Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 10:41

portrait-sepia couvTitre : Portrait Sépia.

Auteur :Isabel Allende.

Editeur : Le livre de poche.

Nombre de pages : 408.

 

Quatrième de couverture :

 

Fin du XIXe siècle en Californie. La très riche Paulina del Valle recueille Aurora, sa petite-fille orpheline âgée de cinq ans. Pauline donne ce qu'il y a de mieux à l'enfant, mais elle lui cache la véritable identité de ses parents. Après son veuvage, Paulina décide d'entreprendre un voyage en Europe pour parfaire l'éducation de sa protégée. A Paris, lors d'une réception à l'ambassade du Chili, la jeune Aurora fait la connaissance de Diego Dominguez, un séduisant officier de marine. De retour au pays, elle épouse ce fils de grands propriétaires terriens. Mais la la lune de miel est douloureuse : Aurora souffre d'un traumatisme qui a effacé de sa mémoire les cinq premières années de sa vie. Confrontée à la trahison et à la solitude, elle décide d'explorer son passé...

 

 

Merci à BOB et aux éditions Le livre de poche pour ce partenariat.  

Mon avis :

 

Quelle magnifique découverte ! J'aimerai simplement m'en tenir là et vous laisser lire ce roman flamboyant. Pour moi, qui n'ai jamais lu un seul roman d'Isabel Allende, je suis littéralement envoûtée par cette oeuvre foisonnante, et je n'ai qu'une envie : découvrir le destin de Nivea del Valle, héroïne de La Maison aux esprits et personnage secondaire de ce récit.

 

Le roman se décompose entre trois parties :

- 1862-1880 ou le récit de tous les événements qui ont conduit à la naissance d'Aurora, l'héroïne.

- 1880-1896 ou la jeunesse d'Aurora.

- 1896-1910 son mariage et sa vie de femme.

 

La grande force de ce roman est que la narratrice raconte, et jamais ne juge les personnages. Elle dit leurs amours, leurs joies, leurs peines, leurs souffrances, tous les sentiments positifs ou négatifs qu'ils ont ressentis ou provoqués mais jamais elle n'alourdit ce roman par des jugements moraux, qui auraient été déplacés. Deux types d'écriture alternent. Le point de vue omniscient est privilégié, quand Aurora reconstitue la vie de ses ancêtres et de ses proches, résultats de son enquête pour lever le secret qui a effacé de sa mémoire les cinq premières années de sa vie.  Par contre, dès qu'Aurora raconte ses propres souvenirs, elle utilise le point de vue interne.

 

Tous les personnages de ce roman ont de fortes personnalités. Paulina del Valle, au tempérament volcanique, mène sa vie et ses affaires d'une main de maître, et pallie aux défaillances des hommes de sa famille. Eliza Sommers, également passionnée, vit son histoire d'amour interdite aux yeux de la bonne société californienne avec Tao Chi'en, un zhong yi, c'est à dire un médecin chinois. Parler de sacrifice à son égard me paraît mal venu : elle oublie son bien-être au profit de celui de l'être aimé, en toutes circonstances. Ces deux femmes, grand-mères de l'héroïne, ont en commun leur sens de l'honneur et leur volonté de faire tout ce qu'il y a de mieux pour leur petite-fille commune, Aurora.

 

Autant dire que c'est une vie de rêve, qu'Aurora vivra auprès de sa grand-mère. Elle recevra une éducation privilégiée, puisque jamais sa grand-mère ne la laissera longtemps dans une pension relogieuse. Education presque masculine, puisque dès l'âge de treize ans, Aurora se prendra de passion pour la photographie, et développera ce don auprès d'un maître que ni l'argent ni le pouvoir ne peuvent fléchir.

 

Pourtant, Aurora sera touchée par les soubresauts de l'histoire.  Roman des passions, Portrait sépia est aussi une grande fresque historique mettant en scène la turbulente histoire du Chili. Ses proches, notamment son père adoptif Sévéro del Valle, y ont pris part, quand ils n'ont pas payé un lourd tribu à leurs idéaux. Il montre aussi l'omniprésence de la religion dans la bonne société chilienne. Les femmes étaient réduites au rôle de reproductrice, maintenues dans l'ignorance la plus complète. Autant dire que chacune des membres de sa famille, par sa vie hors-normes, a contribué à faire d'elle une femme libre de prendre son destin en main, même si son destin fait scandale.

 

Ce roman sera sans doute mon dernier coup de coeur de l'année 2010. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gridou 01/03/2011 22:40


la maison aux esprits est génial. C'est mon 1er Allende et je vais en lire d'autres (en ce moment je devore tout VArgas Llosa!)


Sharon 01/03/2011 22:45



Je reporte toujours sa lecture parce que je veux prendre le temps de le lire  - je n'ai pas envie de le lire dans le bus ou le train, par exemple. Ce sera sans doute pour les prochaines
vacances.


En ce moment, j'essaie de mettre de l'ordre dans mes avis en retard, et ce n'est pas gagné !



Carolina 21/02/2011 23:08


Je vous conseille vivement de lire d'autres livres de Isabel Allende. A chacun de ses romans elle nous emporte. Je vous recommande surtout "Ines de mon âme" qui est magnifique ou bien Eva Luna. Je
ne suis pas une grande lectrice mais pour ma part je trouve son écriture simple et envoutante.
J'aime beaucoup.


Sharon 22/02/2011 21:05



Merci beaucoup Carolina.


En principe, je devrais lire prochainement La maison aux esprits - tant de livres se bousculent dans ma PAL. Les deux titres que vous citez sont disponibles à la bibliothèque de mon village - une
chance quand on connaît ses modestes dimensions. Je ne dis pas que je ne me laisserai pas tenter.


A bientôt.



strawberry 01/01/2011 17:19


Ahhhh j'ai vu ta critique sur le forum,alors celui-ci tu penses bien que je vais le lire lol,ça me fait penser un peu aux romans de Virginia C.Andrews
bisoux


Sharon 01/01/2011 20:47



Je ne connais pas les romans de Virginia C Andrews (ce qui me fait penser qu'il faut que je m'inscrive à ton challenge).


Tu verras, quand j'ai commencé ce livre, j'ai eu du mal à le lâcher avant la fin.


Bises.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton