Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 14:42

Je participe pour la troisième fois au rendez-vous organisé par Pimprenelle : découvrons un auteur.

Ce mois-ci, il s'agit de découvrir l'oeuvre de Franck Thilliez (link).

 

logothilliez[1]

 

 

Je ne connaissais pas cet auteur, et aucun livre de Franck Thilliez n’était disponible à la bibliothèque municipale. J’ai donc cherché en librairie et j’ai jeté mon dévolu sur La Forêt des ombres, après avoir hésité avec Train d’enfer pour ange rouge et Fractures.

 

Franck-Thilliez-La-foret-des-ombres_2788949-L.jpg

 

Je crois sincèrement que j’aurai dû choisir l’un ou l’autre livre car je n’ai pas du tout accroché à la lecture de celui-ci.

Pourtant, je l’ai trouvé facile à lire, j’ai tourné les pages très rapidement et je l‘ai terminé en une seule cession de lecture, plus parce que je voulais voir mes intuitions confirmées que parce que j’appréciais ce récit.

 

David Miller est embaumeur de profession. L’héroïne de L’enfant sans nom aussi, et pourtant les descriptions de son travail m’ont semblé bien plus passionnante. David est aussi écrivain et il reçoit de la part d’un milliardaire énigmatique un contrat mirobolant pour écrire un roman dont celui-ci veut être le héros. Si la somme promise et l’acompte donné sont mirobolants, en revanche les conditions de travail s’avèrent plus que particulières : David, sa femme et leur petite fille vont se retrouver dans un chalet isolé en pleine Forêt-Noire, avec pour compagnie le milliardaire, invalide qui plus est, et Amandine, sa compagne, très particulière. Le jeune couple, qui traverse une crise (enfin, David n’est pas vraiment au courant, il a du mal à voir ce qui se passe tout près de lui) n’est pas au bout de ses (mauvaises) surprises, et de rencontres toutes plus singulières.

 

Nous avons là tous les ingrédients d’un huis clos, pourtant, je ne me suis jamais sentie réellement oppressée; je m’attendais à ce que j’allais découvrir sur Arthur Doffre, sur David ou encore sur Amandine. Les péripéties que j’ai lues m’ont toutes semblées des passages obligées, déjà rencontrées dans d‘autres romans. Je n'ai bien sûr pas apprécié le traitement réservé aux animaux - tout-tueur-en-série-a-commencé-par-tuer- des-animaux. Cette vérité générale, entendu une bonne dizaine de fois dans des séries télévisées, lu et relu dans des polars américains, ne m'a pas semblé apporter grand chose à l'action : je savais déjà qu'Emma et Arthur Doffre étaient dérangés.

 

Je ne me suis pas attachée aux personnages, pas même à Cathy. Chacun d’entre eux avait un fort potentiel et j’ai eu la désagréable impression qu’il n’a pas été suffisamment exploité. Je prendrai l’exemple de Miss Hyde. Sa première apparition fait froid dans le dos, son envoi suivant m’a semblé plus grotesque que terrifiant et j’ai rapidement fait le lien entre l’arrivante mystérieuse du chalet et Miss Hyde. Le traumatisme et les maltraitances qu’elles a subies étant enfant auraient-ils préparé le terrain à son obsession amoureuse ? Ils l’ont en tout cas rendue dépendante affective et manipulable. En revanche, Amandine est réellement intéressante, parce qu‘en dépit d‘un parcours chaotique, elle s‘interroge sur ce qui a fait d‘elle ce qu‘elle est, elle trouve les conclusions par elle-même, elle se rebelle et agit.

 

De même, le dénouement sort des sentiers battus (pas de véritable happy end) et l’épilogue montre que un David qui n’en a fini ni avec ses tourments, ni avec ses traumas. Pourrait-il en être autrement ?

 

Bref, j’ai l’impression d’un rendez-vous manqué.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gridou 01/03/2011 22:44


parce qu'à force de lire des polars tu connais toutes les ficelles ??


Sharon 02/03/2011 12:08



Ce serait présomptueux de ma part de dire que je connais toutes les ficelles (sinon, j'écrirai moi-même des romans policiers, et j'en suis très très loin). Disons, pour ce livre, que je me
doutais de ce qui allait se passer et la seule question que je me posais, c'est à quel moment cela allait avoir lieu.



gridou 01/03/2011 22:35


on est un peu d accord même si ce n est pas pour les mêmes raisons...


Sharon 01/03/2011 22:43



Pour ma part, j'en suis toujours au même point : pourquoi n'ai-je pas ressenti d'angoisse en lisant ce livre ? Le mystère reste entier.



emmyne 23/02/2011 12:22


Ta réponse me rappelle que j'avais une autre référence à t'indiquer : Louis-Ferdinand Despreez pour l'Afrique du Sud. Pas encore lu mais une amie vient de me prêter son roman La mémoire courte en
me le recommandant chaudement.


Sharon 23/02/2011 12:43



Je prends note.


Merci Emmyne.



Noukette 23/02/2011 01:32


Finalement, les avis sont très partagés sur ce titre ! Il faudra peut-être que je me fasse mon propre avis sur la question !


Sharon 23/02/2011 12:07



J'ai vu que les avis étaient très tranchés - cela prouve au moins que Franck Thilliez ne laisse pas indifférent.



emmyne 22/02/2011 22:34


C'est le seul que j'ai lu de cet auteur et je m'y suis sentie oppressée ! Mais, je n'ai pas été séduite, je n'ai pas renouvellé l'expérience. Je vois que tu cites James Patterson en commentaire, je
fus une grande fan d'Alex Cross, des premiers de la série.


Sharon 23/02/2011 12:06



Il faudra vraiment que je me pose la question : pourquoi ne me suis-je pas sentie opressée ? Il faut dire que je lis en parallèle (et en anglais) Cross Country de James Patterson, et même si
certaines ficelles restent un peu grosses, j'ai hâte de connaître la suite.


Je suis d'accord avec toi : les premiers de la série sont meilleurs, j'ai un peu décroché avec Grand méchant loup et Des nouvelles de Mary.


Note : j'ai reçu Le meurtre du samedi matin de Batya Gour.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton