Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 13:30

numérisation0001Edition GF - Flammarion - p. 106 à 208.

 

Circonstance de lecture :

 

Entre deux soins à des chats malades, tout comme la rédaction de ce billet.

J'avais vu jouer cette pièce à la Comédie-Française, et la mise en scène ne m'avait guère plue, trop avant-gardiste. Par contre, je n'avais jamais lu la pièce, même avant de voir le ballet de Stuttgart interprêté le ballet éponyme de John Cranko. L'oubli est aujourd'hui réparé.


Mon résumé :

 

Le seigneur Batista a deux filles. La cadette, Bianca, est douce comme une colombe. L'aînée, Catharina, tient plus du porc-épic. Pourtant, il lui faut marier l'aînée avant de songer à pourvoir la cadette. Qui serait assez fou pour épouser Cathau ? Peut-être Petrucchio.

 

Mon avis :

 

La mégère apprivoisée est une farce, proche des Joyeuses commères de Windsor bien que l'action se passe en Italie. Catharina se désole de ne pas être mariée, ou plutôt fulmine de voir sa soeur sur le point d'être mariée alors qu'elle, l'aînée, ne l'est pas encore. Pourtant, elle fait fuir les prétendants, et même toute personne qui l'approche, à une vitesse confondante, que ce soit un professeur de luth ou un domestique. Elle n'hésite pas à frapper, en coulisses ou sur scène, adoptant un comportement presque masculin (la mise en scène de la Comédie-Française l'habillait même en homme). Aurait-elle voulu être un garçon ? Sans doute pas  : son discours final laisse à entendre qu'elle souhaitait être l'égal d'un homme sans en avoir les responsabilités, sans non plus avoir essayé. N'est pas Viola qui veut (un de mes personnages préférés) mais la jeune héroïne de La nuit des rois n'avait guère le choix.


Connait-on vraiment cette pièce ? Je ne le pense pas. La mégère apprivoisée est avant tout une mise en abîme : un noble se joue de Sly, un mendiant, et lui fait croire que depuis quinze ans, il a perdu la raison et est en fait un aristocrate. Pour le divertire, une troupe joue cette pièce de théâtre, dans laquelle la mégère apprivoisée n'a pas une si grande place. En effet, l'intrigue entre Petrucchio et Catharina est relativement brève et simple. Le mariage est rapidement conclu (en deux actes) et le "dressage" de la belle est rapide - quelques scènes suffiront pour que son mari vienne à bout de la tigresse. Le sujet faisait beaucoup rire à l'époque, il ne m'a pas fait vraiment rire car la maltraitance de Catharina est bien réelle, et les techniques utilisées par son tortionnaire de mari n'ont guère évolué : privation de sommeil et de nourriture sont deux principes de torture inamovible. N'était ce fameux discours final, j'aimerai à croire que Catharina se soumet et n'en pense pas moins. Qui sait ?


Bianca est souvent oubliée, pourtant c'est autour d'elle que tourne l'intrigue secondaire, de loin beaucoup plus compliquée. Bianca a trois prétendants, qu'elle accueille avec toute la soumission voulue. Pour la conquérir, ils ne vont pas hésiter à introduire un espion sur place (Batista ne cherche-t-il pas des professeurs pour instruire ses filles ?) voir même à se travestir en maître de musique pour approcher de plus prêt la belle. Entre péripéties et quiproquo, c'est Lucentio qui emporte la main de Bianca grâce à son ingéniosité et à son audace : il a réussi à évincer ses rivaux de belle manière. Cependant, le grand vainqueur est le tempétueux Pétrucchio : s'il a transformé Catharina, Lucentio découvre rapidement que la douce colombe est une mégère en puissance. Il ne faut pas se fier aux apparences.

 

 

Challenge-anglaisAntoni : challenge God save the livre.

classique-final2

Un classique par mois organisé par Cécile

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aymeline 12/03/2012 00:02

je n'ai jamais lue cette pièce, il va falloir que je rattrape ça :)

Sharon 12/03/2012 11:12



J'ai vu sa mise en scène à la comédie-française et son adaptation en ballet par John Cranko avant de l'avoir lu. Il ne me reste que le film à voir.



patacaisse 08/03/2012 06:54

Ce livre m'avait pas du tout plu. Bonjour la condition de la femme...

Sharon 08/03/2012 09:47



Elle n'est pas mieux que dans certaines farces du Moyen âge (je pense à la farce du Cuvier).



Cess 02/03/2012 14:38

Mais tu as aimé alors, ou moyen ?
Et lequel tu me conseilles en premier ?

Sharon 02/03/2012 17:12



J'ai aimé mais la misogynie est tout de même très dérangeante.


J'ai commencé par Roméo et Juliette (pas forcément la pièce la plus facile). Pour commencer, je te conseillerai plutôt La nuit des rois (ma préférée) ou Les joyeuses commères de Windsor. Peine
d'amour perdue n'est pas mal non plus. 



unepauselivre 01/03/2012 23:35

Je te confirme que je ne connait pas. Et bien j'en prend note, elle me tente bien.

Sharon 02/03/2012 09:25



Merci Loo.



claudialucia ma librairie 01/03/2012 19:40

Shakespeare utilise souvent le théâtre dans le théâtre. L'exemple le plus frappant est bien sûr Hamlet où ce procédé n'est pas gratuit mais va faire avancer l'action.
Dans La Mégère, ce qui est bizarre c'est que ce fameux Sly va disparaître pendant le représentation comme si l'auteur l'avait oublié. On se demande bien alors à quoi sert cette mise en abyme.
J'adore Viola et La nuit des Rois. La mégère apprivoisée n'est pas ma pièce préférée et c'est vrai que la misogynie passe mal de nos jours (heureusement!)

Sharon 01/03/2012 20:49



J'avais oublié Hamlet... et pourtant j'ai parlé du mythe d'Ophélie avec mes 4e.


L'hypothèse est qu'une partie de la pièce a été perdue.


Le pire est que cette misogynie est peut-être appréciée par certains...


 



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton