Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 15:32

Marple.jpgEdition Le masque. 187 pages. 

 Challenge Agatha Christie.

 

 

Présentation du recueil :

 

Ce recueil de huit nouvelles inédites a été publié pour la première fois en France en 1986. Elles ont paru en Angleterre entre 1924 pour la première Vol de bijoux à l'hôtel Métropole et 1954 pour la dernière Droit d'asile. Elles mettent en scène Hercule Poirot, Miss Marple, Mr Pyne, spécialiste des coeurs malheureux ou Mr Quinn, la providence des amants.

 

Mon avis :

 

Il est difficile de trouver un fil conducteur entre ses nouvelles - le recueil, après tout, est posthume, et je me demande même dans quelles éditions il est possible de les trouver en Angleterre. J'ai eu un peu l'impression d'un fourre-tout, qui aurait mérité au moins de voir les nouvelles classées par ordre chronologique, ou regroupées par enquêteurs. C'est ainsi que j'ai lu les nouvelles dans l'ordre de mon choix, et non dans l'ordre imposée par l'éditeur.

 

J'ai débuté par Nous deux mon chien (Next to a dog, 1929) à cause du thème, bien sûr. Ce n'est pas une nouvelle policière, plutôt une nouvelle réaliste, ou comment une jeune femme que sa famille croit riche (son mari, décédé, s'est ruiné) donne le change du mieux qu'elle peut et ne veut surtout pas sacrifier son fidèle compagnon, même pour un poste bien rémunéré. Le dénouement est à la hauteur de son dévouement.

 

J'ai poursuivi avec le mot pour rire, (Strange jest, 1941) affaire d'héritage que débrouille Miss Marple avec brio. Plus douloureux est Miss Marple raconte une histoire (Miss Marple tells a story, 1935)  récit qui aurait bien trouvé sa place dans Le Club du mardi. Un homme, dans l'inespoir le plus complet, lui demande son aide : sa femme, le genre à vous raconter comment elle a frôlé la mort alors qu'elle a simplement glissé sur une peau de banane, a bel et bien été poignardée dans sa chambre d'hôtel. Seuls deux personnes avaient la possibilité de la tuer : son mari et la femme de chambre un peu simplette mais bien connue dans l'hôtel. En moins de temps qu'il ne m'en a fallu pour écrire cet article, Miss Marple a débrouillé les choses et a été justement récompensée pour ce qu'elle a fait.

 

Dans Vol de bijoux à l'hôtel métropole (Jewel robbery at the grand metropolitan, 1924), Hercule Poirot est en petite forme. Si, si, si, c'est Hastings qui vous le dit, Hastings qui se plaint que son ami ne reconnaît pas son intelligence à sa juste valeur. C'est néanmoins un Hercule Poirot égal à lui même qui résout l'affaire avec maestria.

 

Droit d'asile (sanctuary, 1954), nous ramène à Chipping Cleghorn, où s'est déroulé La plume empoisonnée. Bunch, la filleule préférée de Miss Marple, ne s'attendait certainement pas à trouver un homme agonisant, réclamant le droit d'asile, en allant ouvrir l'église, comme tous les matins. Miss Marple montre dans cette enquête un allant et un sens de la mise en scène rarement exploitée dans les romans qui la mettent en scène. Cette nouvelle présente aussi quelques similitudes avec Pourquoi pas Evans ? et exploite aussi la thématique du vol de bijoux, tout comme Le mystère des régates (The regatta mystery, 1936) qui met en scène Mr Parker Pyne. Il suffit qu'une gamine écervelée simule le vol d'un diamant pour que celui-ci soit véritablement volé. Il faudra la douceur et l'humilité de Parker Pyne pour sauver deux amoureux en détresse. Il espérait même prendre des vacances dans L'intrigante de Pollensa (Problem at Pollensa Bay, 1935) mais une mère en détresse réclame son secours. Il ne peut tout de même pas fuir à la mer, ou regagner illico ses pénates ? Non, il se montrera égal à sa réputation, fort heureusement.

 

L'esprit de la plume empoisonnée n'est pas loin non plus dans la nouvelle La providence des amants (The love detectives, 1927), rempli, selon les personnages mêmes, de naiseries chevaleresques, ou de représentations théâtrales, au choix. L'important, dans toutes ces nouvelles, est que l'innocent, quelles que soient les imprudences qu'il ait commises (et seuls les innocents commettent des imprudences puisqu'ils ne savent pas qu'un crime sera commis), soit toujours reconnu comme tel. Dans ses maisons feutrés, les domestiques passent et repassent sans que l'on fasse attention à eux. Coupables ? Victimes ? Ses oubliés sont partie prenantes de chaque enquête.

 

Ses trop courts récits m'ont laissée sur ma faim, et je pense débuter bientôt un roman d'Agatha Christie.

 

tea2Ma deuxième participation au mois anglais organisé par  Lou, Cryssilda et Titine. 


Challenge-anglais46e participation au challenge God save the livre organisé par Antoni et 23e participation au  Challenge Agatha Christie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Valou076 21/12/2011 12:54

bisournu...comme la "maison" ??? ;-)

Sharon 21/12/2011 13:19



Oui, comme la maison, c'est le roman que j'ai commencé.



Lou 20/12/2011 23:01

C'est un peu ce que je craignais avec ces nouvelles, c'est un format qui se prête moins aux polars malgré tout je trouve... j'ai prévu un billet sur "mon petit doigt m'a dit" et j'ai d'autres
Christie en attente dans ma PAL... voyons si j'ai le temps d'en lire un deuxième pendant le mois anglais !

Sharon 21/12/2011 09:43



Le soucis est qu'elles sont vraiment brèves - moins de tenrente pas. Elles ne laissent pas vraiment le temps à l'intrigue de se développer.


Pour ma part, j'ai commencé un deuxième Agatha Christie, et je dois dire qu'il est assez biscornu.



strawberry 19/12/2011 18:52

Coucou Nina

oui ça va un peu mieux merci,et toi ?

Je ne connaissais pas ce titre.
J'ai vu que tu lis bal de givre,j'ai hâte de voir ton avis.
Bonne lecture et bonne semaine gros bisouxxx

Sharon 19/12/2011 22:09



Coucou Cyndy


Je suis ravie que tu ailles un peu mieux. j'espère que tu seras bientôt guérie.


Pour l'instant, mon avis est plutôt mitigé, j'ai du mal à rentrer dans l'histoire.


Bonne lecture et bonne semaine à toi aussi.


Gros bisous



Aymeline 19/12/2011 13:51

Je le lirais un jour mais il faut déjà que je m'avance dans la lecture de ses romans :)

Sharon 19/12/2011 21:30



Il est vrai que comme j'ai lu ses romans les plus connus, je me tourne maintenant vers les oeuvres plus rares.



valou 18/12/2011 18:09

je fais un billet pour le jour de Noël avec "Le Noël d'Hercule Poirot"...ça ne s'invente pas...le dnouement m'a surprise, vive Agatha !

Sharon 18/12/2011 19:53



Je l'ai lu il y a quelques années. Le dénouement... c'est vrai qu'il est renversant. Il fallait être Agatha Christie pour oser !



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton