Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 19:16

  ANNE_B-1.JPG

 

Titre : La fille de son père.

Auteur : Anne Berest.

Editeur : Seuil.

Nombre de pages : 161.

 

Quatrième de couverture :

 

Trois soeurs que la vie a éloignées se retrouvent chez leur père à l'occasion d'un dîner d'anniversaire. dans la maison d'enfance, les souvenirs affleurent. Les gestes deviennent nerveux, les langues fourchent et les rancoeurs s'invitent autour de la table.

Au dessert, un secret de famille est révélé. Une bombe à retardement qui va, sourdement, modifier le quotidien de chacune des filles.

Un premier roman acéré, qui sonde les rapports doux-amers de trois jeunes femmes et d'un père.

 

Mon avis :

 

Je n'aime pas écrire un avis négatif sur un premier roman - et pourtant, je n'ai d'autres choix que de l'écrire, ou bien renoncer.  

 

Le roman débute au présent, et énonce les deux fils narratifs qui vont tendre ce récit. Pas de véritable surprise pour moi donc, pas même lors du dénouement : j'avais presque deviné la fin dès le début. Même le fait que la narratrice portât une robe marron ne m'a pas choqué - je ne porte jamais de noir aux enterrements non plus.

 

Le sujet est simple : trois filles, orphelines de mère, toutes trentenaires, sont invités à un repas de famille chez leur père et belle-mère, qu'elles détestent. La tension monte, et Catherine, la belle-mère maladroite, révèle un secret de famille : Martine, leur mère bien-aimée, trompaient leur père et l'une des filles est illégitime.

 

L'écriture est sobre, sans émotion. Pas ou peu de communication dans cette famille, donc peu de dialogues. Chacun parle avant tout pour soi, et se garde bien d'attendre les réponses.

  

J'ai envie de comparer ce livre aux Faux-Monnayeurs, d'André Gide. Là aussi, un personnage découvre que son père n'est pas son père - et le père le sait. La complexité de leurs relations et la force de l'amour de ce père pour ce "fils" y sont narrés avec une profondeur et une émotions rares.

 

Là, rien.  Les seuls moments de quiétudes sont quand les trois soeurs se remémorent leurs souvenirs communs, à trois, sans que vraiment leurs parents interviennent. Les explications aux rapports conflictuels entre les soeurs, puis entre les soeurs et leur père, sont énoncés dans de lourdes sentences à visée généralisatrice. Le père est sur le mode de la colère, voire de la violence, physique et verbale. La mère est morte et désincarnée parce que le père l'a confisquée, gardée pour lui seul, interdisant même à ses filles de regarder les albums de photos ou de prendre les objets qui appartenaient à leur mère. La fille aînée est toute aussi vindicative, persuadée d'être la fille illégitime, et d'avoir donc subi une éducation plus rigoureuse, des châtiments plus sévères que ses soeurs cadettes. La narratrice se complaît dans la neutralité, puisque même ses histoires d'amour sont dénuées d'amour. Elle n'a jamais la force d'agir, elle se laisse porter par les décisions prises par l'une ou l'autre de ses soeurs. Seule Charlie, la benjamine, apporte un peu de fraîcheur, en dépit de son histoire d'amour irréelle. Elle est sans doute moins concernée par cette quête parce qu'elle n'a que peu de souvenirs de sa mère, et parce qu'elle a su créer des liens avec Catherine, plus maladroite que réellement méchante. Par son prénom et son métier, elle est un peu le garçon (manqué) de la famille.

 

Ce premier roman m'a déçue, j'attends néanmoins la prochaine oeuvre de cette jeune romancière.

 

 

challenge-du-1-litteraire-2010

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Griotte 21/12/2010 17:29


tu l'as rencontrée ?


Sharon 21/12/2010 19:44



Oui, lors du salon du livre du Mans, cette année.



Griotte 20/12/2010 21:20


Pas comblée non plus par cette lecture... Au prochain peut-être ?!


Sharon 21/12/2010 09:48



Nous sommes deux... Je lirai sans doute le prochain moi aussi, d'autant plus que l'auteur est sympathique.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton