Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 08:58

orpailleurs.jpgédition Folio - 400 pages.

 

Mon résumé :

 

Un corps est trouvé au quatrième étage d'un immeuble. L'appartement était désert depuis longtemps, le propriétaire en avait même chassé les squatteurs.  Meurtre ? Surdose de drogue ? Le fait qu'elle ait eu la main tranchée résout ce premier problème. L'inspecteur divisionnaire Rovère, flanqué de Dimeglio et Choukroun, est chargé de l'enquête.

 

Circonstance de lecture :

 

Acheté hier, lu hier soir, avis ce matin. Il faut dire que ce genre de livre empêche de dormir.

 

Mon avis :

 

Excellent !!!!!

Thierry Jonquet est un auteur génial, et son décès n'y change rien : son oeuvre doit absolument être connue.

Je lis parfois : attention, âme sensible ! La mienne ne doit pas l'être, je n'ai pas trouvé que  la découverte du cadavre ou les détails qui sont donnés ensuite étaient insurmontables. Même les autopsies restent sobres, sans complaisance et Pluvinage est un légiste haut en couleur. Ce qui était particulièrement poignant était les origines de ce crime, et le dénouement, bouleversant.

Bien sûr, les personnages ont donné naissance à la série Boulevard du palais, mais ils n'ont pas dans la série la complexité que Thierry Jonquet leur a donné initialement, dans ce tome ou dans Moloch, un des tout premiers livres que j'ai chroniqué sur le forum Partage-Lecture. Rovère est loin de ces policiers-qui-cachent-une-blessure-secrète. La plaie béante à son côté, tous la connaissent, certains tolèrent donc beaucoup à cause d'elle, parce qu'il est un enquêteur hors pair, parce que son insolence n'est pas gratuite mais va contre un chef prompt à joindre les sentiers battus, parce que chaque flic a droit à une vie privée, même si elle est privée de tout. Diméglio, Dansel, et même le petit Choukroun, un bleu, tous suivent ses ordres aveuglément. 

Les rapports avec le Palais sont plutôt froid, jusqu'à ce qu'une nouvelle juge soit chargée de l'affaire. Elle s'appelle Nadia Lintz, vient tout juste d'être mutée à Paris après avoir été juge pour enfant à Tours pendant plusieurs années. Elle a choisi cette affectation pour tirer un trait sur son passé - tout son passé - et cette décision marque son courage et sa tenacité. Ses deux qualités lui permettent de tenir face aux pressions qui pèseront sur elle tout au long de l'enquête, et des autres affaires. En effet, la vie d'un juge n'est pas limité à un seul dossier, ce serait trop beau. Les meurtres se suivent, le sordide semble ne pas avoir de limite, l'inespoir non plus. Nous ne sommes plus dans les enquêtes d'Agatha Christie, où la société est foncièrement bonne, et le meurtrier foncièrement mauvais. Nous sommes dans une société où rien ne va (plus), où la famille n'est pas en mesure de protéger les siens. Les orpailleurs sont aussi une histoire d'enfants perdus.

Les enfants grandissent, et deviennent des vieillards qui n'ont pas fondé de famille à leur tour. Ici, un frère et une soeur s'accrochent l'un à l'autre, se détestent, se querellent, et ne peuvent à l'heure de la retraite et de la maladie, vivre l'un sans l'autre. Là, un médecin sexagénaire tarde à prendre sa retraite, parce qu'il aime se dévouer aux autres, dans ce quartier à deux doigts de la démolition. Puis, il y a Izy. Le moindre commentaire sur lui me paraît réducteur. Il a traversé tant d'événements que la sobriété est de rigueur pour parler de ce sexagénaire charismatique. Son parcours même à travers ce roman est exemplaire, et donne véritablement son sens au mot amitié, même s'il doit refaire un chemin qu'il s'était juré de ne plus jamais parcourir, même s'il ne pensait pas revenir là. Arbeit macht frei.

Les orpailleurs est un de mes coups de coeur du mois de juin.


 Challenge-Douce-France-bis-copie

Challenge douce France par Evy

challenge-c3b4-vieillesse-ennemie2.jpgChalennge ô vieillesse ennemie par Métaphore.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Métaphore 29/06/2012 23:30

Tiens, je ne le connais pas celui là, j'ai prévu de lire du même auteur Le bal des débris. Nous verrons bien :)

Sharon 30/06/2012 22:26



J'ai lu Moloch, le second tome, il y a trois ans, il est encore plus dur que celui-ci, comme si c'était possible. Je ne dis pas que je ne lirai pas le bal des débris un jour, mais pas tout de
suite.



Philippe D 23/06/2012 07:56

Mais qu'ai-je lu de cet auteur?
Ah oui! j'ai dévoré "Mygale".
Je note celui-ci.
Bon weekend.

zazy 22/06/2012 09:08

Je ne connais pas du tout et tu me tentes

Sharon 22/06/2012 14:12



Merci Zazy.



Une Comète 19/06/2012 11:16

J'ai envie de lire cet auteur depuis longtemps :)

Sharon 19/06/2012 12:41



Je l'ai découvert grâce au forum partage-lecture, lors d'une lecture commune. Ce n'est que le deuxième livre que je lis de lui.



Syl. 17/06/2012 21:59

Malgré ton coup de coeur, je ne vais pas le noter. Il faut que je fasse une vraie sélection maintenant ! Je viens de terminer un carnet de titres !!!

Sharon 18/06/2012 09:27



Pour ma part, je ne prends note que rarement. Cela faisait trois ans que j'avais envie de lire ce livre.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton