Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 22:45

LECHIRURGIEN.jpg

Titre : Le Chirurgien.

Auteur : Tess Gerritsen.

Editeur : Pocket.

Nombre de pages : 470.

 

Mon résumé :

 

Un tueur en série sévit à Boston, mutilant et tuant des jeunes femmes. Il utilise le même mode opératoire qu'un tueur qui n'avait plus commis de crimes depuis deux ans. Et pour cause : sa dernière victime a réussi à se libérer et à le tuer. Qui donc est ce mystérieux copieur ? Jane Rizzoli et Thomas Moore vont mener l'enquête.

 

Circonstance de lecture : encore une preuve de ma logique. J'ai lu le tome 4, La reine des morts, plusieurs mois avant de lire le premier roman mettant en scène Jane Rizzoli.

 

Mon avis :

 

 J’ai rarement lu un roman policier à l’intrigue aussi bien construite et au suspens aussi bien distillé.

 

 Trop souvent, dans les romans qui mettent en scène un tueur en série, les victimes s’entassent et ne servent qu’à satisfaire la monomanie du tueur (et à faire durer le roman). Ce que j’ai apprécié particulièrement est le soin accordé aux jeunes femmes assassinées. Elles ont beau avoir succombées sous les coups d’un tueur en série, elles ne seront jamais réduites à un numéro de dossier. Elles sont Diana, Nina, Catherine, elles avaient une vie personnelle, un métier, des loisirs, avant que le tueur ne détruise leur vie. C’est parce que les enquêteurs leur apportant tant de considération  qu’ils ont à cœur d’arrêter le tueur.

 

 Ces enquêteurs ont des personnalités marquantes. Thomas Moore, meurtri par la mort de sa femme deux ans plus tôt, accomplit sa tâche de manière irréprochable. Jane Rizzoli n’a de féminin que son nom. Ce n’est pas tant qu’elle doit faire ses preuves dans un univers macho, c’est qu’elle veut prouver à tous (et cela fait beaucoup de monde) qu’elle est la meilleure.

 Fait rare, la parole va être donnée au tueur et à une victime. Le tueur prend la parole dans quelques chapitres, soigneusement isolés des autres et imprimés en italique. Il ne nous dévoile pas son mode opératoire, mais ses fantasmes, basés sur sa (vaste) culture : ses propos, comme ses actes, sont parfois insoutenables. La victime survivante est Catherine, chirurgienne de son état. Elle est suffisamment combattive pour ne pas vouloir rester cantonnée dans ce statut de victime, suffisamment orgueilleuse (je pense souvent que l’orgueil est une qualité) pour continuer à exercer son métier, suffisamment lucide pour développer une stratégie de défense.

 

Je le répète : certaines scènes sont à la limite du soutenable, surtout quand il faut suivre les méandres des raisonnements du tueur. Pourtant, j’ai vraiment adoré ce roman.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton