Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 17:30

bizango.jpgédition Les allusifs - 295 pages.

 

Quatrième de couverture :

 

Dans les rues de Montréal, erre un homme doté de facultés extraordinaires qui s'apparentent à une malédiction. Une nuit, après être venu à la rescousse d'une prostituée haïtienne malmenée par le bras droit de son pimp, il se lie d'amitié avec cette jeune femme rebaptisée Gemme pour sa clientèle. Une inquiétante cavale s'ensuit. Non seulement cet être étrange et sa protégée sont poursuivis par les sbires lancés à leurs trousses par le redoutable gangster et proxénète Chill-O, mais ils essaient aussi d'échapper aux enquêteurs de la police. Mais qui est-il à la fin ? D'où vient-il ? S'agirait-il, comme le suggère Papy Boko, le vieux sage consulté par Gemme, d'un bizango, une de ces créatures issues du folklore haïtien capables de se dévêtir de leur peau humaine pour devenir autre chose ?

 

Circonstance de lecture :

 

Ce livre fait partie de la sélection du mois d'août du prix Océans. J'ai choisi de commencer par ce livre parce que j'étais séduite par son format et par le quatrième de couverture.

 

prix

 

Mon avis :

 

S'il fallait qualifier cette lecture d'un mot, je dirai "plaisante". Ce n'est pas vraiment l'adjectif que je me serai attendue à accoler au vue du quatrième de couverture. Il est vrai que je suis une grande fan de romans policiers et que peu de choses m'ont surprise dans le déroulement de cette intrigue.

Ces intrigues, devrais-je dire, car autour de l'intrigue principale qui a pour héros Gemme et le Bizango, nous avons une intrigue secondaire qui nous montre le travail des enquêteurs. D'un côté, se trouvent les enquêteurs officiels, à savoir les policiers dont Lorenzo Appolon est une figure centrale. J'ai été heureuse de trouver un flic ordinaire (peut-être trop ?) avec juste ce qu'il faut de tourments pour en faire une personnalité intéressante. Il est bien conscient que les gangs sont la priorité des autorités, alors qu'ils ne sont responsables que de 2 % des délits commis. Une manière comme une autre d'exarcerber le racisme latent en maintenant les tensions entre les communautés, et de masquer les problèmes réels. De l'autre côté, nous avons Andréa Belviso, une véritable journaliste - elle tranche par la rigueur de son travail avec ses collègues, plus préoccupés par l'audience et le tirage que par la véracité des faits. Elle a déjà été confrontée au bizango par le passé, ce qui explique son intérêt pour l'affaire.

Je parlais déjà du caractère "ordinaire" de Lorenzo Appollon, je pourrai en dire autant de Gemme et de son protecteur, le ganster Chill-O. Gemme est l'archétype même de la prostituée qui est restée pure en dépit de ce qu'elle a vécu et que plus rien ne pourra forcer à se soumettre - un personnage trop idyllique pour être vrai. Quant à Chill-O et ses sbires, ils sont entièrement négatifs : ni remords ni regrets pourraient être leur devise, s'ils savaient ce que ces mots signifient.

Reste, bien sûr, le bizango, seul personnage qui semble agir en dehors des notions de bien et de mal. Pourquoi aide-t-il Gemme ? Lui-même cherche à comprendre. Grâce à ce personnage, nous nous retrouvons plonger dans la communauté haïtienne, son folklore, ses croyances. Je dois dire que ce sont les passages que j'ai préférés dans le livre, et je ne me serai pas lassée s'ils avaient été plus nombreux.

Bizango est un roman agréable à lire, à la croisée du fantastique et du policier.

 

74311128.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tête de Litote 11/08/2012 17:33

Je ne connaissais pas du tout ce roman, mais il me tente beaucoup, de ce que tu en dis ! Merci pour cette découverte !

Sharon 11/08/2012 17:36



A vrai dire, si je n'avais fait partie du jury du prix Océans, je ne l'aurai pas connu ! L'auteur met en scène son détective dans un autre roman, il parle aussi du jazz à Montréal dans un autre
livre.



Ys 10/08/2012 15:08

ça a l'ai assez dépaysant, et le mélange polar et fantastique est intéressant, surtout ce fantastique à la mode haïtienne.

Sharon 11/08/2012 12:01



ça l'est oui, alors que l'action se déroule au Quebéc, je ne me suis pas vraiment sentie dans ce pays, tant il est question des traditions haïtiennes.



Jostein 09/08/2012 11:41

Bonjour, je viens de finir En chute libre (bof) et le suivant sera Bizango. Je commence par ceux qui me tentent le moins. Ton avis me permet de partir confiante. Merci

Sharon 09/08/2012 12:19



Bonjour


J'ai failli commencer par En chute libre, pour les mêmes raisons que toi. Je sens que mon avis n'est pas partagé par tout le monde, néanmoins.



missbouquinaix 09/08/2012 09:55

Tu trouves que Domino est restée pure ? Dès qu'elle peut, elle fuit pour trouver de la coke ... non justement moi elle m'a "énervé" car elle ne se bat pas et retourne dans ce qu'elle connait (vu ce
qu'elle a vécu on ne peut pas lui enlever). Ce n'est pas surprenant après tout, c'est la vraie vie. Mais pour moi ce n'est pas idyllique ...

Sharon 09/08/2012 10:30



Il y a certaines phrases (j'aurai dû les relever) qui accentuent un côté gnan-gnan sur le fait que, contrairement aux autres filles, elle a "gardé quelques choses au fond des yeux".


Je ne suis pas d'accord, elle se bat justement, sinon, elle aurait cédé à Jackie. Elle ne revient pas avec Chill-O, il faut une péripétie tirée par les cheveux (l'accident et le manque de
prévoyance de son ami) pour qu'ils mettent la main sur elle. Miraculeusement (bon, effet bizango oblige), elle met beaucoup de temps avant de ressentir les effets du manque, ce qui est noté à
plusieurs reprises - et là, pour moi, c'est vraiment idyllique, parce que quand elle raconte sa consommation et l'absence de symptômes de manque avant le départ du bizango, ce n'est pas crédible.
Puis, qu'elle puisse être accueilli par ses anciens amis comme si de rien n'était - elle quitte très rapidement sa "peau" de prostituée, pour effectuer ue mue physique. Gemme est un archétype,
pas un personnage auquel je peux m'attacher. Je m'attendais à plus d'aspérité...



Présentation

  • : le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • le.blog.de.sharon.over-blog.com
  • : J'ai crée ce blog pour partager mes lectures. Mes goûts me portent plutôt vers le roman policier.
  • Contact

Parlons félins.

Nunzi aussi a son blog :

le  blog de Nunzi

485

Recherche

Challenges

Logo Sharon

Le Challenge animaux du monde  a débuté le 24 juillet2011. Pour vous inscrire et déposer vos billet, c'est ici .

Si vous cherchez des idées de lecture, vous en trouverez en cliquant

 

logo

  Le Challenge romans sous influences a débuté le 18 septembre. Pour vous inscrire et déposer vos billets, c'est ici .

N'oubliez pas la bibliographie

Leblanc

 

Arsène.

Pour le Challenge Maurice Leblanc , les inscriptions et le récapitulatif ont lieu ici .

 

moliere-1318954748

 

Le Challenge Molière est à durée illimitée lui aussi .

 

Lecture

Le Challenge Histoire de famille est à durée illimitée lui aussi. Venez déposer vos billets ici ou Là.

Jetez un coup d'oeil sur la bibliographie.

 

challenge Paris(1) Le Challenge Paris je t'aime est illimité dans le temps.

Mon profil Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Sharon sur Hellocoton