Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 14:13

vaches.jpg

Edition Stock - 523 pages.


Lecture commune avec Adalana, Zazy, Miss Leo, Philisine Cave, Hélène Choco, Malika et Shelbylee

 

 

Quatrième de couverture :

 

Les « vaches de Staline », c’est ainsi que les Estoniens déportés désignèrent les maigres chèvres qu’ils trouvèrent sur les terres de Sibérie, dans une sorte de pied de nez adressé à la propagande soviétique qui affirmait que ce régime produisait des vaches exceptionnelles. C’est aussi le titre du premier roman de Sofi Oksanen, dont l’héroïne, Anna, est une jeune Finlandaise née dans les années 1970, qui souffre de troubles alimentaires profonds. La mère de celle-ci est estonienne, et afin d’être acceptée, cette femme a tenté d’effacer toute trace de ses origines, et de taire les peurs et les souffrances vécues sous l’ère soviétique. Ne serait-ce pas ce passé qui hante encore le corps de sa fille ?
 

Nordique.jpg

Challenges littératures nordiques par Myuiki

 

Mon avis (toujours avec Nunzi sur les genoux : elle est très collante depuis vendredi):

 

Je tourne en rond depuis hier pour tacher de rédiger cet avis. Rien de réellement cohérent ne vient, puis rédiger un avis ne signifie en aucun cas s'épancher sur sa propre histoire familiale, sur sa propre histoire.

En effet, l'héroïne, Anna, est boulimique vomitive. Elle nous décrit avec forces détails d'un narcissisme confondant ses épisodes de gavages et ses séances de vomissements. Ce luxe de détails m'a gonflé au plus haut point. Bien sîr, je sens (cela m'est arrivé récemment) que l'on me reprochera mon jugement porté sur les personnes atteintes de troubles alimentaires. Je répondrai  : rien à voir. Anna est une héroïne de roman au narcissisme exarcerbé, dont le mécanisme de défense contre tous ceux qui voudraient la ranger dans la case "malade" est bien rodé. La boulimie est toujours moins visible que l'anorexie et fait moins peur - si seulement l'entourage du malade s'informait mieux ! Voilà, c'est dit.

Je parlerai maintenant de Katriina, sa mère. Son histoire est elle aussi très répétitive, à la limite du ressassement. J'avais l'impression de lire le brouillon de Purge, son troisième roman.

Alors oui, je me doute bien que l'auteure a voulu faire passer quelque chose, en racontant l'histoire du Finlandais et de Katriina, en racontant de cette manière cette histoire en particulier, avec ses chapitres courts et percuatants, avec ce style... Comment dire ? J'ai eu l'impression que Sofi Oksanen écrivait dans l'urgence (528 pages tout de même) comme si elle avait besoin une fois pour toute, que les mots, les mots qui n'ont jamais pu être prononcés, sortent, les mots que Katriina n'a pas voulu dire à sa fille. Il faudra d'ailleurs un autre roman, Baby Jane (2005), puis le passage par le théâtre avec Puhdistus (Purge, déjà) pour que l'histoire trouve son accomplissement.

Kun kyyhkyset katosivat(lorsque les pigeons ont été perdus) paraîtra en Finlande en août 2012 et parlerait de l'histoire de l'Estonie de 1930 à nos jours.

 

 

dc3a9fi-scandinavie-noireDéfi Scandinavie noire et blanche

Le challenge Voisins voisines organisé par Anne.Logo-Voisins-Voisines-Calibri-noir-cadre-blanc

 

Defi-PR-4Défi premier roman chez Anne

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philisine Cave 24/07/2012 10:46

Mêmes opinions, bises et merci pour ta participation.

Sharon 24/07/2012 13:24



Malheureusement, ce livre fait l'unanimité.


Bises !



dasola 22/07/2012 22:01

Bonsoir Sharon, j'avais apprécié Purge mais sans éprouver de véritable coup de foudre, c'est pourquoi, je ne me suis pas encore précipité sur Les vaches de Staline. Bonne soirée.

Sharon 22/07/2012 22:06



Bonsoir Dasola


J'ai envie de te dire que rien ne presse : le livre était dans ma PAL depuis huit mois, il aurait pu y rester huit mois de plus.


Bonne soirée à toi aussi.



Asphodèle 17/07/2012 16:12

D'ailleurs j'aimerais bien le lire celui-ci ! Note que j'ai connu des anorexiques qui vomissaient les 3 grains de riz qu'elles mangeaient !!! C'est encore un autre problème et il faut de la
délicatesse et de la tendresse pour en parler...

Sharon 17/07/2012 18:39



Oui - et certains en manquent cruellement. Ou ne comprennent pas que soigner les conséquences ne sert à rien tant que les causes sont là.



Asphodèle 17/07/2012 15:56

Ha ha ! "Etaler sa fierté comme du beurre sur des tartines" !! Tu es en forme !!!^^ Et je suis d'accord, il y a toujours un angle opportun pour traiter certains sujets, pas comme un cheveu sur la
soupe ! :)

Sharon 17/07/2012 16:04



C'est de sa faute, aussi : quand elle parle de sa boulimie, elle raconte le plaisir presque sexuelle qu'elle aura en étalant du beurre bien fondant sur du pain chaud - puis à les vomir. Je fais
de la récupération de texte.


Dans Jour sans faim, Delphine de Vigan parle superbement de l'anorexie - il faut dire, comme elle le dit elle-même, qu'elle avait résolu un problème : en ne mangeant pas, elle ne ressentait pas
la nécessité de se faire vomir.



Asphodèle 17/07/2012 10:44

Je n'ai pas encore lu (depuis un an) un avis vraiment enthousiaste sur ce livre et il ne me fait pas envie du tout ! Je pense que boulimie et anorexie, même combat, je sais que ce n'est pas facile
à vivre mais vomir à chaque page, non merci !

Sharon 17/07/2012 15:48



Je pense surtout qu'on peut en parler autrement. Sans avoir honte d'être boulimique, on peut ne pas étaler sa fierté comme du beurre sur ses tartines.


 



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton