Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 10:47

Club.jpgéditions L'école des loisirs, collections Médium - 72 pages.

 Quatrième de couverture :

 

Martin et ses amis se doutaient bien que cela arriverait un jour, que l'un d'entre eux finirait pas se faire tabasser, simplement à cause de sa façon de s'habiller ou de ses bizarreries. Cela aurait pu tomber sur Bakary, tellement bon en maths qu'il énerve tout le monde ; sur Fred, le musicien, qui se teint les cheveux en vert ; ou même sur Martin, particulièrement doué pour l'ironie. Finalement, c'est arrivé au plus gentil d'entre eux, à Erwan, le bricoleur de la bande., dont le seul tort est de porter un costume et une cravate. Et c'est comme si cette agression avait blessé les trois autres. Au collège, ils deviennent encore plus distants. La moindre injustice met leurs nerfs à vif. la colère circule en eux, leur donnant une énergie folle ! ils veulent agir, mais à leur manière, forcément particulière.

 

Mon avis :

 

Voilà un étrange roman sur lequel je dois écrire mon avis. En dépit de sa brièveté, je ne me suis pas sentie très à l'aise avec ses personnages, sans doute à cause de leur fameuse "inadaptation". En quoi consiste-t-elle ? Difficile à dire - le fait qu'ils s'habillent avec soin et que, du coup, ils sont persécutés par les autres élèves ? Je n'en ai pas tellement vu les preuves, si ce n'est qu'Erwan a été agressé à son retour du collège, sans que l'on sache très bien par qui ni pourquoi.

 

Le ton de Martin, le narrateur, m'a aussi dérangé. Il se définit comme ironique - rarement personnage de romans se sera jugé avec autant d'acuité. Cependant, tant d'ironie chez un personnage aussi jeune, tant de pessimisme aussi ne me paraît pas normal. Il serait question d'aborder l'avenir avec optimisme grâce à ce roman. Où est la confiance en l'avenir, quand le narrateur dit  : "j'avais l'impression que depuis l'enfance on nous mithridatisait contre la tristesse et le renoncement. Notre corps et notre esprit allaient s'habituer à ces poisons, à tel point qu'un jour nous ne réagirions plus quand les choses terribles arriveraient. Nous ne réagirions plus à nos vies. la tristesse et l'ennui ne seraient plus ni tristes ni ennuyeux, ils seraient notre normalité, notre quotidien. "p. 44-45. Challenge youg adult

 

Bien entendu, je n'ai pas non plus aimé le point de vue donné sur les professeurs - alcooliques et passionnants ou sobres et ennuyeux, il faut choisir - car rien n'est aussi simple dans l'éducation nationale. Je passe également sous silence d'autres points qui m'ont dérangé (pas la peine de m'énerver pour un livre). Le père est bien sûr absent. Pardon ! Ce grand médecin, qui consulte en pyjama, chatte tous les soirs sur internet avec son amie virtuelle, et est soucieux de donner une bonne éducation à son fils. Rendons-lui justice : en cas de soucis, il est efficace. Je n'ai pas non plus été émue par la relation que le narrateur entretient avec sa mère défunte (je crois que je vais commencer à compter le nombre de romans de littérature jeunesse dans lesquels les jeunes héros vivent dans des familles monoparentales).

 

Leçon de vie, oui, le temps fait évoluer les choses, mais lentement, les adolescents les plus malheureux seront sans doute des adultes heureux et vice-versa, le tout est de trouver des moyens de surmonter les injustices, même de manière virtuelle. Je ne suis toujours pas convaincue par ce récit et n'étant pas convaincue, je ne saurai convaincre mes élèves de le lire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mia 10/07/2011 21:28


Bonjour sharon, c'est Mia du forum Partage/Lecture, je prends enfin le temps de venir te lire, bises !!


Sharon 10/07/2011 21:36



Bonjour Mia


J'en ai profité pour faire aussi un tour sur ton blog.


Bises !



lespassionsdemalo 10/07/2011 12:27


A éviter donc!!
Merci sharon


Sharon 10/07/2011 13:10



Je ne saurai mieux dire.


De rien Malo.



lasardine 10/07/2011 01:07


je l'ai lu récemment, je n'ai pas été emballée non plus...


Sharon 10/07/2011 04:34



Nous sommes deux alors (voir plus).



jeneen 09/07/2011 23:47


eh bien, je passe, donc...Quel dommage, le sujet pouvait mener à quelquechose de pas mal...


Sharon 10/07/2011 04:30



Il faut dire qu'il ne mesure que 72 pages - un peu trop court pour faire le tour du sujet. Il est la suite d'un autre roman, dans lequel le narrateur racontait une histoire d'amour qui durait une
heure Traité sur les miroirs pour faire apparaître des dragons.



Syl. 09/07/2011 21:16


Pas envie Sharon... (stop)


Sharon 10/07/2011 04:28



Avait pas envie non plus. Stop. Au bout de plusieurs livres présentés, il faut bien se porter volontaire. Stop.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton