Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 21:10

olafur_simonarson_cadavre_voiture_rouge.gifTitre : Le cadavre dans la voiture rouge.

 Auteur : Olafur Haukur Simonarson  

Editeur : Points

Nombre de pages : 284   

 

Quatrième de couverture :    

 

Divorcé, chômeur, Jonas accepte un poste d’instituteur dans un petit port perdu au nord de l’Islande. Il espère y mener une vie paisible, loin des homme, mais la réalité s’avère un peu plus lugubre. Sourires hypocrites, intimidations, menaces, tentatives de meurtre… Dans le brouillard islandais, ce lieu supposé être un havre de paix ressemble furieusement à un traquenard.  

 

Mon avis :

 

Olafur Haukur Simonarson est un dramaturge reconnu en Islande, un romancier, pour adulte et pour enfants. Le cadavre dans la voiture rouge a été publié en 1986, il est donc bien antérieur aux œuvres d’Arnaldur Indridason et d’Arni Thorarinsson. Ce roman n’est pas un roman policier, mais un roman noir, très noir.

 

Jonas est un archétype : divorcé, sans emploi, (un peu) porté sur la boisson, il est exilé dans le nord du pays, (comme Einar, le héros d’Arni Thoriransson) parce que son cousin, qui en a assez de l’avoir à sa charge, lui a trouvé un poste d’instituteur. Si les premiers cours avec ses élèves se déroulent bien (il n’en sera plus guère question), il remarque certains faits qui l’étonnent, trouve (avec justesse) le directeur de l’école antipathique, et se met en tête d’enquêter sur la disparition subite de son prédécesseur.

 

La structure de ce récit languissant devient alors très répétitive et très ennuyeuse. Jonas questionne, n’obtient que des réponses évasives, quand ses interlocuteurs ne se dérobent ou ne se fâchent, et il se retrouve à chaque fois dans une situation délicate.

 

La vision de l’Islande donnée par Simonarson est encore plus pessimiste que celle de ses successeurs. D’un côté, les hommes travaillent de manière épuisante, sur la mer ou à la conserverie. Les notables sont mieux lotis : ils magouillent et ne supportent pas l’irruption d’un étranger dans leur village. Quant aux femmes, elles sont soit cloitrées chez elles, soumises à leur mari, soit taxées de folie, sans qu’il soit possible de trancher sur leur santé mentale.

 

Là réside peut-être l’intérêt de ce roman. Les certitudes sont rares, toute l’intrigue est basée sur les impressions et les intuitions de Jonas. Thorsteinn est-il un fou dangereux, supprimant les prétendants de la femme qu’il aime ou un homme courageux, injustement repoussé ? Maria est-elle une victime ou un bourreau ? La mort de Viggo est-elle accidentelle ? La femme d’Axel est-elle morte de maladie ? Il est difficile de faire la part des rumeurs et de la vérité dans cette communauté coupée du monde et chaque lecteur est libre d’interpréter l’intrigue comme il le souhaite 

 

 

Je retournerai prochainement en Islande, mais pas en compagnie de Simonarson.

 

 

dc3a9fi-scandinavie-noire

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 01/06/2011 08:14


Pareil pour moi, pas le roman policier islandais de référence.


Sharon 03/06/2011 10:48



Non, mais il m'a permis d'agrandir ma vision de la littérature islandaise : difficile de donner une vision plus noire de sa société que dans ce roman.



Cryssilda 31/03/2011 19:23


Ok, je ne note pas, merci :-)


Sharon 02/04/2011 19:06



De rien Cryssilda.


 



Syl. 31/03/2011 11:09


C'est pire que de parler avec des chamalows !


Sharon 31/03/2011 11:13



Surtout que, comme les noms se ressemblent, j'ai eu une forte tendance à mélanger les personnages au début (conseil : ne jamais enchaîner deux romans policiers de deux auteurs islandais
différents).


Je me suis même tout de même amusée à trouver mon nom islandais : Nina Johannsdottir.



strawberry 31/03/2011 10:53


Coucou Nina

Ne fais pas d'indigestion de policier.

Je te comprends bien les stages c'est super fatiguant,plus long et plus bourrage de crâne que le travail en lui même.
Merci ma belle.
Passe une belle journée gros bisouxx.


Sharon 31/03/2011 11:18



Coucou Cyndy


Avec ce roman, cela ne risque pas : il est considéré comme un roman policier, mais pour moi, il n'en est pas un. Il me donne même plutôt envie d'en lire immédiatement un autre pour savoir ce
qu'est un vrai roman policier.


Pour le stage, il faut maintenant que je transcrive mes notes et que je les mette en application. Pas forcément facile.


Bonne journée.


Bises,


Nina.


 



Syl. 31/03/2011 08:41


Je termine cet aprem "La cité...". Je n'arriverai jamais à retenir le nom de ces écrivains... Simonarson, Thooriransson, Indridason...


Sharon 31/03/2011 10:11



Je reconnais que je me suis beaucoup entraînée pour les noms, pratiquant au début le copier/coller pur et simple. Maintenant, j'ai beaucoup plus de facilité à les écrire, même si tout n'est pas
gagné : mes prochains auteurs islandais s'appellent Stefansson, Olafsdottir et Sigurdardottir).



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton