Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 11:00

david.jpg

edition Le livre de poche - 1065 pages.

 

Circonstance de lecture :

 

J'ai proposé ce livre pour une lecture commune. La moindre des choses était que je le lise, non ? David Copperfield est un classique de la littérature anglais, et si j'avais déjà lu quatre romans de Charles Dickens, je n'avais jamais ouvert celui-ci.

 

lc-sapristi-mais-tu-nas-jamais-lu-ce-livre

 

 

Mon avis :

 

Je commencerai par une pointe de méchanceté. En effet, lire un auteur de génie rend encore plus critique face à la médiocrité d'autres ouvrages mais ne nuit en rien à d'autres ouvrages de qualité. Voilà, c'est dit.

Maintenant, je relève une autre gageure : écrire un billet sur un monument de la littérature anglaise, éclipsé, il faut bien le dire, par Oliver Twist. Pour quelles raisons ?

La première est peut-être qu'Oliver Twist a été adapté récemment au cinéma, alors que les récentes adaptations de David Copperfield (pour la télévision) sont passés inaperçues - et je ne déborde pas d'envie de les voir non plus, car si je lis leur résumé, il parle de l'histoire d'un enfant en proie aux cruautés des adultes. Or, l'enfance malheureuse de David n'occupe qu'un tiers (et encore, je compte large) du roman, ce qui signifie que bien d'autres choses nous sont contés.

Déjà, il ne faut pas oublier que le récit est rétrospectif, ce qui permet au narrateur/personnage principal de commenter certains faits, d'annoncer certains événements, discrètement même si jamais le narrateur adulte ne juge sévèrement la naïveté du jeune David. Attention : naïveté ne veut surtout pas dire stupidité, car David est à même de juger la cruauté, la perfidie aussi bien qu'un autre, il est à même de voir les manigances d'Uriah Heep - pour ne citer que lui, mais il se laisse abuser par son admiration pour d'autres, alors que le lecteur, lui, n'est pas dupe. Je veux bien sûr parler de Steerforth, dont les "pensées" face aux humbles Barkis et Peggotty en dressaient le portrait bien plus sûrement que le reste.

Peggotty : une des bonnes fées qui s'est penchée sur le destin de David, alors que l'ogre et la sorcière Murdstone, au nom si bien évocateur, lui ont volé son insouciance d'enfant. David a cependant une supériorité sur Oliver Twist : il a une seconde bonne fée en la personne de sa tante Trotwood. Quel personnage ! Au départ, elle tient plus de Carabosse que d'une joyeuse marraine, et même si elle est excentrique, elle révèle son attachement pour les laissez-pour-compte comme son neveu ou Mr Dick, son autre protégé. David le lui rendra bien.

Roman de Londres, David Copperfield est aussi le roman de la campagne et de la mer, et ce, dès la naissance de David qui a la chance d'être né "coiffé", la mer dont raffole Steerforth, et la mer qui emporte les émigrants vers leur destin - heureux, parfois, comme pour les Micawber. Ce couple m'a rappelé le tout premier roman que j'ai lu de Dickens : la petite Dorrit. Comme la famille d'Amy Dorrit, les Micawber connaissent d'incessantes difficultés pécuniaires, malgré leur lutte incessante pour essayer de s'en sortir. 

David Copperfield, roman d'apprentissage, est aussi le roman du mariage - et le mariage est une entreprise difficile, surtout si les épreuves s'accumulent, comme pour les Micawber ou les Strong. Mariage douloureux, aussi : Murdstone pousse ses compagnes successives à la mort ou à la folie. Dans une moindre mesure, David ne sera pas heureux avec sa femme-enfant, Dora. Se marier est déjà en soi une tache compliqué, surtout quand la famille y met obstacle : je pense à Tommy Traddles et à sa bien-aimée.

Roman complexe, avec de brusques accélérations, David Copperfield est une oeuvre qui m'a redonné envie de lire d'autres oeuvres de Dickens. Reste à savoir quand j'en trouverai le temps.

 

Challenge-anglais

Antoni : challenge God save the livre. 

logo-challenge-victorien

Challenge Victorien par Aymeline

classique-final2

Un classique par mois organisé par Cécile

 

Challenge-cinema.jpg

Challenge la littérature fait son cinéma par Will

défi jusqu'au 5 avril 2013

challenge-dc3a9fi-1000

le défi des mille

Logo-challenge-gilmore-girls-KarineChallenge Gilmore Girl

Partager cet article

Repost 0

commentaires

microsoft fix center 27/06/2014 09:48

I am happy to say that I have read the story, David Copperfield that is mentioned in the article and you know this is really wonderful .it is an English classic literature and that marks the goodness of the Charles dickens stories.

Missycornish 17/09/2012 23:16

Très bon billet! Etant encore imprégnée du roman (puisque je suis dans les derniers chapitres)je trouve ton analyse passionnante. Désolée d'être si en retard pour cette LC.Je posterai tout de même
mon article prochainement.

Sharon 18/09/2012 11:34



Merci beaucoup !


Pas de soucis : j'irai lire ton article quand il paraîtra.



Missycornish 17/09/2012 23:12

Coucou! Je me suis aussi inscrite à la même lecture commune. Je suis toujours en train de le lire (il me reste dix pages et oui je suis lente lente!).

Sharon 18/09/2012 11:29



Coucou ! J'espère que le live t'a plu !


Pour ma part, j'ai aussi de gros retards dans certaines lectures communes, parce que le livre ne me plaisait pas, et que j'ai eu d'autres livres à lire entre temps.



Aymeline 29/08/2012 23:56

on a toujours un peu peur de s'attaquer aux classiques, mais je vois qu'ici le pari est réussi je le note :)

Sharon 30/08/2012 18:12



Ce n'est pas tant la lecture que l'écriture du billet. Je me souviens qu'une de mes amies m'avait fortement déconseillé la lecture de Dracula, qu'elle n'avait pu finir. J'ai adoré pour ma part.


Mon seul regret : mon nouvel emploi du temps m'empêchera de lire autant que je veux, ma priorité sera de me reposer.



Métaphore 08/08/2012 21:03

Euh, il faut s'y connaitre en jeu de cartes? hihihi parce que sinon je ne te suis pas :)
De mon coté jamais lu de Gogol

Sharon 08/08/2012 22:42



J'espère bien que non, parce que je n'y connais strictement rien !!!! Mais une collègue s'était vantée de l'avoir lu en une soirée, je présume donc que le texte est court.


Jamais lu de Gogol non plus, au point que je serai incapable de te citer une seule de ses oeuvres !



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton