Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 21:31

J'ai longtemps cru que je ne parviendrai pas à regarder un film irlandais. Je dois dire que j'ai sans doute choisi une solution originale : regarder un film d'animation franco-belgo-irlandais, réalisé par Tomm Moore (irlandais du Nord).

 

19028255_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20081217_102836.jpg

 

Mon résumé :

 

Brendan est un tout jeune novice du monastère de Kells - dans le projet initial, il devait presque atteindre l'âge adulte, et son graphisme aurait été assez proche de celui d'un jeune Padawan bien connu. Son oncle l'abbé Cellach, à la taille gigantesque, construit un mur afin de protéger le monastère des vikings barbares qui menacent la région. Leurs pires craintes se trouvent justifiées dans survient Aidan, le plus célèbre enlumineur de ce temps : le monastère d'Iona a été incendié. Heureusement, il a pu sauver son chat et le précieux livre sur lequel il travaille depuis des années.

 

Mon avis :

 

Ce film, relativement court, est pourtant extrêmement riche. Le but de Tomm Moore était, entre autre, de faire connaître la culture irlandaise et l'importance de l'art. Le but est atteint et ce film mérite d'être mieux connu. Chaque plan (ou presque) est composé comme un tableau, et l'influence des peintres Delacroix et Klimt est bien visible, notamment dans les scènes du scriptorium ou les scènes dans la forêt. Cette extrême fluidité dans les "décors" s'oppose aux formes géométriques des personnages. Mis à part Aisling et Brendan, les autres personnages s'inscrivent dans des formes géométriques strictes, qui peuvent étonner les spectateurs (je n'ai pas fait exception).

 

Les thèmes développés sont universels : quelle place pour l'art quand la guerre menace ? Comment Brendan va-t-il passer de l'enfance à l'âge adulte ? Tout d'abord, en bravant les interdits posés par son oncle : aller dans la forêt, lieu de toutes les aventures et de tous les mystères au Moyen-Age, lieu magique, comme le montre sa rencontre avec Aisling. Qui est au juste cette petite fille, capable de toutes les métamorphoses et de toutes les prouesses ? Une fée ? Une divinité payenne ? Si elle n'initie pas Brendan à l'amour (ils sont beaucoup trop jeune l'un et l'autre, elle lui montre les merveilles de la nature, superbement restituées par les illustrateurs.  Puis, avec la complicité des autres moines, il s'initie à l'enluminure et dépasse Aidan son mentor qui lui rappelle que l'important n'est pas la couverture du livre, faite d'or et de pierreries, mais le message qu'il véhicule. IL découvre aussi qu'il est possible de transmettre ce message en puisant sont inspiration dans les motifs celtes - le comble sans doute pour son oncle l'abbé Cellac, trop occupé à renforcer le mur d'enceinte pour encore penser à la mission première de l'abbaye.

 

Le temps passe, les saisons passent, les maisons de fortune s'accumulent à l'intérieur de l'abbaye, hébergeant les villageois qui ont fui l'invasion viking. Jusqu'à ce jour inévitable, en plein hiver, où les vikings prennent d'assaut l'abbaye. Ceux-ci sont présentés de manière très schématique, de véritables créatures de cauchemar, quasiment décérébrées. En les voyant, je n'ai pas pu m'empêcher de les comparer aux Huns dans Mulan, bien plus individualisés. Lors des scènes de bataille, le contraste entre les trois couleurs dominantes (blanc, rouge et noir) est saisissant.  

  

Le dénouement est trop bref à mon goût. Certes, je puis aussi dire (et ce ne serait pas faux) que Tomm Moore maîtrise à la perfection l'art de synthétiser les années de voyage et d'apprentissage de Brendan et celui de l'ellipse pudique, pourtant je suis restée sur ma faim, j'aurai aimé en savoir davantage.

 

En dépit de ses petites réserves, n'hésitez pas à découvrir Brendan et le secret de Kells et, pourquoi pas ? à visiter les vestiges du monastère de Kells, situé dans le comté de Meath. Le le livre de Kells est conservé au Trinity College.

 

Challenge-irlandais

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loo 28/10/2011 20:07


Oh comme c'est drôle, je l'ai emprunté à la bibliothèque et je l'ai regardé hier avec mes enfants. Il m'a beaucoup plu, à eux aussi d'ailleurs. Un film qui mérite d'être vu.


Sharon 28/10/2011 21:29



Je n'ai pas encore lu le livre correspondant - il faudra que je le fasse, sans doute.


J'espère que le film plaira à mes élèves.



Syl. 23/10/2011 12:57


Il y a de beaux films irlandais. Je n'ai pas les titres en tête, mais j'ai des souvenirs de personnages enjoués, dramatiques, fantasques, le tout enveloppé par de la très belle musique.


Sharon 23/10/2011 17:48



La musique est là aussi très belle. Disons que je n'arrive plus à regarder des films comme autrefois (depuis Noël, mon lecteur de Blu-ray n'a pas beaucoup travaillé).



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton