Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 11:39

Cook.jpg

Titre  : Les leçons du mal

Auteur : Thomas H Cook

Editeur : Seuil.

 

Quatrième de couverture :  

 

Jack Branch est un fils de bonne famille, professeur dans le petit lycée de Lakeland, Mississippi. Très impliqué dans son métier, soucieux de justice dans un pays encore marqué par la guerre de Sécession, il se prend d’affection pour un élève taiseux et renfrogné du nom d’Eddie Miller. Eddie se tient à l’écart de la communauté, résigné, écrasé par le poids de son ascendance : il est le fils du « tueur  de l’étudiante », mort en prison quinze ans plus tôt. Le mal se donne-t-il en héritage ? Peut-on sauver les gens d’eux-mêmes ?

Pour libérer Eddie de son fardeau, Jack lui suggère de mener une enquête sur son père. Le maître et l’élève découvrent peu à peu in monde où le bien et le mal se confondent, chargé de violence et de mirages : un monde de ténèbres.

 

Circonstance de lecture :

 

Je fais partie du Jury Babélio/Seuil cette année ! Autant vous dire que je suis ravie d'avoir été choisie. J'espère juste parvenir à mener à bien mes lectures et la publication de mes avis. J'ai trois jours de retard pour ce livre....

 

jury10

 

Mon avis :  

  

Je me suis sentie assez mal à l’aise en débutant la lecture de ce roman parce que je trouvais assez antipathique la personnalité du narrateur. Jack Branch, sous couvert d’enseigner à ses élèves, éprouve une fascination pour les monstruosités commises par les humains qui m’a rebutée. Inlassablement, lors des premiers chapitres, il reviendra sur ses sujets de prédilections, et livrera par le menu le détail de ses cours. Il est difficile de trouver un personnage plus satisfait de lui-même. Son style ampoulé, emphatique, bourré de comparaison montre bien la suffisance du personnage qui se sent investi d’une mission et devenir le mentor d’un jeune étudiant lui permet d‘accomplir son rêve.

 

Nous sommes dans un état du Sud, en 1954, et plus encore que la seconde guerre mondiale, c’est le souvenir de la guerre de Sécession qui hante la ville. Jack est issu d’une grande famille, qui a encore tout son prestige dans la région. Il est blanc, il jette donc son dévolu sur un jeune homme noir, qui est son exact opposé. Eddie Miller n'a pour seule famille que sa mère, son père, meurtrier, a été lui-même assassiné en prison (pourtant personne ne lui donne le statut de victime).  Si je devais résumer les faits, je dirai qu'Eddie a reçu l'oppobre en héritage, alors que Jack a tout.  La transmission est au coeur de ce roman, et sous couvert d'aider Eddie à se débarrasser de son encombrante hérédité, Jack veut redorer avec orgueil le prestige de sa famille. 

 

Quel contraste forme-t-il avec le vieil homme qu'il est devenu, conscient de son outrecuidance passé, et de son aveuglement. Le roman joue avec les clichés, pour mieux nous surprendre (ou nous décevoir, cela dépend si vous êtes ou non un fanatique des romans à intrigue). J'ai cru être sur la piste d'un erreur judiciaire - pas du tout. Très rapidement pourtant, nous comprenons qu’un drame a bien eu lieu. Jack nous donne même l'identité des coupables - et des survivants. Il ne reste plus au lecteur qu'à ce se demander qui a pu être la victime - et même là, les indices que nous laisse Jack sont suffisamment nombreux. Les décennies ont beau séparer le temps du récit et le temps de l’écriture, tout semble s’être figé après le drame, comme s’il n’avait pas seulement ôté l’avenir des victimes, mais celui de toutes les protagonistes de l’affaire. 

  

Tout le suspens tient donc dans le comment et le pourquoi. Aussi, comme son père avant lui, auteur d'une biographie de Lincoln inlassablement corrigée, Jack Branch effectue un travail d’historien, ce travail qu’Eddie voulait entreprendre. Il reconstitue méticuleusement les faits en citant les minutes du procès, ou des extraits du devoir d’Eddie. Il n’est ni coupable, ni victime, juste un témoin, au même titre que les autres mais un témoin qui n‘a pas oublié qu‘il a été enseignant (un bon, comme son père lui dit-on souvent) et qui veut transmettre, comme tout bon enseignant.

 

Un conseil : ne ratez pas l'ultime page du roman.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

siobhan 27/03/2011 19:17


Bon courage en tout cas. Je viens de lire les coms, je n'avais pas vu que tu étais membre du jury. Trop cool. Féliciations. Je file voir chez Babelio et jouer si c'est ce livre qu'elle met en jeu.
Bisous ma belle et j'espère que l'inexplicable ne se reproduira pas


Sharon 28/03/2011 20:05



Merci beaucoup (note : j'espère aussi que l'inexplicable n'aura plus lieu).


J'avoue que un plaisir d'être membre du jury mais que c'est aussi stressant.


Bisous.


 



siobhan 27/03/2011 15:58


Ah ben j'espère que tu te remettras vite alors. Bisous


Sharon 27/03/2011 18:31



Merci, mais comme ce fut "inexpliqué", cela peut recommencer de manière "inexplicable". Bisous.



Serena 21/03/2011 14:54


Là j'ai envie de dire pourquoi pas :)


Sharon 21/03/2011 15:00



Babelio organise un concours pour gagner un exemplaire. Sinon, je vais peut-être faire voyager le mien.  



Anne 14/03/2011 22:25


Cela doit être une super aventure de se retrouver jury !! Donc de bonnes lectures en perspective...


Sharon 16/03/2011 09:00



Merci beaucoup !


Etre choisie fut une grande joie, j'espère maintenant réussir à tenir le rythme de lecture.



Syl. 14/03/2011 09:42


Pas trop envie de le lire. Mais un trop beau billet...


Sharon 15/03/2011 13:18



Merci Syl.


J'ai utilisé la méthode enseignée par mon directeur de mémoire : mettre par écrit tout ce que je pensais de cette oeuvre, puis classer (je l'avoue, ce fut .... long. Heureusement, mon prochain
billet s'annonce moins difficile à écrire).



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton