années 80, par association d'idées). Si seulement ce personnage de voleur au grand coeur (il ne tue personne, ne blesse personne, a une passion pour l'art) pouvait être intéressant, un héritier d'Arsène Lupin (qui, lui aussi rappelons-le, a quelques soucis avec sa progéniture). Même pas : très vite, le récit sombre à nouveau dans le mélo le plus banal, avec des rebondissements qui, au lieu de m'émouvoir, n'ont fait que m'exaspérer. Là, je croyais entendre la chanson de la comédie musicale Roméo et Juliette : aimer, c'est qu'il y a de plus beau.  Archibald, injustement jeté en prison pour un crime qu'il a à peine commis, a toujours été présent dans la vie de sa fille mais discrètement, si discrètement que Gabrielle ne s'en est jamais aperçu. J'avais envie de crier : stop !

 

Et bien, non, parce que le dénouement s'amorce, au cours d'une troisième partie qui nous fait quitter le réelle (enfin, l'eau de rose) pour le fantastique. Martin rencontre une adolescente qui a tenté de se suicider "par amour" et il la convainc de vivre, sans recommencer ses bêtises (comme si les causes d'un suicide étaient aussi simples, même pour la personne qui tente de mettre fin à ses jours). La rencontre a lieu, je vous le donne en mille, dans une "zone de transit" où les habitants semblent se livrer à des trafic de billet "destination vie"/ "destination mort" tandis que d'autres "vivent" ici depuis des décennies.

  

J'oubliais, pour terminer ce tableau, une description parfaite de Paris (j'ai tout reconnu alors que je ne suis même pas parisienne), une histoire de diamant maudit qui m'a rappelé Le diamant bleu de François Farges et Thierry Piantanida. si ce n'est que dans ce dernier livre, tout est vrai, des portraits d'une banalité confondante, et là, je crois que j'ai fait le tour de ce qui m'a déplu dans cette lecture.

Objectif 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne 09/05/2011 19:31


Eh ben dis donc, je n'étais déjà pas tentée, mais je ne le serai jamais, je crois ! J'adore les références aux séries télé et aux chansons !! Mais quand même, j'aime bien le Dr House, moi...


Sharon 09/05/2011 21:34



Moi aussi, je préfère le docteur House.


Je suis peut-être fâchée à jamais avec les histoires d'amour sirupeuses.



Cécile 03/05/2011 21:41


hihihi..
Moi je n'aime pas levy et je ne voulais pas tenter Musso mais on m'en a donné un alors bon peut-être qu'un jour... je le lirai...


Sharon 04/05/2011 10:28



Je lis un roman de Marc Lévy tous les huit ans, autant dire que cela a augmenté ma capacité de tolérance.


Moi aussi, on me les a donnés (j'en ai lu un, je ne lirai pas les autres).



Antoni 03/05/2011 19:59


Salut Sharon, je me suis arrêté de lire ta chronique après que tu ais écrit que ce serait ton premier et dernier Musso. J'aime bien Musso. Cependant, ce livre est le seul que je n'ai pas lu de lui
car on me l'avait fortement déconseillé.
Merci de me conforter dans mes choix !!!!


Sharon 04/05/2011 11:42



De rien Antoni.


Dommage que tu te sois arrêté de la lire si vite... Je dois dire que ce genre de littérature n'est vraiment pas fait pour moi.


Personne ne m'avait déconseillé la lecture de ce livre, puisque les fans de Musso que je connais aiment tous ses livres.



strawberry 01/05/2011 20:59


Coucou Nina

rhooooooo celui-la je le lirais quand même .

Ta passé un beau week-end ?

Je suis en train de faire une bannière mais je dois la dessiner la pas en graphisme le sujet c'est un rat sympas debout sur une étagere de bibliothèque .
Bonne soirée gros bisouxxx


strawberry 01/05/2011 20:58


Coucou Nina

rhooooooo celui-la je le lirais quand même .

Ta passé un beau week-end ?

Je suis en train de faire une bannière mais je dois la dessiner la pas en graphisme le sujet c'est un rat sympas debout sur une étagere de bibliothèque .
Bonne soirée gros bisouxxx


Sharon 02/05/2011 17:33



Coucou Cyndy


Pas de soucis : mon avis est purement subjectif.


J'ai passé un week-end reposant.


Bon dessin et bonne soirée.


Gros bisous



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton