Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 15:27

Titre : La danse des illusions.

Auteur: Brigitte Aubert.

 

Danse.jpg

 

Editeur : 10/18.

Nombre de pages : 410.

   

Quatrième de couverture :

 

Lors de l’extraordinaire vague de froid qui s’abat sur Paris pendant l’hiver 1895, le jeune reporter Louis Denfert découvre le corps sans vie d’un petit ramoneur en bord de Seine. L’enfant n’a pas succombé à une mort naturelle et Louis apprend bientôt qu’une rumeur enfle dans les bas-fonds de la capitale : un homme en frac et en haut-de-forme, surnommé le Vicomte, rôderait dans Paris, attirant les enfants des rues à bord de son fiacre sous prétexte de leur montrer un fabuleux jouet optique… Tandis que les inventeurs de tout poil se livrent une bataille acharnée pour mettre au point le cinématographe, l’intrépide reporter se lance dans une traque sans merci, du Moulin-Rouge aux ors délabrés du carnaval de Venise, à la recherche d’une mystérieuse caméra et d’un pervers assoiffé de sang. Mais dans les brouillards méphitiques de la lagune, il s’avère plus insaisissable qu’un démon.

 

Mon avis :

 

Ce livre est la suite du miroir des ombres.  L'écriture est toujours aussi alerte, et fluide, les péripéties toujours aussi nombreux et mouvementés. Nous retrouvons le même genre de criminel, évanescent, fantomatique et inhumain. Ce successeur (mais ne serait-ce pas plutôt le même ?) ne sévit plus à Londres, mais à Paris et à Venise. Ses crimes sont d'autant plus sordides qu'ils exploitent la misère des plus fragiles : les enfants, livrés à eux-mêmes, et exploités de toutes les manières possibles. 

 

 La profession de Louis le fait passer sans transition (ou presque) de scènes poignantes (la mort du jeune ramoneur, la noyade de la jeune fleuriste) ou révoltantes (la visite des hospices) à des scènes mondaines et festives (le chapitre II) qui le mettent en relation avec les intellectuels et les artistes les plus connus du moment. Ces scènes ralentissent l'action à mon goût mais, avec le recul (j'ai terminé le livre il y a une semaine), je me dis qu'elles étaient sans doute nécessaires pour apporter de la légèreté à une intrigue particulièrement sordide.

 

J'ai été plus sensible à ces personnages de music-hall, physiquement différents, mais profondément humain que sont Champ' et Edmond. Celui-ci se montre un allié courageux et précieux, il n'hésite pas à accompagner Louis dans sa quête, à Venise. Quête du scoop d'abord :  même si le patron de Louis est très sympathique, il n'autorise pas ses reporters à quitter la rédaction pour un oui ou pour un non. Quête du portrait de l'assassin ensuite, dont le dessinateur est à Venise, justement. Quête de l'aventure, enfin, car Louis et ses amis sont davantage des aventuriers, ne craignant pas de mettre leur vie en danger que des enquêteurs chevronnés. La chance a une part importante dans leur histoire : Louis a un don certain pour découvrir des personnes fraîchement assassinées (et pour déguerpir très vite, afin de ne pas être accusé injustement). Leur débrouillardise aussi : il faut toute leur ingéniosité et la combinaisons de leurs qualités individuelles, pour sauver leur vie. Louis, Albert et Emile sont les trois hommes à abattre, sans sommation.

 

Le progrès se dispute avec l'obscurantisme. Au coeur de l'intrigue, toujours, l'invention du cinéma, et des interrogations : le progrès apporte-t-il une amélioration à la vie quotidienne ? Faut-il renoncer au progrès si des criminels le détournent de son utilisation ? Au milieu de cette course aux inventions, ce sont pourtant contre des croyances ancestrales que Louis et ses amis vont devoir lutter : la Lune, et surtout l'eau, l'un des quatre éléments, leur sont hostiles : Louis et ses amis manquent de se noyer à plusieurs reprises. Dans Projections macabres de Brigitte Aubert , le troisième volume, ils affronteront un autre élément : le feu.  

 

Objectif-copie-1challe11

Partager cet article

Repost 0

commentaires

antigone 29/11/2010 20:40


Encore une bonne pioche avec Brigitte Aubert, qui semble hanter ta PAL ;o).


Sharon 29/11/2010 20:54



Pas tant que cela, c'était le dernier . Je crois qu'Anne Perry, George Sand et William Shakespeare sont les auteurs dont
je possède le plus de livres en attente.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton