Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 06:00

Purge.jpg  édition France Loisirs - 426 pages.

 

Mon résumé :

 

1992. L'URSS est en train de s'effondrer. Les républiques baltes réclament et obtiennent  leur indépendance. L'Estonie en fait partie. Aliide, une vieille dame, attend. Elle craint les pillages.Un jour, une jeune femme, Zara, trouve refuge dans son jardin. Qui la recherche ? Aliide l'aidera-t-elle ? Qu'est-ce qui peut bien lier ces deux femmes ?

 

 

Défi plume

défi la plume au féminin 2012

  Mon avis :

 

Purge a à mes yeux un atout : ce livre ne peut pas laisser indifférent. Il ne peut pas non plus s'oublier une fois que la page est refermée. Même si je l'ai terminé récemment, je suis certaine que je pourrai encore en parler dans un an, dans deux ans, comme Irlande, nuit froide de Deirdre Madden, La couleur du bonheur de Wei-Wei ou Quand tu es partie de Maggie O'Farrel (lu il y a neuf ans).

Purge est avant tout une histoire de femmes, une histoire aussi de rivalité entre deux soeurs, au point que les générations suivantes se limiteront à une fille unique, une fille que, le plus souvent, sa propre mère ne parviendra pas à aimer. Je suis très sensible, de par mon histoire personnelle, à ce que dit Aliide quand elle dit qu'elle ne peut transmettre à sa fille les chants et les légendes estoniennes que sa mère, et sa grand-mère avant elle lui racontait. Ne pouvoir transmettre est ne pouvoir être une mère pour sa fille.Talvi est en dehors du récit, toujours, car elle a choisi une autre voie (voix?) celle de l'ouest.

Sofia Oksanen écrit de la Finlande, en finnois (pardon pour la redondance mais elle est utile) l'histoire de son peuple, les estoniens. Ils ont perdu leur terre, leur langue, leur coutume, et au moment où se situe l'action, nous n'en sommes qu'au début d'une possible reconquète. Pourtant, Sofia parvient à créer une magnifique fresque romanesque, sans jamais tomber dans l'écueil de la reconstitution historique. C'est vraiment de l'intérieur, avec les tripes, le sang et les larmes des femmes que se vit ce récit d'une page de l'histoire dont on parle peu. Même la catastrophe de Tchernobyl trouve sa place au coeur de ce roman, sans que jamais je n'ai eu l'impression que l'auteur jetait des balises historiques ici ou là pour raccrocher ses lecteurs à des faits connus. Du grand art, vraiment.

Ce récit âpre, fort, bouleversant, évite aussi tous les écueils de la sensiblerie ou du voyeurisme, même s'il nous donne à voir et à sentir la désolation de certains. Plus qu'un livre à chroniquer, il est un livre à lire et à relire, parce que j'ai souvent eu l'impression d'avoir oublié tel ou tel fait.

Les avis des cinq autres participantes : Hélène Choco, Miss Léo, Une Comète, Anne et Philisine Cave



dc3a9fi-scandinavie-blancheDéfi Scandinavie noire et blanche

Le challenge Voisins voisins organisé par Anne.Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc


 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

isallysun 23/10/2012 21:24

J'étais fortement réticente pour ce livre, mais je crois que ton avis me conforte à peut-être finir par le tenter un jour!

Sharon 23/10/2012 22:57



J'en suis ravie ! Par contre, je n'ai pas du tout aimé Les vaches de Staline, de la même auteur.



Loo 14/05/2012 22:14

Une histoire qui ne devrait pas me laisser insensible. Merci pour ta présentation.

Sharon 15/05/2012 08:52



Merci pour ta visite Loo. Je ne connais personne que ce livre ait laissé indifférent.



Une Comète 07/05/2012 22:36

Je viens de découvrir le message que tu avais laissé sur mon billet "Purge" et du même coup ton billet sur le livre ! Il était parti dans les spams !!!
Je ne savais même pas qu'il y avait des spams sur les billets des blogs... et j'ai cru que tu ne l'avais pas lu !
Merci pour ce très beau billet, même découvert tardivement.

Sharon 08/05/2012 08:48



Si, si, je le savais, ton blog n'est pas le premier où mon commentaire attérit dans les spams.


De rien : j'ai eu du retard moi aussi pour lire et rédiger.



Philisine Cave 05/05/2012 14:54

Magnifique article, Sharon, très émouvant : j'aime l'éclairage que tu apportes sur les transmissions familailes, le lien de l'auteure avec l'Estonie. C'est super ! (bon, désolée pour ma prose un
brin courte sur pattes)

Sharon 05/05/2012 17:17



Je ne dirai rien : je suis au ras des paquerettes avec les billets que je rédige actuellement (ou plutôt, grâce au niveau de certains livres lus après Purge).



jeneen 04/05/2012 15:52

je l'avais acheté avec enthousiasme...Et puis, j'ai eu peur du côté "difficile"...mais bon, Anne et toi semblaient d'accord...je vous suis sans regret en général...(en général !)
biz

Sharon 05/05/2012 19:30



C'est tout de même assez difficile : même si je n'ai pas de soeur, je ne peux cautionner ce qu'a fait Aliide.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton