Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 21:19

  Alaska.jpg

 

Merci à Stéphie d'avoir fait voyager ce livre.

 

 

Circonstance de lecture :


Un  livre voyageur.... Je ne connaissais pas David Vann, et j'avais très envie de découvrir son oeuvre.

 

Mon avis : 

 

Tous les avis que j'ai lus ou presque sur ce livre sont très positifs. Ce n'est pas que le mien ne l'est pas, c'est juste que j'ai trouvé qu'il fallait un moral d'acier pour lire ce livre. J'ai une capacité inégalée à enchaîner des lectures au sujets particulièrement faciles.

 

Gary et Irène (est-ce une coïncidence si les deux prénoms sont construits en miroir ?) sont mariés depuis plusieurs décennies et ils ne s'entendent plus. S'ils se sont aimés un jour, ils l'ont oublié. Ils rejettent maintenant sur l'autre leurs échecs, leurs rêves avortés. Ils n'ont pas de reproches assez assassins l'un envers l'autre. Se détester à ce point est du grand art. Mettre autant d'énergie à pourrir la vie de l'autre aussi.

 

Ils vivent en Alaska. Quelle idée ! La rudesse du climat et de la vie quotidienne les rend aveugle aux beautés de la nature,  les rend aveugle à quasiment tout. S'ils sont antipathiques, les autres personnages le sont aussi, à commencer par leurs enfants. Rhonda, la fille, n'aime pas son métier, et souhaite par-dessus ton se marier avec son dentiste de compagnon, qui possède une bonne situation. Je ne sais pas du tout où est l'amour, il n'en est jamais réellement question. Mark, le fils, suit les traces de ses parents. Ses amis Carl, fils à maman (il m'a presque fait rire), et Monique, fille à papa qui traîne son ennui, ne sont pas attachants le moins du monde.

 

Lire Désolations est épuisant, déprimant. Pas d'espoir - et pas d'explications non plus. Qu'Irène soit rongée par son enfance, nous le savons dès la première page. Que le dénouement soit tragique, je m'en doutais aussi - pas d'espoir, vous dis-je. J'aurai juste aimé comprendre comment Gary et surtout Irène en sont arrivés à ce point de non-retour. J'ai toujours l'hypothèse de la reproduction du schéma maternelle dans le cas d'Irène - schéma que sa fille reproduira à son tour, j'en suis quasi-certaine. Cette analyse ne me satisfait cependant pas car je ne suis pas très portée sur la psycho-généalogie.

 

Désolations est un livre désespéré à l'écriture ciselée.

 


 

Rentree-litteraire.jpg

Challenge rentrée littéraire chez Hérisson

50Ma participation pour l'état de l'Alaska au défi 50 Etats, 50 billets de  Sofynet.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sofynet 09/04/2012 18:21

Hop, billet ajouté !

Sharon 09/04/2012 18:48



Merci Sofynet !



famille 13/03/2012 04:54

Bonjour,
Votre façon de décrire ce livre est très réaliste mais cependant il est certain que la généalogie ait affecté et je pense affectera la vie de ces personnes. S'il n' y avait pas tous ce passé, leur
avenir pourrait être différente. Un livre qui nous montre encore une fois l'importance de la famille, les histoires et les secrets

Céline72 15/02/2012 17:25

Un roman qui m'a jamais tenté.

Sharon 15/02/2012 17:28



Contente de te relire Céline !!!


J'ai voulu essayer, je m'en souviens encore.



jeneen 12/02/2012 16:42

tu m'avais envoyé un lien sur david vann très instructif sur sa façon d'aborder ses écrits...je le recherche...J'ai lu trois livres de lui, et j'ai aimé les trois. Mais s'il avait fallu en
conseiller un ,j'aurais choisi sans hésiter "sukkwan island", un livre incroyable, inclassable, Un vrai coup de poing en ce qui me concerne surtout sur la première partie (la seconde est trop
"déjantée"). Un must, pour moi, S'il te tombe sous la main, change d'avis : il est très très bien. beau billet en tout cas...et pour les prénoms, Jim (le gendre dentiste) est justement le prénom du
père dans "sukkwan island"...ça interroge non ? en tout cas, cet auteur a un passif lourd, outre deux suicides dans sa famille, il a failli se noyer (le livre que j'ai lu, "a mile down"))en
bateau...sur un bateau construit par lui...encore un lien ? il sort un troisième livre (dirt, sortie juin 2012), j'ai hâte d'en savoir plus...

Manu 12/02/2012 15:59

Un auteur autour duquel je tourne mais les avis me font aussi hésiter à cause du climat déprimant.

Sharon 12/02/2012 16:24



Je dirai même : très déprimant. Il est des livres qui devraient être vendus avec des chocolats pour se remonter le moral après lecture.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton