Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 17:36

b

etela.jpgédition Grasset - 283 pages.

 

Quatrième de couverture (extraits) :

 

Comme chaque année, trois couples d'amis passent le 14 Juillet au bord de la mer, en Normandie. C'est un rite immuable et léger. Une parenthèse joyeuse.

Cet été-là, pourtant, un adolescent inconnu surgit et s'immisce dans leur petit groupe pour raviver, peut-être malgré lui, des culpabilités anciennes, des blessures, des secrets. en quelques jours, le destin de ces êtres va basculer.

 

Mon avis :

 

Bravo pour la quatrième de couverture, elle ne pouvait pas être plus racoleuse. Un peu plus, et elle pourrait se lire avec de trémolos dans la voix.


Qu'attendais-je de ce roman ? Pas la révélation de secrets, non, c'est un thème rabattu, et il est difficile, pour ne pas dire quasi impossible, de surprendre encore avec un tel sujet. J'attendais au moins une émotion, entendre la petite musique des mots. Je n'ai ressenti qu'un ennui distingué.


Pour citer encore la quatrième de couverture, le roman se veut une réflexion sur ce que signifie être un homme et être une femme. Les personnages peuvent se payer le luxe de s'interroger sur leur existence car ils n'ont strictement aucun autre problème que cette question philosophique. Réfléchissent-ils vraiment ? Je n'en ai pas l'impression. Certes, Delphine, Lola et Marie, les trois amies, dressent le bilan de leur existence, mais leurs réflexions ne sont trop souvent qu'un ramassis de cliché que je vous épargne. 

 

Autre trait marquant : ils sont incapables de communiquer entre eux et si l'auteure ne se focalisait tour à tour sur chacun d'eux, ils resteraient de parfaits inconnus, accomplissant les mêmes rituels depuis seize ans. Leurs vies elles-mêmes sont des successions de clichés, entre la mère au foyer riche bourgeoise qui trompe son mari par ennui, l'ex-reporter de guerre qui, se comportant comme un homme, accumule les conquêtes, et l'actrice  sur le retour qui ne se parvient plus à décrocher un seul rôle. Je ne vous parle même pas des hommes, leur aboulie est presque risible. J'ai bien sûr une prédilection pour Nicolas, le professeur, qui est pour moi le personnage le moins crédible. Je le vois mal transmettre son savoir à des adolescents, se poser des questions de pédagogie. Son soucis à la hanche ne l'humanise même pas, il lui ajoute juste un défaut en plus : l'orgueil.

 

Les enfants sont plus intéressants, bien que leurs parents :

1 les jugent avec sévérité (surtout leurs fréquentations). 

2 ne nous épargnent pas non plus les clichés "seize ans, c'était bien, juste avant que les choses ne prennent une sale tournure" .

 

Alex, Jeanne, Rose et Dimitri "l'intrus", vivent sans trop se poser de question, ce qui fait leur charme, tout en menant l'existence d'adolescents ordinaires. Leurs parents ne les ont pas vus grandir, eux les ont vus devenir indifférents. La torpeur du récit sera enfin secoué grâce à aux - alors qu'il ne restait qu'une cinquantaine de pages. Il était trop tard pour m'attacher aux personnages. Ils ont pourtant réveillé en moi des souvenirs cinématographiques. J'ai (un peu) pensé aux Petits mouchoirs, et trouvé des ressemblances entre les deux bandes d'amis qui veulent que tout (tous?) reste immuable. Je me suis aussi rappelé Trois couples en quête d'orage, sorti en 2005, avec Claire Nebout et Aurélien Recoing (qui jouait un prof de maths), film qui valait bien mieux que ce titre.


challengeQuatreSaisons

Challenge quatre saisons

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Céline72 18/02/2012 23:44

Tellement j'ai apprécié ce roman que je n'ai pu l'abandonner, merci car grâce à toi j'ai passé un excellent moment de détente.
P.S.: Ce récit, m'a fait penser au film "Les petits mouchoirs" de Guillaume Canet.

Sharon 19/02/2012 20:13



Je suis ravie que ce livre t'ait plu.


Comme quoi, ce livre nous rappelle un film, même si ce n'est pas le même.



Céline72 17/02/2012 20:29

Merci et bon courage pour la correction des copies.

Sharon 18/02/2012 10:27



Merci Céline.



Céline72 17/02/2012 20:05

Merci!
Je l'ai emprunté et je compte le commencer dès ce soir ;)

Sharon 17/02/2012 20:09



Bonne lecture !


Je compte dès ce soir commencer la correction de mes copies (100 ce weekend).



Céline72 16/02/2012 22:54

C'est gentil à toi mais ma bibliothèque le possède et comme demain je m'y rend je vais l'emprunter.

Sharon 17/02/2012 11:21



Bonne lecture alors !



Céline72 16/02/2012 19:02

Un roman qui peut me plaire, je l'ai donc rajouté à ma LAL.

Sharon 16/02/2012 20:52



Merci Céline : si tu le souhaites (et si j'arrive à retrouver l'endroit où je l'ai rangé), je peux te l'envoyer.



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton