Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 09:24

l-envie.jpg

 

Editeur : Robert Laffont - Nombre de pages : 161.

 

Merci à Stéphie d'avoir fait voyager ce livre.

 

Quatrième de couverture :

 

« Pendant une longue période, qu’au fond je n’ai à cœur ni de situer dans le temps, ni d’estimer ici en nombre d’années, j’ai vécu dans peut-être la pire insubordination de notre époque, qui est l’absence de vie sexuelle. Encore faudrait-il que ce terme soit le bon, si l’on considère qu’une part colossale de sensualité a accompagné ces années, où seuls les rêves ont comblé mes attentes – mais quels rêves – et où ce que j’ai approché, ce n’était qu’en pensée – mais quelles pensées.

Sur ce rien qui me fut salutaire, et dans lequel j’ai appris à puiser des ressources insoupçonnées, sur ce qu’est la caresse pour quelqu’un qui n’est plus caressé et qui, probablement, ne caresse plus, sur l’obsession gonflant en vous et dont on dit si bien qu’elle vous monte à la tête, sur la foule résignée que je devine, ces gens que je reconnais en un instant et pour lesquels j’éprouve tant de tendresse, je voulais faire un livre. »

 

Mon avis :

 

Je crains que mon avis ne soit pas d’une originalité folle, par rapport à tous ceux que j’ai déjà lus. Sophie Fontanel a le courage de parler d’un sujet tabou : l’absence de sexualité. Il ne s’agit pas ici de « misère sexuelle » mais de l’absence d’envie. A une époque où il est difficile de trouver un magazine de société qui ne parle pas de ce sujet, je salue son courage. En revanche, je regrette qu’elle ne soit pas allée au bout de son sujet. Son corps se refuse, soit – il est question de sexualité, mais à aucun moment elle ne parle d’amour, ni avec ce partenaire, ni avec celui avec lequel elle a retrouvé l’envie, justement. Le programme annoncé en quatrième de couverture n’est pas vraiment abouti.

 

Très vite, il n’est plus question de son étrangeté, qui a entraîné un certain rejet de la part de ses proches, et leur volonté de la faire rentrer dans le droit chemin, mais de la sexualité des autres. Elle devient la confidente toute désignée des problèmes et des expériences des autres. Elle aurait pu évacuer cet état de fait en deux lignes, non, elle consacre un chapitre (ils ont tous très courts) à chacun d’eux, dévoilant minutieusement ce qu’ils lui ont raconté. Le texte devient alors banal, dressant un catalogue de toutes les pratiques sexuelles qui existent, y compris l’utilisation de sites pornographiques. Parfois, une voix s’élève, touchante, quelques pages sont aériennes, disant la poésie d’un geste, d’une démarche, d’une recontre. Je regrette simplement de ne pas avoir éprouvé ce sentiment pendant toute ma lecture.

 

 

Rentree-litteraire.jpg

Challenge rentrée littéraire chez Hérisson

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne(De poche en poche) 07/10/2011 18:53


Je pense que je ne lirais pas ce livre. Autant j'ai hésité pour "Grandir" autant là, l'interview que j'ai vu de l'auteure à "La grande librairie" ne m'a pas du tout convaincu de lire ce nouveau
roman.


Sharon 09/10/2011 15:02



J'ai vu qu'elle avait écrit d'autres livres. Du coup, c'est moi qui n'ai plus envie de les lire.



Stephie 07/10/2011 08:30


"Grandir" était à mon goût beaucoup plus réussi et bien plus touchant. J'ai beaucoup aimé la lecture de ton avis et de tes commentaires. Je t'envoie l'adresse de la prochaine personne ;)


Sharon 07/10/2011 13:18



Merci Stéphie !



Aymeline 06/10/2011 18:21


Ce livre ne me tentait pas vraiment non plus, mais si en plus elle ne parle pas du tout d'amour dans le livre cela me tente encore moins, je trouve cela étrange de dissocier à ce point le sexe et
l'amour dans un livre sur ce sujet.


Sharon 06/10/2011 19:48



Je trouve cela étrange aussi, surtout que l'absence de désir et l'amour sont deux choses différentes. De même, ce n'est pas parce qu'un de ses amis parvient à avoir une relation sexuelle avec une
femme qu'il l'aime sincèrement.



Syl. 06/10/2011 11:45


Je l'ai entendue aussi. Et ça ne m'intéresse pas.
Bonne journée


Sharon 06/10/2011 17:03



Je l'ai lu parce que c'était un livre voyageur et j'avoue que j'ai très envie de faire mieux dans ce challenge que l'année dernière.


Bonne journée.



Evilysangel 06/10/2011 11:24


Déjà, lors de son passage à "La Grande Librairie" elle ne me faisait pas du tout envie avec ce roman... Là, encore bien moins... Elle a eu une meilleure plume il me semble... Donc, je chercherai
plutôt dans ses autres parutions...


Sharon 06/10/2011 17:06



Je n'ai pas lu d'autres livres de cette auteur, il m'est difficile de comparer. Mais ce qui est sûr est que ce livre n'est pas inoubliable.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton